Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. Conflits entre mari et femme, qui doit vraiment porter la cu.
×
menu
group
EN

Société
Afrique
Vidéos
Chroniques
Actualités

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

Conflits entre mari et femme, qui doit vraiment porter la culotte ?

24 juillet 2021, Seytoo
Conflits entre mari et femme, qui doit vraiment porter la culotte ?

La rivalité dans un couple doit être inexistante, car l’homme et la femme se complètent dans leurs différences.

Les premiers jours du mariage sont toujours très romantiques. Le couple profite de ces moments de découverte et d’émerveillement, oubliant presque le reste du monde. Mais cette période est trop courte, car les conjoints reviennent vite à la vie de tous les jours et au quotidien.

De retour parmi les leurs, les nouveaux mariés vont être confrontés aux conseils des uns et des autres, les soi-disant connaisseurs : les amies, les copains, les collègues ; toute une panoplie de personnes qui vont essayer de mettre leur grain de sel dans le nouveau couple par amour ou par jalousie.

La guerre aura alors deux plans :

1. Généralement, les femmes vont prendre pour première cible la belle-famille. A tord ou à raison, les sensibilités creusent l’écart et les langues se pendent dans les papotages interminables de femmes, créant des malentendus, des jalousies, etc., à ne plus en finir. L’époux au début est complètement passif et pacifiste devant les coassements de son épouse. Il essaie de faire de son mieux pour contenter tout le monde, mais en vain. Finalement, il suit les conseils de sa mère et de son entourage pour faire la loi chez lui.

2. Maintenant que la femme s’est émancipée et qu’elle se proclame l’égale de l’homme, elle cherche à se positionner par force dans son couple, soutenue par sa liberté financière. Elle suit donc les conseils des unes et des autres qui lui marmottent de ne pas se laisser faire, de ne pas devenir soumise, oubliant même que c’est de son mari et de son amour qu’il en est question et non d’un rival. Pour éviter les boutades et les querelles, l’homme laisse dans un premier temps le champ libre à sa moitié, et petit à petit, délaisse complètement ses responsabilités sur elle. Mais à un moment donné, l’instinct masculin resurgit suite aux dires des collègues ou des amis et même de la famille, et la reconquête du terrain est vite entamée. Il essayera de reprendre cette liberté que sa conjointe s’est appropriée. Dès lors, la femme commence à râler d’être trop fatiguée pour tout assumer, et son mari à crier qu’il ne sait plus qui est l’homme de la maison.

Et voilà que la guerre au sein du couple éclate.
Comme dans toutes les guerres, toute la question est celle du pouvoir.
Qui est le leader et le chef de famille ?
Celui qui ramène des sous ?
Mais les deux le font actuellement.
Celui qui s’occupe des enfants ?
En général, les deux s’en occupent aussi bien que mal.
Celui qui porte le couffin et fait le marché ?

La femme s’en vante, mais elle n’a pas laissé une chance à son mari de la contenter, se croyant toujours meilleure que lui : meilleure économe, meilleure négociatrice, meilleure acheteuse.

Mais à toutes ces questions, y a-t-il une réponse réelle ?

Alors, le couple est vite fatigué, désabusé, vidé d’une énergie qui devait lui être un ciment éternel et avec un regard plus profond, loin des dires et des conseils, il devra prendre conscience que toutes ces querelles ne sont que vent et poussière dans une vraie vie.

Après l’amour, c’est l’habitude qui prend place au sein du couple. Dans cette routine, il faut qu’il y ait le partage et la patience pour que la vie soit agréable. Le partage des tâches, des responsabilités, des affinités, est un élément primordial pour le bonheur. La rivalité dans un couple doit être inexistante, car l’homme et la femme se complètent dans leurs différences.

On est différent et nullement égal et c’est par cela qu’on forme un couple uni.

N’écoutez plus les dires d’une voisine, d’une mère, puisque les expériences sont personnelles et typiques à chaque être.

Au lieu de se confier à une tierce personne, cherchez à communiquer avec vos conjoints.

N’oubliez pas tout l’amour qui vous a uni corps et âme, et ne cherchez ni rivalité ni supériorité ; ce n’est là qu’une perte de si beaux moments à vivre à deux.

Soyez heureux tout en profitant l’un de l’autre.

▼ Nous vous recommandons