Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. « A un mois de la date prévue pour notre mariage, je doute.
×
menu
EN
shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Club

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

« A un mois de la date prévue pour notre mariage, je doute encore de mon amour... »

17 octobre 2021, Seytoo
« A un mois de la date prévue pour notre mariage, je doute encore de mon amour... »

Prenez ce temps comme un vrai temps de décision, de choix, paisiblement, seule puis à deux, et même avec le prêtre qui vous prépare au mariage ou avec un conseiller conjugal si nécessaire : un œil extérieur aide.

Nous nous marions dans quelques mois mais depuis quelques temps j'ai des doutes. J'ai peur de m'engager. Mon fiancé, lui, semble sûr de lui et très amoureux. Peut-on se marier en ayant perdu le sentiment amoureux ?

Comme il est difficile de traverser ces périodes de doute quand le moment des grandes décisions approche…

À propos de votre question concernant le sentiment amoureux, sachez qu’un sentiment va fluctuer au cours du temps. Il sera nécessaire de passer du sentiment à la volonté d'aimer toute la vie.

Cependant, il est fort probable que le doute que vous ressentez actuellement vous obnubile tellement qu’il n’y a plus de place pour un sentiment de bonheur insouciant.

Mais vous êtes avant le mariage et la réflexion est de mise !

Il vous faut donc discerner si ce que vous ressentez tient de l’hésitation ou du doute que l’on pourrait distinguer de la manière suivante :

L’hésitation est une réaction normale, une appréhension devant l’inconnu : la première fois que je monte sur un plongeoir, même si je vois que mes amis sautent dans la piscine les uns après les autres et en sont très heureux, j’hésite ... La solution, dans ce cas, c’est de foncer sans trop se poser de questions, sinon, à force de réfléchir à tout ce qui pourrait m’arriver (de terrible) je risque de rester paralysé sur mon plongeoir.

Autre scénario : je monte sur le même plongeoir, c’est la nuit, je ne vois pas très clair... Et tout à coup, j’ai un doute : la piscine est-elle bien remplie ? Dans ce cas-ci, la solution n’est pas de plonger mais au contraire de s’arrêter pour vérifier que mon projet est raisonnable.

Donc, la peur-hésitation est normale, et risque de devenir un frein paralysant si je me laisse envahir ; par contre la peur-doute est un signal intérieur qui me dit : attention, attention, as-tu suffisamment réfléchi aux points importants pour vivre une aventure magnifique mais peut-être périlleuse si on ne vérifie pas que l’essentiel est bien là ?

D’où l’utilité de suivre l’école de vie conjugale / faire une préparation au mariage avec d'autres couples. Pour aider au discernement, mais aussi se rassurer : nous sommes tous dans la même galère : on est très heureux de s’embarquer dans le mariage, mais oui, avouons-le, ça fait parfois un peu peur.

N'est-ce pas encore le bon moment pour prendre le temps de s'assoir, parler ensemble, se redire le projet commun, son projet personnel, revisiter les choix déjà faits et ceux qui font envie, ses priorités, ses besoins.

En faisant à deux le tour de tout cela, vous pourrez pointer avec un peu plus de précisions ce qui vous inquiète, ce qui vous rassure, ce qui est à rediscuter…

Prenez ce temps comme un vrai temps de décision, de choix, paisiblement, seule puis à deux, et même avec le prêtre qui vous prépare au mariage ou avec un conseiller conjugal si nécessaire : un œil extérieur aide.

Enfin un dernier mot, avez-vous partagé à votre fiancé les questions qui vous assaillent ? Comment réagit-il ? Peut-être, sous ses dehors très sûrs, est-il lui aussi en proie à des interrogations ? Il n’y a alors pas lieu de culpabiliser ! Et s’il est sûr de sa décision, peut-être pourrez-vous puiser dans son assurance la force de vous engager avec lui, si vous ne discernez rien de contradictoire à votre projet de vous marier ?

Une chose est certaine, il faut prendre votre temps pour discerner la bonne décision à prendre et pour cela vous en ouvrir à lui et, si nécessaire, lui demander de décaler le mariage : engager sa vie ne peut se faire à la légère et il saura surement vous l’accorder s’il vous aime autant que vous le dites !

Bonne réflexion !

Al
Alioune

A quoi cela sert de se marier quand on ne ressent pas d'amour envers son futur partenaire ? Il faut juste annuler le mariage.

▼ Nous vous recommandons