person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Campagne agricole : Agriculteurs, opérateurs et Etat à couteaux tirés - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Campagne agricole : Agriculteurs, opérateurs et Etat à couteaux tirés

Actualités

Au niveau de certains milieux paysans, les producteurs, partenaires et autres déplorent la qualité et la quantité des semences d’arachides distribuées pour la campagne agricole de cette année. Dans la région de Thiès, les opérateurs dans une soixantaine de points de vente sont à pied d’œuvre. Seulement, quelques couacs sont relevés dans la zone de Thiès et de Ngaparou (département de Mbour) avec un déficit d’une vingtaine de tonnes de semences. A Kaolack, le bureau de la Fédération nationale des opérateurs, stockeurs privés et transporteurs (Fnosp/t), antenne de la zone centre se démarque, quant à lui, de toute responsabilité concernant les incidents sur la nature des semences d’arachides distribuées cette année aux paysans. Ainsi, elle renvoie la balle à l’Etat. Interrogé sur la situation, le directeur de l’agriculture Omar Sané a fait part que sur les 500 commissions dont dispose le Sénégal, moins de 5% font l’objet de contestation et dans ces 5% relevés, seuls 2% posent réellement problème. Selon lui, présentement, nous sommes à 98% de niveau de satisfaction.

Publié le 22 juillet 2020, Sud Quotidien
Campagne agricole : Agriculteurs, opérateurs et Etat à couteaux tirés

Au niveau de certains milieux paysans, les producteurs, partenaires et autres déplorent la qualité et la quantité des semences d’arachides distribuées pour la campagne agricole de cette année. Dans la région de Thiès, les opérateurs dans une soixantaine de points de vente sont à pied d’œuvre. Seulement, quelques couacs sont relevés dans la zone de Thiès et de Ngaparou (département de Mbour) avec un déficit d’une vingtaine de tonnes de semences. A Kaolack, le bureau de la Fédération nationale des opérateurs, stockeurs privés et transporteurs (Fnosp/t), antenne de la zone centre se démarque, quant à lui, de toute responsabilité concernant les incidents sur la nature des semences d’arachides distribuées cette année aux paysans. Ainsi, elle renvoie la balle à l’Etat. Interrogé sur la situation, le directeur de l’agriculture Omar Sané a fait part que sur les 500 commissions dont dispose le Sénégal, moins de 5% font l’objet de contestation et dans ces 5% relevés, seuls 2% posent réellement problème. Selon lui, présentement, nous sommes à 98% de niveau de satisfaction.

ZIGUINCHOR : L’INSUFFISANCE ET LA MAUVAISE QUALITE DES SEMENCES FACHENT DES ORGANISATIONS PAYSANNES

L a qualité des semences reçues cette année par les paysans laisse beaucoup à désirer : le constat est de certaines organisations paysannes comme le Cadre Régional de Concertation de ruraux (CRCR) qui déplore la mauvaise qualité des semences. Le président de cette organisation, Abdoul Aziz Badji, qui passe au peigne fin les semences de différentes spéculations accuse la mauvaise qualité des semences. « la qualité des semences de riz reçues n’est pas des meilleures. Est-ce que la variété de riz est adaptée à la région ? », s’interroge M. Badji qui fustige le système de distribution qui présente de nombreuses défaillances. « Pour l’arachide, on a reçu des semences. D’abord, ce n’est pas suffisant mais la qualité est très mauvaise. J’étais obligé d’aller jusqu’à Sindian (dans le département de Bignona) pour chercher ces semences. Mais j’avoue que je regrette beaucoup d’avoir effectué ce déplacement car les semences d’arachide ne sont pas de bonnes qualités du moins ce que j’ai acheté. La qualité n’est pas du tout bonne», peste encore le Président du CRCR qui estime que plusieurs localités de la région n’ont pas vu de semences. Une situation consécutive aux errements dans le processus de distribution avec certains opérateurs qui n’ont pas honoré leurs engagements.

