Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Accès universel à l’électricité au Sénégal : La Banq.
×
menu
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Actualités

Accès universel à l’électricité au Sénégal : La Banque mondiale rallonge 150 milliards

07 avril 2021, le Quotidien
Accès universel à l’électricité au Sénégal : La Banque mondiale rallonge 150 milliards

Pour atteindre l’accès universel à l’électricité au Sénégal, la Banque mondiale a promis d’accorder un financement additionnel de près de 300 millions de dollars au Sénégal, environ 150 milliards de francs Cfa, soit le tiers de la totalité du financement requis pour l’accès universel à l’électricité.

De nouvelles ressources pour l’atteinte de l’accès à l’électricité au Sénégal. La Banque mondiale a pris l’engagement de mettre encore la main à la poche pour accompagner l’Etat. Le directeurs des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée-Bissau, la Gambie et Cabo Verde a annoncé hier que l’institution de Bretton Woods «prépare deux projets additionnels avec le gouvernement du Sénégal pour atteindre l’accès universel. Tout d’abord, un projet régional permettant de raccorder les localités situées dans le périmètre des postes construits dans le cadre du Projet Omvg (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie : Ndlr), mais également un projet national en cours d’identification.

Avec ces deux projets qui représentent un financement total de près de 300 millions de dollars (environ 150 milliards de francs Cfa), soit le tiers de la totalité du financement requis pour l’accès universel», ces nouvelles interventions, précise Nathan Belete, «permettront d’électrifier une portion significative des 24% des ménages actuellement sans accès à l’électricité et de les sortir de la pauvreté».
Le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal prenait part à la table ronde des bailleurs de fonds sur le financement de l’accès universel à l’électricité au Sénégal.

L’institution accompagne le Sénégal pour atteindre l’objectif d’accès universel à l’électricité à travers plusieurs projets. Il s’agit du Projet d’appui au secteur de l’électricité (Pase) et le Projet d’interconnexion régionale Omvg, sans oublier le Projet régional Manantali 2. Les deux projets nommés totalisent un financement de 200 millions de dollars, environ 100 milliards de francs Cfa.

Selon le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, «ces projets permettent d’améliorer la couverture électrique du pays et de raccorder au réseau de nouvelles localités à travers la construction de dorsales moyenne tension, notamment dans le sud, et de lignes haute tension reliant le pays à ses voisins et au Système d’échanges d’énergie électrique ouest africain».

Cependant, rappelle le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, «le défi à relever pour la réalisation de cette grande ambition n’est pas seulement la mobilisation du financement, mais également et surtout celui de la mise en œuvre qui passe par un renforcement institutionnel en termes d’organisation, de coordination, de contrôle et de suivi».

«L’objectif d’accès universel à l’électricité d’ici 2025 que s’est fixé le gouvernement du Sénégal est une opportunité historique pour le pays dont nous saluons les efforts qui ont permis d’atteindre un niveau d’électrification enviable de l’ordre de 76%, là où les pays de l’Afrique sub-saharienne ont pu apporter l’électricité à seulement 2/5 de leur population», se félicite M. Belete.

L’accès universel est un axe essentiel pour l’émergence du Sénégal, et l’électrification un réel accélérateur du développement et de la transformation économique. En plus d’améliorer la qualité de vie des ménages, l’électrification est une condition essentielle au développement d’activités productives, génératrices de revenus et de création d’emplois, notamment pour les jeunes. Elle permet également l’amélioration et la résilience de certains services publics essentiels comme l’éducation et la santé.
«Tout cela explique le choix de la Banque mondiale de retenir le secteur de l’accès à l’électricité comme un domaine privilégié de ses interventions», a soutenu le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal.

▼ Nous vous recommandons