menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Actualités

Vers la mort de la lutte sénégalaise ?

Publié le 16 mars 2020, Le Quotidien
Vers la mort de la lutte sénégalaise ?

Polémiques, report, Coronavirus,… : le chat noir rôde toujours dans l’arène

Cette année 2020 est loin d’être un fleuve tranquille pour la lutte avec frappe. Entre la polémique Cng-arbitres et les absences de sponsors et de grandes affiches, le «sport de chez nous» est en pleine crise. Et pour ne rien arranger, le choc Siteu-Papa Sow, seul

Décidément, c’est comme si la guigne poursuit toujours la présente saison de lutte. Alors que la polémique entre le Cng et les arbitres enfle toujours, voilà qu’une autre mauvaise nouvelle est tombée ce samedi avec le report du seul grand combat du moment : Siteu-Papa Sow qui était calé pour le 5 avril. Une décision qui fait suite aux mesures prises par le président de la République par rapport à la propagation du Covid-19 dans notre pays.

Pape Abdou Fall encore «terrassé»

Des mesures qui au final n’arrangent pas les acteurs et amateurs de lutte avec frappe qui, crise oblige, sont sevrés de sponsors et de grands combats alors qu’on est presque à mi-saison.

Comme quoi, le «chat noir» rode toujours autour de l’arène sénégalaise mais aussi autour du promoteur Pape Abdou Fall (Paf) qui est encore «terrassé» par les mauvaises nouvelles. Ce dernier, en effet, depuis qu’il a monté l’affiche Siteu-Papa Sow, voit beaucoup d’obstacles se dresser sur son chemin. Entre reports et «Face à Face» annulés pour cause de non-régularisation, «Paf» en a vu de toutes les couleurs. Et cet énième report, à trois semaines de la date du combat, n’arrange pas les choses pour quelqu’un qui a décidé de rentabiliser son évènement.

Mais au fond, il faut dire que cette décision de suspendre toutes les manifestations pourrait être un «mal pour un bien» pour la lutte ; au regard surtout de l’ambiance délétère qui a enveloppé ces derniers jours le milieu du «sport de chez nous». En effet, ça va dans tous les sens avec des tirs groupés sur le Cng et son président.
Cependant cette pause forcée de 30 jours pourrait faire baisser la tension, le temps sûrement pour les médiateurs et autres bonnes volontés d’entrer en jeu. D’ailleurs les arbitres qui ont menacé d’organiser une marche cette semaine ont finalement annulé leur point de presse de ce dimanche.

Il s’agit maintenant pour tout le monde de ranger son Nguimb et d’aller en guerre contre le coronavirus.





Vous allez apprécier ceci !


▼ Lisez plus sur Actualités

▼ Nous vous recommandons


▼ S'instruire et S'épanour par Email.





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×