person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Coronavirus : pourquoi une tel « mépris affiché pour la vie des Africains », s’indigne Abdou Latif Coulibaly - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Coronavirus : pourquoi une tel « mépris affiché pour la vie des Africains », s’indigne Abdou Latif Coulibaly

Actualités

Coronavirus : Un porte-parole du président sénégalais fustige « le mépris affiché pour la vie des Africains »

Publié le 06 avril 2020, Maville
Coronavirus : pourquoi une tel « mépris affiché pour la vie des Africains », s’indigne Abdou Latif Coulibaly

Abdou Latif Coulibaly a réagi, dans une tribune publiée dimanche, aux propos d’un chercheur et d’un médecin sur LCI ainsi qu’à une note diplomatique française sur le Covid-19. Ces déclarations relèvent selon lui de « l’inconscient colonial ».

Le porte-parole du président sénégalais Macky Sall a pointé du doigt l’esprit relevant de « l’inconscient colonial » sous-jacent selon lui dans les propos d’un chercheur et un médecin français et dans une note diplomatique sur le coronavirus.

Abdou Latif Coulibaly réagit, dans une tribune aux accents personnels publiée dimanche 5 avril, aux déclarations d’un chercheur de l’Institut français de la recherche médicale (Inserm) et d’un chef de service d’un hôpital parisien, ainsi qu’à une note du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du Quai d’Orsay datée du 24 mars.Ces mots ont suscité de vives expressions d’indignation en Afrique.

Dans les propos diffusés mercredi par la chaîne française LCI, Camille Locht, de l’Inserm, et Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin, évoquaient la pertinence éventuelle d’une étude qui pourrait être menée en Afrique autour du vaccin BCG contre le Covid-19, avec la même approche que des études conduites sur les prostituées contre le sida.

La note du CAPS, elle, met en garde contre le risque que le Covid-19 ne balaie des « régimes fragiles » ou « en bout de course » en Afrique, et incite à anticiper les crises possibles en approchant de futurs interlocuteurs.

Abdou Latif Coulibaly dit avoir été « choqué, comme beaucoup de citoyens africains, traumatisé même » par « le mépris affiché pour la vie des Africains, marqueurs d’un racisme qui s’ignore certainement », de la part du chercheur et du médecin.

« Bêtise congénitale »

Ces propos dénotent une « bêtise que je pense congénitale, car elle est (le) produit d’une histoire coloniale aux séquelles dévastatrices », dit-il.

La note du CAPS est rédigée « dans le même esprit », ajoute-t-il.

Ce que l’universitaire et critique palestino-américain Edward Saïd identifiait chez l’écrivain Albert Camus comme manifestant « l’inconscient colonial qui peut être répété concernant beaucoup d’intellectuels et d’officiels occidentaux dans leur rapport à l’Afrique », dit-il.

Le chercheur et le médecin ont présenté leurs excuses. L’Inserm a déclaré que la vidéo avait été tronquée et avait donné lieu à des interprétations « erronées ». Jean-Paul Mira, cité dans un communiqué des Hôpitaux de Paris, a plaidé la maladresse.

Les Affaires étrangères françaises ont déclaré pour leur part que leurs paroles « ne reflétaient pas la position » de la France. Même chose pour la note du CAPS, qui ne vise qu’à alimenter « la réflexion interne », ont-elles dit.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.