person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Coronavirus : quels sont les risques liés aux testicules ? - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Coronavirus : quels sont les risques liés aux testicules ?

Actualités

Coronavirus : les testicules sont des vecteurs de la maladie.

Publié le 21 avril 2020, Benin Webtv
Coronavirus : quels sont les risques liés aux testicules ?

Depuis son apparition en décembre dernier à Wuhan en Chine, la pandémie du coronavirus a déjà fait près de 2,5 millions d’infectés et plus de 165 000 décès. Une pandémie qui semble invincible et dont les hommes sont les plus vulnérables, selon une étude réalisée par les chercheurs indiens.

Selon les scientifiques indiens, les hommes sont plus vulnérables au coronavirus en raison de la présence des testicules. L’étude menée par les chercheurs Dr Aditi Shastri, oncologue au Montefiore Medical Center dans le Bronx, et sa mère, le Dr Jayanthi Shastri – microbiologiste à l’hôpital de Kasturba, et publiée sur MedRxix, révèle que le virus s’attache à une protéine qui se produit à des niveaux élevés dans les testicules. Selon l’étude, le coronavirus pourrait persister dans les testicules car le virus se lie aux protéines du corps présentes dans les poumons, l’intestin, le cœur et également les testicules, expliquant pourquoi la maladie est plus répandue chez les hommes que chez les femmes.

Les rapports montrent que la COVID-19 se lie aux cellules qui renferment la protéine ACE2 ou l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2, moins répandue dans le tissu ovarien. S’il est moins répandu dans le tissu ovarien mais plus présent dans le tissu testiculaire, cela signifie que le virus a une place supplémentaire pour résider chez les hommes, selon l’étude. Selon les Drs Aditi Shastri et Jayanthi Shastri, qui ont mené leur étude sur le rétablissement de 68 patients à Mumbai, « ces observations démontrent que les sujets masculins ont retardé la clairance virale« . «Une expression élevée de l’ARN ACE2 et des protéines dans les testicules conduisent à l’hypothèse que des réservoirs viraux testiculaires peuvent exister et jouer un rôle dans la persistance virale, et devraient être élucidés plus avant par des études cliniques plus importantes», ont écrit les auteurs, ajoutant que les testicules pourraient être des réservoirs pour le virus.

Une réflexion qui va dans le sens des observations du professeur de virologie de l’Université de Reading, Ian Jones, qui avait déclaré au Daily Mail que le sexe masculin est moins protégé en termes de défense immunitaire. « Les hommes font généralement moins bien que les femmes en termes de résultats immunologiques, peut-être le résultat d’un seul chromosome X, et je pense que ce déséquilibre est plus probable derrière les différences vu« , a-t-il dit.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.