person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Félicien Kabuga, le « financier » du génocide rwandais, n’a pas dit son dernier mot - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Félicien Kabuga, le « financier » du génocide rwandais, n’a pas dit son dernier mot

Actualités

Rwanda : la défense de Félicien Kabuga explique pourquoi elle a saisi le défenseur des Droits

Publié le 25 mai 2020, Rfi
Félicien Kabuga, le « financier » du génocide rwandais, n’a pas dit son dernier mot

Félicien Kabuga et ses avocats ont saisi en France le défenseur des Droits, Jacques Toubon. Ils accusent la justice française de violer les droits de celui que l’on présente comme le financier du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994.

À quelques jours de la prochaine comparution de Félicien Kabuga devant la chambre de l'instruction de la cour d’appel de Paris, ses avocats ont saisi le défenseur des Droits, Jacques Toubon. La défense de celui qui est accusé d’être le financier du génocide au Rwanda affirme que la justice française viole les droits de son client depuis qu’il a été arrêté, le 16 mai dernier.

Maître Laurent Bayon, l’un de ses avocats, dénonce une violation de la présomption d’innocence : « Tout d’abord, il y a une violation de la présomption d’innocence, parce que le 16 mai, suite à son arrestation, le parquet général a fait un communiqué dans lequel il présente Félicien Kabuga comme un des principaux génocidaires rwandais, alors qu’il n’a pas été jugé. Ce communiqué est toujours en ligne. Nous avons saisi en référé le tribunal judiciaire pour faire cesser cette atteinte inadmissible à la présomption d’innocence, mais on ne nous a pas donné de date d’audience, alors que c’est la règle. »

Enfin, la défense de Kabuga évoque aussi une violation des droits de la défense : « Nous n’avons toujours pas de copie des pièces de procédure, alors que nous les réclamons depuis le 20 mai. Félicien Kabuga va comparaître devant la chambre d’instruction le 27 mai, alors que nous ne pouvons pas préparer sa défense. Mercredi prochain, la chambre d’instruction doit examiner deux demandes. Une demande de mise en liberté que nous avons souhaitée déposer et le transfert à Arusha de Félicien Kabuga, à la demande du Mécanisme des tribunaux internationaux. Cette situation ne peut pas durer. C’est pour cela que nous avons décidé de saisir le défenseur des droits. »

Félicien Kabuga doit de nouveau comparaitre devant la justice française ce mercredi 27 mai.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.