person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Coronavirus : les scientifiques sénégalais défient l’OMS - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Coronavirus : les scientifiques sénégalais défient l’OMS

Actualités

Coronavirus : le Sénégal valide l’Artemesia et met au défi l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

Publié le 08 mai 2020, Afrik
Coronavirus : les scientifiques sénégalais défient l’OMS

La catastrophe prévue en Afrique s’agissant de la maladie à Coronavirus « n’arrivera pas », ont indiqué les autorités sanitaires du Sénégal où le Comité scientifique a validé l’usage de l’Artemesia pour traiter le Covid-19.

« Je reste convaincu que l’Afrique pourra faire face et tout le désastre, toute la catastrophe qu’on avait prévue avec ce Covid en Afrique n’arrivera pas, Inchallah », a indiqué le docteur Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgences sanitaires, par ailleurs des principaux responsables de la lutte contre le Coronavirus au Sénégal, alors que l’OMS dit craindre 190 mille morts de Covid-19 en Afrique.

Alors que le Sénégal tente de maîtriser la propagation de la maladie sur son sol, le Dr Bousso évoque justifie les performances par :

- l’hospitalisation systématique et rapide,
- la présence locale de capacités de dépistage,
- la prescription généralisée de l’antipaludique hydroxychloroquine,
- la jeunesse des malades.

« L’Afrique est allée très rapidement dans la prise de mesures fortes, contrairement à ce qui s’est fait en Europe, en France, Italie, Espagne ou aux Etats-Unis », a indiqué le Docteur Bousso, qui insiste que l’Afrique pourrait s’en tirer relativement mieux que d’autres régions du monde, malgré les craintes exprimées sur l‘état de ses systèmes sanitaires.

Pour sa part, le Professeur Daouda Ndiaye, s’agissant du Covid Organics de Madagascar, confirme que « le produit est arrivé, et je dois recevoir des informations ». Toutefois, selon le chef du Service de Parasitologie Mycologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, « on ne peut pas donner le médicament à une personne sans pour autant l’analyser auparavant ».

Et le Professeur Daouda Ndiaye de révéler : « Nous allons vers l’utilisation de l’Artemisia. De notre côté, sur le plan scientifique, notre feu est vert ».


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.