Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Chers Ghanéens, méfiez-vous de la Xénophobie.
×
menu
group
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Afrique

Chers Ghanéens, méfiez-vous de la Xénophobie !

28 juillet 2021, Jolof
Chers Ghanéens, méfiez-vous de la Xénophobie !

Cher Ghana, si nous restons unis, nous entraidons, nous acceptons et nous accueillons mutuellement, nous deviendrons plus forts. Alors, méfiez-vous de la xénophobie et ne devenez pas comme l'Afrique du Sud.

En tant que Panafricain, je suis fier du Ghana et de ce qu’il est devenu depuis la grande réussite de Jerry Rawlings. Le Ghana vient de loin. Et grâce au travail acharné, le Ghana a pu maintenir des institutions stables, ce qui a permis la continuité de la bonne gouvernance tout au long des différents mandats présidentiels. Je suis triste de le dire, mais l’Afrique n’a pas su assurer la continuité. On remarque souvent des conflits lors des élections et des changements de style d'un président à un autre. Dieu merci, le Ghana a pu éviter ce genre de faux pas.

S'il y a un autre faux pas que j'invite les Ghanéens à éviter, c'est la xénophobie. La xénophobie est le plus gros faux pas de l'Afrique du Sud, une terre de Noirs (majoritairement) où les Noirs détestent les Noirs d'autres pays africains. Ils oublient tous qu'en fin de compte, nous sommes tous de la même patrie et que nous sommes tous frères et sœurs. Malheureusement, l'Afrique du Sud a cette mauvaise réputation qu'elle doit « nettoyer ».

Je suis un Africain vivant à l'étranger et je cherche à retourner vers ma patrie (Afrique), où je peux investir et prospérer, car, peu importe où je me trouve, l'Afrique coule encore dans mon sang et j'en suis fier. Et comme le Ghana est en plein essor et est un bon endroit pour investir, j'ai mis le Ghana sur ma liste avec le Kenya, la Tanzanie et le Rwanda. J'ai donc fait quelques tests en passant par YouTube et Facebook pour évaluer la perception des Ghanéens. Je fais cette mesure de précaution car je ne veux pas vivre les mêmes tristes fins que les Nigérians ont vécues en Afrique du Sud.

Donc, à mon commentaire « Je prévois de déménager au Ghana pour y investir et y vivre », j'ai obtenu les réponses suivantes:

« S'il vous plaît, restez où vous êtes. »
« Pourquoi voulez-vous déménager au Ghana? Le Ghana a déjà suffisamment de personnes pour investir dans le pays. »
« Nous ne voulons pas de vous ici. Nous allons très bien sans vous. »
… Etc.

Cela m'a surpris car j'ai plusieurs amis ghanéens à l'étranger et j'ai travaillé avec des collègues ghanéens au Ghana il y a quelques années. Ils étaient tous sympathiques. J'ai donc contacté l'un d'entre eux pour obtenir des informations et des liens que je peux utiliser pour me renseigner sur la possibilité de déménager au Ghana et d'obtenir la citoyenneté ghanéenne. Un de mes amis partage avec moi un e-mail d'un avocat ghanéen spécialisé dans l'aide aux étrangers (investisseurs) à s'installer au Ghana. J'ai envoyé un e-mail à l'avocat. Il a répondu et m'a demandé plus de détails sur ma (mes) citoyenneté (s) actuelle (s) et ce que je prévois de faire au Ghana. J'ai répondu à son e-mail en mentionnant mon intention d'obtenir une citoyenneté ghanéenne et d'investir, et je lui ai fourni des informations sur ma citoyenneté africaine actuelle. C'était il y a plus de deux mois. Avec 3 e-mails de suivi de mon côté, je n'ai toujours rien entendu de cet avocat ghanéen. Était-il gêné par ma citoyenneté africaine ? Cherchait-il un investisseur blanc et non le frère africain d’un autre pays ? Je ne peux pas le dire, car je n'ai aucune preuve.

Mais voici ce que je peux dire et inviter les Ghanéens à garder à l'esprit. Si l'Occident est fort aujourd'hui, c'est à cause de son unité, militairement, politiquement et économiquement. Si l'Afrique est faible aujourd'hui, c'est à cause de notre manque d'unité. Le Ghana se développe rapidement et nous sommes fiers du Ghana, nous célébrons le succès du Ghana et nous apprenons du Ghana. Alors ne laissez pas le succès passer au-dessus de votre tête et vous faire mépriser vos frères et sœurs noirs. Aujourd'hui, c'est au tour du Ghana, la Tanzanie est également en plein essor, tout comme le Kenya, tout comme le Nigéria, tout comme la Côte d'Ivoire, tout comme les autres pays africains. Si nous restons unis, nous entraidons, nous acceptons les uns les autres et nous nous accueillons mutuellement, nous deviendrons plus forts. Alors, méfiez-vous de la xénophobie et ne devenez pas comme l'Afrique du Sud. Parce que, si vous ne le saviez pas, les Noirs sud-africains sont toujours en difficulté alors que l’Afrique du Sud semble riche, mais le reste de l’Afrique n’en a rien à faire à cause de l’attitude des Sud-Africains noirs envers les autres Noirs africains.

Souvenez-vous cher Ghana, ensemble, nous allons loin. Luttez contre la xénophobie avant même qu’elle ne naisse et maintenez le panafricanisme de Kwame Nkrumah vivant.

▼ Nous vous recommandons