person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Coronavirus : les gorilles menacés - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Coronavirus : les gorilles menacés

Actualités

En Afrique, les gorilles des montagnes risquent aussi d'attraper le Coronavirus.

Publié le 22 mars 2020, Cnews
Coronavirus : les gorilles menacés

Chaque jour, le coronavirus touche de plus en plus de personnes. Si le virus ne semble pas transmissible de l'Homme à l'animal, une espèce qui présente de nombreuses similitudes anatomiques et physiologiques avec l'être humain fait toutefois exception : il s'agit du gorille, et plus particulièrement celui des montagnes d'Afrique.

En temps normal, le millier de gorilles des montagnes de la République démocratique du Congo, d'Ouganda et du Rwanda fait le bonheur des touristes venus explorer la région des Grands Lacs Africains. Mais depuis la propagation du coronavirus, les parcs naturels africains qui abritent cette espèce déjà menacée ont décidé de prendre des mesures de protection.

Le Parc National des Virunga (République démocratique du Congo) a ainsi fermé ses portes aux visiteurs jusqu'au 1er juin prochain, arguant que «les conseils des experts scientifiques indiquent que les primates, dont les gorilles des montagnes, sont vulnérables aux complications provoquées par le COVID-19». Le Rwanda a également arrêté toute activité (touristique et scientifique) dans ses trois parcs nationaux.

Pas de demi-mesure

«Tous les efforts possibles doivent être faits», a expliqué Paula Kahumbu, une conservationniste kényanne et directrice de WildlifeDirect à l'Associated Press. «Nous savons que les gorilles sont très sensibles aux maladies humaines. Si quelqu'un souffre d'un rhume ou d'une grippe, il n'a pas l'autorisation d'aller voir les singes. Comme [un porteur du] coronavirus peut être asymptomatique pendant plusieurs jours, les animaux pourraient être en danger», a-t-elle ajouté.

Selon la conservationniste, des mesures telles que l'instauration d'une distance de sécurité n'auraient pas été suffisantes. «Des recherches ont démontré que la distance de sept mètres n'était pas respectée la plupart du temps... 98% du temps. Mais ce qui est intéressant, c'est que cette règle était violée à 60% par les touristes et par les gorilles à 40%».

Pour l'instant, seul l'Ouganda n'a pas encore interdit le tourisme dans ses régions où vivent les gorilles des montagnes. Mais étant donné la propagation du virus, la fréquentation touristique a globalement chuté dans le pays.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.