Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Pourquoi et comment Macky Sall doit-il financer l'entreprene.
×
menu
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Afrique

Pourquoi et comment Macky Sall doit-il financer l'entrepreneuriat et non l’emploi ?

24 septembre 2021, Jolof
Pourquoi et comment Macky Sall doit-il financer l'entrepreneuriat et non l’emploi ?

« On ne finance pas l’emploi. On finance la création de l’emploi, c'est-à-dire l’entreprenariat. »

S’il y a une erreur que le Président Macky Sall commet tout le temps, c’est de suivre les conseils d’un entourage, des ministres, qui ne connaissent rien des fonctions qui leurs ont été attribuées. Si Macky tient vraiment à réparer ses erreurs et à relancer l’emploi au Sénégal, il faut qu’il se rapproche des chefs d’entreprises Sénégalaises qui connaissent mieux que tous qu’on ne finance pas l’emploi, on finance l'entrepreneuriat et les emplois se multiplieront selon les besoins du marché grâce à l’offre et à la demande.

Face à la révolution patriotique du peuple Sénégalais, Macky Sall cherche à réparer ses erreurs. En tant que fervent critique du Président de la République, je me permets quand même de saluer son intention. Malheureusement une intention n’est jamais suffisante, surtout quand il s’agit de réparer des erreurs énormes comme la pauvreté dans laquelle vivent les Sénégalais de nos jours causée par les préférences néocoloniales de Macky Sall au prix des intérêts du Sénégal. Il faut plus qu’une intention. Il faut une réflexion suivie d’actions concrètes. Ces actions ne doivent pas être précipitées. Il faut prendre le temps de consulter des personnes, des Sénégalais, qui ont fait leurs preuves dans le domaine que Macky Sall veut améliorer et qui ont du patriotisme pour privilégier les intérêts du Sénégal d’abord.

Malheureusement, Macky Sall a préféré suivre de mauvais conseils. Afin de « relancer l’emploi » au Sénégal, Macky Sall a fait créer, entres autres, des « ramasseurs d’ordures munis d’ânes ». Ce qui a fait des insolites dans les réseaux sociaux, car les Sénégalais s’attendaient à des actions plus « décentes ». Certains Sénégalais pensent même que Macky Sall aurait perdu la tête car il est sorti par la fenêtre pendant que le peuple entier l' attendait à la porte.

Cette erreur de Macky Sall est le résultat d’un manque de réflexion et d’un entourage qui s’est récemment montré indigne et rempli de vautours, de traîtres prêts à sacrifier le Sénégal pour leurs propres intérêts. Nous avons tous été témoins des sortis du Ministre de la Justice, Malick Sall, qui cherche à créer un génocide ethnique au Sénégal. D’autres membres de l’entourage de Macky Sall se sont même permis de traiter les Sénégalais de terroristes.

Si cet entourage de Macky Sall ne lui donne pas de bons conseils, je me permets, de façon modeste, d’exhorter le Président à financer l'entrepreneuriat, car seul l’entreprenariat pourrait compenser le large gap au niveau de l’emploi au Sénégal. Ni l’Etat, ni les grandes entreprises n’arriveront à donner de l’emploi à toute la jeunesse Sénégalaise. Ceci est même valable dans les pays développés.

Comment le financement de l'entrepreneuriat peut-il multiplier les emplois ?

Prenons un simple exemple : Maïmouna vient d’avoir sa Maîtrise en Agronomie, mais elle n’arrive toujours pas à trouver un emploi après six mois de recherche. Maimouna est très douée en Agronomie et elle a beaucoup de connaissances dans l’agriculture et tout ce qu’il faut pour cultiver des légumes. Malheureusement, puisque Maïmouna n’a pas assez d’argent, elle ne peut pas acheter la terre qu’il lui faut, l’eau, les matériels agricoles, etc. pour démarrer son champ et cultiver des légumes. Si Maïmouna ne trouve pas le financement qu’il lui faut, elle pourrait soit continuer à souffrir sans jamais pouvoir trouver un emploi, soit finir par faire des activités indésirables comme la prostitution.

Ce que l’Etat pourrait faire dans ce cas, c’est de créer un fond pour l’entreprenariat pour accorder du crédit [pas de don*] à Maïmouna, à un taux bas, et lui loue une parcelle de terrain pour qu’elle puisse démarrer son champ. Quand Maïmouna commence à travailler dans son champs, elle aura besoin de soutien, elle pourra ainsi recruter de jeunes Sénégalais, par conséquent elle va elle-même créer des emplois. Maïmouna pourra aussi recruter le comptable, Mamadou, qui était au chômage depuis 2 ans et la commerciale, Diarra, qui se chargera de trouver un marché pour les légumes de Maïmouna. La réalité est que souvent, les légumes trouveront toujours des acheteurs du fait que le Sénégal n'a pas encore atteint une autosuffisance alimentaire. Et plus le business de Maïmouna grandit, plus elle pourra employer beaucoup plus de jeunes, rembourser sa dette à l’Etat, continuer à payer un loyer à l’Etat qui verra ainsi une autre source de revenu.

Ceci est juste un exemple fictif qui démontre que, si l’Etat se focalise plus sur le financement de l’entreprenariat, les emplois peuvent plus facilement se multiplier. Et en multipliant le nombre de Maïmouna, le taux de chômage au Sénégal connaîtra une baisse considérable et les Sénégalais seront plus satisfaits de leurs dirigeants.

J’invite donc Macky Sall et à n'importe quel futur président à réfléchir et à penser d’abord aux Sénégalais. Car souvent les solutions à nos problèmes sont plus proches de nous que nous le pensions. Il faut juste de la volonté et une réflexion.
___

*Pourquoi pas un don ? Psychologiquement, l’être humain est plus motivé à fournir d’effort quand il est contraint de fournir des efforts pour remplir une obligation. Un don élimine cette motivation.
▼ Nous vous recommandons