Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Ce bilan très nuancé de Nelson Mandela que personne ne veu.
×
menu
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Afrique

Ce bilan très nuancé de Nelson Mandela que personne ne veut mentionner ! (Afrique du Sud)

23 septembre 2021, African Historian
Ce bilan très nuancé de Nelson Mandela que personne ne veut mentionner ! (Afrique du Sud)

Mandela est-il vraiment le « héro des Noirs » que l’homme Blanc nous décrit ? Pourquoi était-il si « aimé » par l’homme Blanc ?

Il y a un certain dogme sur cet homme. Tout le monde l’adore et tout le monde doit l’adorer. Il ne faut pas poser de questions, il faut juste l’aimer. C’est une dictature de l’amour envers lui et questionner son bilan relève presque du blasphème. Chef de l’ANC, leader du mouvement contre l’Apartheid, il a conduit l’Afrique du Sud vers « l’égalité » pour tous ses citoyens. S’il n’est pas question de remettre en cause les acquis constitutionnels des Noirs en Afrique du Sud, le bilan de Nelson Mandela est plus nuancé que ce qu’on nous fait croire.

Si j’ai bien compris quelque chose depuis que je me penche sur l’histoire, c’est que l’Occident n’aime pas l’homme Noir qui travaille réellement pour l’homme Noir et quand un homme Noir est apprécié, adoré, déifié à ce point par les occidentaux, il faut commencer à se poser des questions. Nous postons depuis des semaines ici les citations de Malcolm X. J’ai longtemps évité cet homme, parce qu’il est traité par le même Occident de prédicateur de la haine. En regardant son action, je me rends compte plutôt qu’il était d’une clairvoyance exceptionnelle et avait un amour et une dévotion totale pour son peuple et pour l’Afrique. En a-t-il été de même pour Mandela ?

A la fin de l’Apartheid, il y a eu une commission vérité et réconciliation menée par l’archevêque Desmond Tutu, lors de laquelle certains des pires criminels contre les Noirs n’ont tout simplement pas été inquiétés. Le cas particulier du président PW Botha est révélateur. Cet homme avait planifié l’extermination des Noirs comme le révèle son discours à son cabinet. Vu qu’il est connu que l’homme Noir doit toujours montrer l’autre joue peu importe ce qu’on lui fait, justice n’a pas été rendue contre ces personnes.

Ensuite sur le plan économique, il y’a l’état économique désastreux des Kamits dans ce pays mais j’ai évité de parler des responsabilités politiques pour me concentrer sur la solution à apporter par la société civile. Il ressort des enquêtes que les Blancs qui ne sont que 10% de la population détiennent 90% des richesses. Toutes les richesses naturelles ou presque, qui relève du point de vue traditionnel africain du patrimoine commun, sont entre les mains de l’élite blanche. Mandela n’a pas nationalisé les mines pour que les richesses soient partagées à tout le peuple et les Blancs continuent à s’enrichir pendant que les Noirs tirent le diable par la queue.

Même chose pour les terres agricoles. En 2008, elles étaient encore détenues à 95% par les européens et il n’y a pas eu de véritable redistribution comme au Zimbabwe. Laquelle redistribution aux Noirs a valu au Zimbabwe des sanctions économiques qui l’ont fait plongé économiquement et ce héros des indépendances et tombeur de l’apartheid qu’est le président Mugabe fut traité par les médias occidentaux de dictateur sanguinaire. Tout simplement parce qu’il ne se couche pas devant les européens.

Que ce soit donc au niveau de l’agriculture ou de l’industrie, de l‘économie en général même, l’Afrique du Sud est toujours le pays des Blancs et l’occident aime ça. C’est pourquoi Mandela est autant aimé et célébré. L’Afrique du Sud c’est « Peaux Noires Masques Blancs ». Le milieu politique noir nous donne l’impression d’égalité mais tout continue à être géré par les Blancs.

Ma conclusion est que si on doit à Mandela un infini merci pour avoir libérer les chaînes physiques de son peuple, on doit savoir qu’économiquement il n’a pas fait grand-chose pour lui.

Une attitude critique qui nous est propre doit être portée envers tous nos leaders. Nous devons par la connaissance directe (slogan de Cheikh Anta Diop) évaluer leur action et non nous laisser dicter qui nous devons aimer et qui nous devons détester.
▼ Nous vous recommandons