person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Manifs contre la candidature controversée de Ouattara : Au moins 4 morts - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Manifs contre la candidature controversée de Ouattara : Au moins 4 morts

Actualités

Au moins quatre personnes sont mortes mercredi et jeudi en Côte d’Ivoire, dans des violences liées à la candidature controversée à un troisième mandat du Président Alassane Ouattara.

Publié le 14 août 2020, le Quotidien
Manifs contre la candidature controversée de Ouattara : Au moins 4 morts

Au moins quatre personnes sont mortes mercredi et jeudi en Côte d’Ivoire, dans des violences liées à la candidature controversée à un troisième mandat du Président Alassane Ouattara.
La situation se tend de plus en plus à l’approche du scrutin du 31 octobre, dix ans après la crise née de la Présidentielle de 2010, qui avait fait 3000 morts et vu Alas-sane Ouattara accéder au pouvoir.
L’opposition et des membres de la Société civile avaient appelé à manifester jeudi alors que les autorités avaient interdit tout rassemblement pour non-respect «des procédures appropriées».


A Bonoua (Sud-Est), fief de l’ex-première dame, Simone Gbagbo, un jeune de 18 ans a été tué lors de heurts avec les Forces de l’ordre, a annoncé à l’Afp Jean-Paul Améthier, le maire de la ville.


«Le commissariat de Bonoua a été saccagé par les manifestants en colère», a témoigné Hervé Niamkey, un habitant. La situation était tendue jeudi soir dans cette ville traversée par la voie internationale qui relie Abidjan au Ghana.
Des violences ont fait trois morts mercredi à Daoukro, fief de l’ancien Président, Henri Konan Bédié, 86 ans, ancien allié de Ouattara mais qui juge sa candidature à un troisième mandat «illégale». Lui-même a été investi comme candidat à la Présidentielle par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), la principale formation d’opposition. Les victimes ont été tuées dans des affrontements entre ses partisans et des jeunes favorables au Président Ouattara.

«ADO, dégage !»
D’autres heurts ont eu lieu jeudi entre manifestants et Force de l’ordre, notamment dans la capitale économique Abidjan. Ces manifestations ont rassemblé plusieurs centaines de personnes.
«Nous manifestons pour le départ du Président Ouattara, parce que sa candidature viole la Constitution. Nous ne voulons pas accepter un troisième mandat», a expliqué Hervé Séka, dans le quartier d’Anono.
Dans le quartier populaire de Yopougon, des affrontements entre policiers et manifestants ont paralysé la circulation.


A Port-Bouet, quartier donnant sur la mer et abritant le port et l’aéroport d’Abidjan, des dizaines de manifestants ont bloqué la voie principale, certains brandissant des pancartes «ADO dégage !» en référence aux initiales du Président Alassane Dramane Ouattara.
Dans le quartier chic de Cocody, les forces de l’ordre avaient été déployées en grand nombre. Les policiers y ont interpellé un groupe de femmes chantant l’Abidja¬naise, l’hymne national.


La situation restait volatile dans le reste du pays. Des incidents ont notamment eu lieu à San Pedro, deuxième port du pays (Sud-Ouest). A Adzopé, près d’Abidjan, des femmes vêtues de blanc en signe traditionnel de colère ont envahi la voie principale. Des arbres ont été abattus pour paralyser l’axe routier Abengourou-Agnibile¬kro, dans l’Est.

«On a tous peur»
Jeudi à Ferkessédougou (Nord), fief de Guillaume Soro, ancien allié de Ouattara passé dans l’opposition et aujourd’hui en exil en France, le marché hebdomadaire s’est vidé après des rumeurs sur une marche de protestation, a constaté un correspondant de l’Afp. «Aujour¬d’hui on a tous peur», a témoigné Mourlaye Koné, employé d’une société sucrière.
«Ce n’est pas fini. Tant que Guillaume Soro n’est pas rentré au pays, nous allons continuer», a promis un partisan de l’ancien chef de la rébellion, visé par plusieurs procédures judiciaires mais qui ambitionne toujours d’être candidat à la Prési-dentielle.



Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.