person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
A Diamniadio, les bacheliers veulent que les cours reprennent ! - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

A Diamniadio, les bacheliers veulent que les cours reprennent !

Actualités

Orientes depuis novembre 2019 à l’ISEP de Diamniadio : les bacheliers exigent le démarrage des cours

Publié le 30 juin 2020, Sud Quotidien
A Diamniadio, les bacheliers veulent que les cours reprennent !

« Trop, c’est trop ! On veut commencer les cours » ont tonné les nouveaux bacheliers de l’Institut Supérieur d’Enseignement Professionnel (Isep) de Diamniadio.

Face à la presse et devant la Faculté des Lettres de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) hier, lundi, ces derniers ont crié leur ras-le-bol pour exiger le démarrage des cours dans leur établissement.

En effet, « nous avons reçu nos orientations depuis le 17 novembre et jusque-là, nous n’avons pas fait cours. Et actuellement, ils veulent nous imposer des cours en ligne au détriment de nos camarades dont la majorité habite loin de Dakar », a laissé entendre le porte-parole, Thierno Amidou Baldé.

Et de préciser : « Et pour ces derniers, certains n’ont pas accès à l’internet, faute de moyens, de manque de réseau ou de matériels nécessaires ». Pis, après plusieurs tentatives de prise de contact avec le directeur dudit institut, ces protestataires disent s’être heurtés à un « non » du responsable technique. « Nous avions appelé le responsable technique de notre institution pour nous mettre en contact avec le directeur des études, mais il avait refusé tout simplement. Car il disait que notre initiative n’est pas reconnue », a déclaré Thierno Amidou Baldé.

Et de poursuivre : « si nous n’avons pas accès à notre direction, je ne pense pas que nous pourrons rencontrer le ministre de tutelle. Alors, pour nous faire entendre, nous avons opté pour un premier pas, de tenir ce point de presse pour interpeller le ministre de l’Enseignement Supérieur à revenir sur sa décision ».

Face au bloc de mutisme des autorités dudit établissement, ces étudiants n’entendent pas baisser le ton. Plusieurs d’entre eux n’ont cessé de scander lors de ce point de presse, « Trop, c’est trop ! On veut commencer les cours », pour signifier ainsi leur abnégation à aller jusqu’au bout du combat déjà entamé.


Du même contributeur, Sud Quotidien


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.