Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. L’Afrique Précoloniale, c’était comment ? Parlons de l.
×
menu
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Afrique

L’Afrique Précoloniale, c’était comment ? Parlons de l’empire du Mali.

23 septembre 2021, Oulimata Suzanne SY
L’Afrique Précoloniale, c’était comment ? Parlons de l’empire du Mali.

L’Afrique n’a pas été civilisée par les occidentaux, elle a plutôt été envahie et occidentalisée ; il y a nuance !

Dans son livre « Petite histoire de l’Afrique », Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne et spécialiste de l’Afrique, montre que l’Afrique a depuis toujours influé sur le reste du monde.

Elle lui a fourni main-d’œuvre, ressources minières et matières premières ; ce qui a joué un rôle important dans la mondialisation économique.

Elle y décrit de manière claire des sociétés économiquement prospères, politiquement structurées, socialement organisées et culturellement riches.

Mais à quoi ressemblaient concrètement ces sociétés avant que les premiers occidentaux arrivent sur le continent ?

De l’empire du Mali à l’ouest, des royaumes du Kongo au centre, des royaumes des grands lacs à l’est, des royaumes Zoulou au Sud, des Almoravides et Almohades au nord; le continent africain dispose d’une vraie histoire qui mérite d’être relayée.

Nous allons illustrer nos propos avec l’exemple de l’empire du Mali.

Vers la fin du 12ème siècle dans la zone soudano-sahélienne, suite au déclin de la dynastie almoravide, la région se retrouvait peuplée par de multiples royaumes ne cessant de se faire la guerre. Ces guerres incessantes étaient dues en partie à la capture d’esclaves en vue de les revendre au nord de l’Afrique, à travers le commerce transsaharien. C’est donc dans ce contexte trouble qu’est né le royaume du SOSO. Ce royaume, non connu par un grand nombre, se trouvait vers les territoires de la Mauritanie actuelle et était dirigé par le clan Soninké des Kanté.

En 1200, le roi forgeron Soumaoro Kanté, succède à son père à la tête du royaume. Pleinement au fait des difficultés au niveau de sa région, il prend la décision d’entreprendre une politique de conquête des royaumes voisins, afin d’y faire revenir le calme. Il réussit avec l’aide de son peuple forgeron à mettre en place une vraie armée, et se lance à la conquête des mines d’or du territoire Manden, au sein duquel vivaient les membres de l’ethnie des Malinkés.

Mieux préparé, Soumaoro réussit à conquérir sans problème la province. Toutefois, les peuples décidant de ne pas se laisser faire, font appel au roi Soundiata Keïta pour mener la résistance. De 1222 à 1235, une guerre est engagée entre les troupes de Soumaoro et les troupes de Soundiata. Cette résistance se solde par une victoire de Soundiata Keïta qui acquiert en 1236 le grade de Mansa, c’est-à-dire, le roi des rois.

C’est à compter de cette date que les historiens fixent la naissance du royaume du Mali.

Fortifié et agrandit par le roi Soundiata Keïta, l’empire du Mali était aussi appelé l’empire où poussait l’or.

Après avoir renversé son prédécesseur, le roi Soundiata Keïta abolit l’esclavage entre maliens et annonce son programme : « Que ceux qui font la guerre, fassent la guerre ; que ceux qui font du commerce fassent le commerce ; que ceux qui pratiquent de l’agriculture pratiquent l’agriculture ; ainsi le Manden sera agréable à vivre, le Manden sera prospère ».

Il met en place en place un grand conseil, renforce son armée et intensifie la recherche et la production d’or. C’est ainsi, que le Mali va bâtir sa réputation de grand commerçant international et renforcer sa fortune. Ceci montre donc l’importance de l’histoire africaine entre le 8ème et le 15ème siècle.

L’empire du Mali était très vaste et était encore appelé l’empire de contact, car il était au contact avec le nord et avec le sud, où on trouvait des mines d’or.

C’est dans ce contexte qu'apparaît l’homme le plus riche de tous les temps, Kankan Moussa, aussi appelé Mansa Moussa, un autre empereur du Mali qui était désigné par certains historiens comme le roi de l’or.

Selon Francis SIMONIS, historien, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest, le pèlerinage de Mansa Moussa (1324-1325) le rendit célèbre en Afrique du nord et au Proche-Orient, tant le faste qu’il déploya marqua les esprits. Il dépensa une telle quantité d’or en Égypte, qu’il en fit chuter durablement le cours. Pour retracer les origines du roi Mansa Moussa, un atlas est dessiné en Espagne grâce aux informations reçues des arabes.

Cette carte dessinée en 1375 est très explicite, elle montre Kankan Moussa assis sur un trône avec un sceptre en or et une couronne en or. Une légende raconte que le roi Mansa Moussa était le roi le plus riche au monde. Il a été connu dans ces temps par les européens et des convoitises ont commencé à s’exercer. C’est donc le début de la fin du royaume du Mali.

Au XVe siècle, on assiste en Afrique à l’irruption d’un pouvoir violent avec l’arrivée des portugais qui s’installèrent sur la côte du golfe de Guinée et détournent complètement le commerce de l’or de l’intérieur.

Les occidentaux, attirés par les richesses des différentes régions d’Afrique, arrivent sur le continent dans le but de déstabiliser l’organisation politique et sociale des royaumes et mettre en place le système colonial permettant l’exploitation continue des ressources du continent.
▼ Nous vous recommandons