Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Problématique de l’emploi des jeunes : Des experts livren.
×
menu
group
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Actualités

Problématique de l’emploi des jeunes : Des experts livrent leurs recettes

07 avril 2021, Sud Quotidien
Problématique de l’emploi des jeunes : Des experts livrent leurs recettes

Lors de son message à la nation le 3 avril dernier, le Président de la République, Macky Sall a annoncé le recrutement, dès le mois de mai prochain, de 65.000 jeunes, sur l’ensemble du territoire national. Pour concrétiser ce projet du Chef de l’Etat, des experts en la matière ont proposé des recettes. Tamba Danfakha, coach formateur et accompagnateur de projet, qui s’exprimait hier, mardi 6 avril sur les ondes de la Rfm, pense qu’il faut mettre en place un dispositif de formation performant.

«Aujourd’hui, la grande difficulté des jeunes du Sénégal c’est le manque d’information par rapport au recrutement. Il faut mettre en place un dispositif de formation performante». C’est l’avis de Tamba Danfakha, coach formateur et accompagnateur de projet. Il s’exprimait hier, mardi 6 avril sur les ondes de la Rfm. Selon lui, ce qu’il faut faire dans un premier temps, c’est d’aider les jeunes à se reconstruire en tant qu’individu et à augmenter leur capacité de confiance en soi. «En général, ils vont aller former des jeunes pour leur donner des métiers ou apprendre à gérer des entreprises alors que ce sont des formations qui ne sont pas adaptées», indique-t-il.

Ensuite, M. Danfakha suggère qu’on organise les jeunes. Parce que dit-il, si on les laisse isoler ça serait extrêmement difficile de les aider. «Il faut les organiser afin qu’ils mutualisent leurs efforts et de mieux maitriser les risques qui sont inhérents à la création de l’entreprise et de l’emploi», a-t-il soutenu. Selon lui, s’il y a une volonté politique aujourd’hui, l’Etat peut organiser des séances de certification de coach. «Il n’y a pas assez de coach et de formateurs sur l’étendue du territoire national pour répondre à la demande des jeunes. Mais, il y a énormément de gens qui sont capables de devenir des coach», laisse-t-il entendre.

De son coté, Tamsir Faye, directeur général de l’agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), pense que le vrai problème du dispositif qui est mis en place c’est qu’il y a beaucoup de cloisonnement. Ce qui selon lui, fait que c’est difficile d’harmoniser. Dans le cadre du conseil national qui sera mis en place, il trouve qu’il est impératif que le guichet unique devienne une réalité sur le terrain. «Un guichet unique dans lequel tous les services qui s’activent dans la prise en charge de la problématique de de l’emploi des jeunes seront mis en place pour pouvoir mieux être le réceptacle de la jeunesse», propose-t-il. Aussi, recommande-t-il de rajouter à ce dispositif une autre disposition. «Il faut que l’Etat du Sénégal prenne langue avec les petites et moyennes entreprises et qu’on essaye d’associer ces Pme qui travaillent sérieusement, qui payent des impôts et qui peuvent créer de l’emploi», a-t-il conclu.

▼ Nous vous recommandons