person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Coronavirus au Sénégal : faut-il s’indigner contre les Modou-Modou ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Coronavirus au Sénégal : faut-il s’indigner contre les Modou-Modou ?

Actualités

« Si jamais le niveau d'infection atteint une certaine échelle... Imaginez le Modou-Modou de Touba à la prière du vendredi. »

Publié le 22 mars 2020, Dakaractu
Coronavirus au Sénégal : faut-il s’indigner contre les Modou-Modou ?

« Il faut éviter systématiquement d'aller vers les grands rassemblements." C'est le professeur Djiby Diakhaté qui a ainsi parlé, interpellé sur l'évolution du Coronavirus au Sénégal. Le sociologue, invité du Jury du dimanche, considère que la situation est en train de devenir compliquée et qu'il faut, aussi, pour éviter le pire "rester sur ce que Schopenhauer appelle la distance raisonnable."

Pour lui, "si jamais le niveau d'infection atteint une certaine échelle, ce ne sera pas possible pour le Sénégal et nul ne sera à l'abri". Il poursuit : "dans certains pays, vous appelez au téléphone, on vous dit restez chez vous. Nous ne pouvons rien faire. C'est aujourd'hui, tout de suite, qu'il faut changer les comportements... Nous devons nous mettre derrière les techniciens de santé. »

Djiby Diakhaté de rappeler que les autorités publiques chevillent leurs décisions suivant les conseils qui leur sont donnés par les techniciens de santé.

Interpellé sur la décision qui a été prise par Touba de prier vendredi dernier malgré le souhait de l'État de mettre fin à tous les grands rassemblements, le sociologue parlera de conflit de légitimités. "C'est plutôt des légitimités qui se font face. Des légitimités qui arpentent des sentiers différents. À partir de ce moment, il faut une démarche qui consiste à expliquer aux religieux qu'il s'agit désormais d'une situation extrêmement compliquée." Et quand un membre de l'attelage gouvernemental se permet de prier dans la grande mosquée de Touba, il dira ne rien comprendre à moins que l'acte ne soit analysé sous des angles différents. D'une part, il qualifie le geste de " disjonction", d'autre part il le qualifie d'incompréhensible enfin de tactique visant à atténuer le camouflet. "S'il ne s'y était pas rendu, le camouflet n'aurait pas être atténué."

Le sociologue de s'intéresser aussi aux Modou-Modou qui reviennent au bercail et qui se soustraient aux consultations médicales. Pour lui ce phénomène risque de perturber davantage la lutte qui est menée contre la propagation du virus. "Imaginez si le Modou-Modou de Touba s'était rendu à la prière du vendredi... »


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.