Conséquence : il n’y a pas eu de semences dans plusieurs zones. Cette insuffisance des semences est également déplorée par de nombreux paysans de la région. A côté de ces dysfonctionnements dans la qualité des semences s’ajoute la distribution de matériel qui a récemment suscité des grincements de dents dans certaines zones comme à Sindian où les paysans accusent le ministre du Commerce, Aminata Assomme Diatta, de favoritisme. Pour ces paysans, le ministre n’a pas fait preuve d’équité en ne remettant des tracteurs qu’aux paysans du Blouf ignorant ceux du Fogny. Les récriminations de ces paysans du Fogny portées par le maire de Sindian Yancoba Sagna ont été soulevées le week-end dernier, lors d’un atelier sur la modernisation de l’agriculture présidée par le ministre du Commerce. « Nous n’avons pas reçu de tracteurs alors que le ministre a octroyé des tracteurs aux paysans du Blouf, ce qui n’est pas normal. Il faut faire preuve d’équité », avait « craché » l’élu local. Insuffisance des semences accompagnées de leurs mauvaises qualités soulevée par le CRCR, tout ceci appliqué au manque de matériel agricole, les paysans de la région se heurtent à une panoplie de contraintes dans cette présente campagne. Seule satisfaction pour l’heure, c’est la bonne pluviométrie qui affiche le sourire chez ces mêmes paysans qui espèrent à travers un début d’hivernage prometteur atténuer leurs nombreuses difficultés. Et pour certains de ses paysans, les premières récoltes sont attendues incessamment.

THIES, CAMPAGNE AGRICOLE : INQUIETUDES DISSIPEES AVEC LA MISE EN PLACE DES INTRANTS ET LE DEMARRAGE DES PLUIES

Les inquiétudes des paysans se dissipent, comme l’atteste l’état des lieux avec les débuts prometteurs de la campagne agricole 2020 dans la région de Thiès. Dans le département de Mbour, les cultivateurs parlent de la présence de qualité surtout dans ce versant occidental du Bassin arachidier. Du moins, le démarrage des pluies utiles et des semences d’arachide accessibles dans de nombreux points sont illustratifs .La région de Thiès a vu la mise en place de son quota de semences d’arachide dans le cadre de la campagne agricole 2020. Dans l’espace régional, selon des informations de la Direction régionale du développement rural, les opérateurs dans une soixantaine de points de vente sont à pied d’œuvre. Seuls quelques couacs sont relevés dans la zone de Thiès et de Ngaparou (département de Mbour) avec un déficit d’une vingtaine de tonnes de semences. Partout ailleurs, le quota départemental de Mbour prévu est en distribution.

La distribution des semences aux variétés de riz effective dans le département de Mbour, dans la zone de Fadial (commune de Nguéniène), la riziculture pluviale est toujours prolifique. Elle va enregistrer l’introduction des variétés, Sahel 108 et le Nérica 4. L’apparition des premières pluies utiles en milieu de semaine et le début des semences d’arachide donnent ainsi de l’espoir aux paysans. La Petite côte s’illustre par ailleurs comme un foyer de production de gros mil comme le sorgho dans les boucles de Mbodiène, Ndianda et Balabougou (commune de Nguéniène). Concernant les tubercules et féculents, la région engrange 58,5% de la production nationale. Les espaces devant accueillir les boutures de manioc sont estimées à 6000 hectares. Les attentes sont cependant très fortes du côté de la mise en place des engrais, du moins certains cultivateurs ont espoir d’en trouver en quantité eu égard aux promesses faites et à l’état des lieux dans le bassin arachidier. Les seules préoccupations des paysans restent la présence du maitre du jeu, la covid-19 ayant fortement impacté la préparation de l’hivernage. Une distribution des semences pour eux serait du reste bénéfique avec un appui alimentaire supplémentaire pour faire face à une venue prématurée de la soudure. Cette situation exceptionnelle pour Diokel. G de la zone de Louly (commune de Sandiara) reste une interpellation à l’endroit des autorités.

