Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Coronavirus : « Je ne savais pas que... le virus existait.
×
menu
EN
shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Club

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Actualités

Coronavirus : « Je ne savais pas que... le virus existait »

19 mars 2020, Dakaractu
Coronavirus : « Je ne savais pas que... le virus existait »

Serigne Gana Messéré Makhtar : « Je regrette mes bêtises... Je ne savais pas que le Président Sall avait dit que le virus existait »

Malgré le fait qu'il ait crié sous tous les toits qu'il n'a jamais été convoqué par la Section des Recherches de Colobane, traitant Dakaractu de tous les noms d'oiseaux (la direction se réservant le droit d'ester en justice), Serigne Gana Messéré Makhtar a été chez les pandores ce mardi de 11h30 à 16h30. Il a été ainsi cuisiné pendant 5 tours d'horloge autour de ses récentes déclarations selon lesquelles le Coronavirus n'existait pas à Touba et que l'État gagnerait à donner des preuves pour éviter que les talibés ne croient qu'il s'agit d'une conspiration contre leur cité.

Avec cette fière allure empruntée, le conférencier mouride perdra très rapidement, devant les enquêteurs, cette lucidité qu'il montre généralement, reconnaissant avoir eu tort sur toute le ligne. Il acceptera avoir fait un dépassement de fonctions en s'exprimant sur un domaine qui n'était pas le sien. Autement dit, il aurait dû se limiter à parler de Serigne Touba.

Mieux, il dira même n'avoir jamais entendu le Président Macky Sall dire que la maladie existait, auquel cas, il n'aurait " jamais, jamais " pris son contrepied.

Pour finir, il jurera la main sur le cœur désormais être au service du ministre Abdoulaye Diouf Sarr dans le travail de sensibilisation autour de la pandémie.

Visiblement éreinté, Gana fera l’impasse sur l'équipe de Dakaractu qui l'attendait à la porte, préférant s'engouffrer dans son véhicule...
▼ Nous vous recommandons