person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Souleymane Diawara et Mamadou Niang, le mensonge révélé - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Souleymane Diawara et Mamadou Niang, le mensonge révélé

Actualités

Souleymane Diawara : « Avec Mamadou Niang on avait prétexté une blessure pour ne pas jouer avec le Sénégal et partir se reposer à Miami »

Publié le 06 avril 2020, Girondins 33
Souleymane Diawara et Mamadou Niang, le mensonge révélé

Rendant hommage à feu Pape Diouf, ex président de l’Olympique de Marseille l’ayant fait venir à l’OM et quitter Bordeaux, Souleymane Diawara, explique comment Pape Diouf les avait engueulés Mamadou Niang et lui après avoir prétexté une blessure pour ne pas jouer un match avec l’équipe nationale du Sénégal pour partir se reposer à Miami.

« Ah ouais, put… ! (rire). On était fatigué, c’était la fin du championnat et c’était tendu entre l’OM et Bordeaux car j’allais bientôt signer à Marseille. On avait un match amical avec l’équipe nationale du Sénégal, mais on avait prétexté une blessure pour esquiver et on était parti à Miami.

Pape l’a su car Mamad’ (Niang) était avec moi et il nous a engueulés comme des enfants ! Ça m’avait marqué car je n’étais même pas joueur de l’OM (rire). Il nous avait fait la morale. On est donc rentré, on a écrit une lettre, on a assumé… Mais la Fédération n’avait pas voulu qu’on rejoigne la sélection.

Pape nous avait dit que si on était à Miami, c’était grâce au foot et qu’il ne fallait pas l’oublier. Il avait raison. »

Sacré ‘Soulé’ !


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.