menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Actualités

Coronavirus : pourquoi la France attribue-t-elle un milliard d’Euros à l’Afrique ?

Publié le 14 avril 2020, La Nouvelle Tribune
Coronavirus : pourquoi la France attribue-t-elle un milliard d’Euros à l’Afrique ?

Coronavirus : 1 milliard d’euros de la France pour aider l’Afrique

Le coronavirus continue de faire des ravages dans le monde entier, où désormais plus de 100 000 personnes ont perdu la vie, et plus de 1 900 000 cas d’infection enregistrés. Aucun continent n’est épargné par ce virus qui a vu le jour en Chine, même si certains pays sont plus touchés que d’autres. Les Etats-Unis sont les plus touchés par la pandémie, avec plus de 23 500 morts et plus de 580 000 personnes infectées. En France, le bilan s’élève à 14 967 décès et 98 076 cas confirmés. Les pays africains rencontrent également des cas de coronavirus, même s’ils demeurent moins touchés que les USA et certains pays européens. Pour aider le continent à faire face à cette épidémie, la France a débloqué un montant de 1,2 milliards d’euros.

Une petite partie provenant de l’Etat français

L’information a été donnée hier lundi 13 avril 2020, par le directeur général de l’agence française de développement (AFD) Remi Rioux, au cours d’une interview accordée à un média français. Le montant de cette opération baptisée « Covid-19 – Santé en commun », est à dépenser d’ici à l’été pour soutenir les pays africains dans cette crise sanitaire internationale. Il est composé d’une petite partie provenant du budget de l’Etat français, et plus d’un milliard d’euros obtenus sur les marchés financiers. « Les investisseurs nous ont confié leur financement, on va s’en servir pour le prêter aux pays pauvres au sud » a déclaré le directeur général de l’AFD.

« C’est une seule et même crise que nous vivons »

Questionné sur les critiques qui pourraient découler de ce financement, concernant l’intérêt à aider les africains au lieu de réserver cette somme pour combattre l’épidémie en France, Remi Rioux a fait savoir que cette crise est planétaire. « C’est une seule et même crise que nous vivons et elle touche le monde entier. Alors, évidemment, la réponse elle est d’abord nationale (…) mais il faut qu’il y ait une deuxième étape de coopération internationale, je crois qu’elle est en train de s’ouvrir maintenant, pour éviter qu’il y ait des clusters internationaux où la maladie pourrait repartir » a-t-il indiqué.

Vous allez apprécier ceci !


commentRejoignez le Débat

▼ Rejoignez le Débat


Close



▼ Lisez plus sur Actualités

▼ Nous vous recommandons


▼ S'instruire & S'épanour, par email !





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×