AGRICULTURE : INTRANT THIES A REÇU 98% DE SES 2.500 TONNES DE SEMENCES D’ARACHIDES (DRDR)

Le quota de 2.500 tonnes de semences d’arachides alloué à la région de Thiès a été mis en place à hauteur de 98 %, a indiqué mardi le directeur régional du développement rural Abiboulaye Sidibé. Sur une soixantaine de points de vente, deux ont vu leur opérateur remplacé pour défaut d’approvisionnement. Il s’agit de Thiès Nord et Ngaparou où une vingtaine de tonnes sont en manque. A part ces deux points, la situation est ‘’satisfaisante de manière générale’’ pour ce qui est de la mise en place des semences d’arachides, a-t-il relevé lors d’une réunion préparatoire du suivi de la campagne agricole. Le taux de cession des semences aux producteurs, dépasse les 90 %, a dit M. Sidibé. L’ ‘’innovation de taille’’ cette année dans la région de Thiès, a dit M. Sidibé, est la relance par le Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR), avec l’introduction de deux variétés de riz que sont le Sahel 108, dans la zone de Fadial (département de Mbour) et le Nérica 4. Cette dernière a la particularité de s’adapter à tous les sols où peuvent pousser le mil, le maïs et le sorgho. Thiès compte aussi consolider sa place de premier producteur national de manioc de l’année dernière, avec 58,5% de la production nationale.

KAOLACK LA FNOSP/T SE LAVE A GRANDE EAU

L e bureau de la Fédération nationale des opérateurs, stockeurs privés et transporteurs (Fnosp/t), antenne de la zone centre se démarque de toute responsabilité concernant les incidents sur la nature des semences d’arachides distribuées cette année aux paysans. Lors d’une rencontre dite de clarification tenue avec la presse, les camarades du président El Hadji Bou Goumbala ont d’abord salué les efforts considérables fournis par l’Etat du Sénégal pour le cas spécifique à la campagne de distribution des semences. Une campagne pour laquelle, le gouvernement ambitionnait de réunir au compte des paysans une manne de 60.000 tonnes de semences certifiées, 15.000 tonnes de semences écrémées et 150.000 tonnes d’intrants pour les différentes variétés de cultures produites dans le pays.

Compte tenu du problème d’accès des producteurs à ces facteurs de production, il a augmenté la marge de subvention sur la totalité de ces produits malgré certaines difficultés liées à la collecte et aux effets négatifs de la pandémie du coronavirus au Sénégal.

Ainsi, les opérateurs de la Fnosp/t estiment que même si au niveau de certains milieux paysans, les producteurs, partenaires et autres élus continuent encore de déplorer la qualité et la quantité des semences d’arachides distribuées, il reste évident que sur le territoire national, 95 % de la production des semences sont déjà acheminés vers les collectivités désignées et les professionnels ont déjà commencé à s’en servir. Toutefois, ce sont aussi des graines de qualité qui ont été servies, sauf dans une petite portion de terre où les populations déplorent avoir reçu des semences contraires à la carte variétale. Sans moins faire allusion aux 68 tonnes d’arachides distribuées par l’opérateur Mohamed Kâ à une certaine population de contractants en activité dans la région de Kaffrine, les opérateurs de la Fnosp/t, après avoir acquis leurs semences à raison de 370 F le kilogramme, ont réitéré leur engagement de céder cette année les semences d’arachide à 375 Frs à l’Etat. Et ce, dans le but de contribuer positivement au développement socio-économique du pays.
Pour l’heure, ces opérateurs se disent prêts à entamer les opérations de mise en place des semences de céréales pour lesquelles, la structure des opérateurs mise aussi pour la qualité et la quantité.


Du même contributeur, Sud Quotidien


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.