person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Racisme : ce que vous devez savoir des protestations aux Etats Unis - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Racisme : ce que vous devez savoir des protestations aux Etats Unis

Actualités

Mouvements de protestation, une longue tradition aux Etats-Unis

Publié le 19 juin 2020, Mariame Djigo, Sud Quotidien
Racisme : ce que vous devez savoir des protestations aux Etats Unis

«Comment dans l’histoire de l’Amérique, les protestations ont conduit à un changement ?». Tel est le thème du panel organisé hier, jeudi 18 juin, par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal, en live sur sa page Facebook. Animé par le directeur du Warc, Ousmane Sène, la doctorante à Georgia State University, Ndeye Binta Mbodj et l’enseignant au département d’anglais de l’Ucad, Pape Malick Ba, le panel a permis de montrer que les mouvements de protestations sont ancrés et ont abouti à de grands changements dans la vie des américains.

La mort de George Floyd, tué par un policier blanc à Minneapolis, le 25 mai dernier, a conduit à des mouvements de protestation d’envergure contre le racisme et les violences policières aux Etats-Unis et en dehors de ce pays. Ces manifestations viennent s’ajouter à la longue liste des soulèvements populaires qui sont une tradition dans le pays de l’Oncle Sam. C’est ce qu’ont fait savoir le directeur du Warc, Ousmane Sène, l’enseignant au département d’anglais de l’Ucad, Pape Malick Ba et la doctorante à Georgia State University, Ndéye Binta Mbodj. Ils débattaient hier, jeudi 18 juin, sur le thème : «Comment, dans l’histoire de l’Amérique, les protestations ont conduit à un changement ?», à l’occasion d’un panel en live sur Facebook, organisé par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal.

Selon les panélistes, les marches de protestation constituent le fondement de l’existence des Etats-Unis. De la Boston Tea Party (révolte politique à Boston contre le Parlement britannique en 1773 qui est aussi un évènement marquant la Révolution américaine, précédant la guerre d’indépendance américaine), en passant par Delano Grape Strike (grève des travailleurs organisée par le Comité d’organisation des travailleurs agricoles contre les producteurs de raisins de table à Delano, en Californie, pour lutter contre l’exploitation des travailleurs agricoles), jusqu’au Boycot des bus de Montgomery (campagne politique et sociale entamée en 1955 à Montgomery, dans l’Etat américain d’Alabama, pour s’opposer à la politique municipale de ségrégation raciale dans les transports publics), les mouvements de protestations ont réussi à changer les lois dans la vie des américains.

« Il n’y a pas un seul jour ou on ne voit pas de manifestations devant la maison blanche »

Toutefois, on retiendra, de tous ces mouvements, le caractère non violent, la persévérance, la détermination et la résistance des manifestants, mais également leur capacité de coordi nation, de structuration et de mobilisation. «La Boston Tea Party a été un élément qui a donné une dynamique forte au processus de libération de l’Amérique pour lui permettre de devenir les Etats-Unis. Et c’est à partir de 1775 que s’est enclenchée la guerre d’indépendance des Etats-Unis, jusqu’à 1783», a expliqué Ousmane Sène. De là, dira le directeur du Warc, naîtra «cet esprit américain de manifestation permanente pour garder sa liberté». Prenant la parole, Pape Malick Ba embouche la même trompette. «La question des protestations est ancrée aux Etats-Unis. Si on a l’habitude d’aller au Palais présidentiel, il n’y a pas un seul jour où on ne voit pas de manifestations devant les lieux et, parfois même, c’est des émigrés», a souligné l’enseignant au département d’anglais de l’Ucad.

La détermination et la persévérance des manifestants a toujours paye

Lui emboitant le pas, Ndéye Binta Mbodj est revenue sur le «Delano Grape Strike» de 1965 qui a duré cinq ans. «Au bout de 5 ans, les grands producteurs, ne pouvant plus supporter le manque à gagner, ont décidé d’ouvrir des discussions avec eux (les travailleurs)», a-telle expliqué. Il a fallu donc à ces grévistes 5 années de détermination et de lutte, sans violence, pour obtenir gain de cause. Pour Ndéye Binta Mbodj, les maîtres mots des causes à l’origine des manifestations ont été la détermination et la persévérance. Des qualificatifs dont les manifestants d’aujourd’hui font aussi montre, dira-telle. «Quand on voit ce qui se passe aux Etats-Unis, on peut voir cette même détermination, cette même persévérance de la part des manifestants», explique Mme Mbodj.

Les marches de protestation contre la mort de George Floyd, rappellent les mouvements de martin Luther King

Toujours, sur la mort de George Floyd, les panélistes ont souligné le caractère populaire et continuel des protestations. Mais, à les en croire, le plus marquant des faits, c’est la participation de toutes catégories de personnes, que ça soit des noirs, des blancs, des asiatiques. Ce qui a conduit à des pressions. «Au départ, le policier a juste été licencié. Mais, à force que les manifestations se poursuivaient, tous les quatre policiers ont été inculpés», a fait savoir Pape Malick Ba. Pour Ousmane Sène, les marches de protestation, à propos de la mort de George Floyd, rappellent les mouvements de Martin Luter King. «L’un des résultats évidents des manifestations de Montgomery, c’est ce qu’on a aujourd’hui parce que ces manifestations ont produit celui que l’on appelle Martin Luther King. Et les manifestations pacifiques, c’est le sceau de Martin Luther King, dans le contexte américain», a précisé Pr Sène.


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.