person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
« Il n’y a pas d’amour heureux... », ce que vous devez comprendre - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

« Il n’y a pas d’amour heureux... », ce que vous devez comprendre

Amour, couple et famille

Et la liberté vraie meurt dès lors ; on lui substitue alors une liberté pour l’autre, une liberté dans l’autre, une liberté des cœurs réunis, une liberté amoureuse. Cette liberté là est une dépendance masquée.

Mis à jour le 01 décembre 2020, Mbougar
« Il n’y a pas d’amour heureux... », ce que vous devez comprendre

Ce sentiment est une mutilation, une violence, une tempête. Aux cœurs qu’il frappe, il n’apporte que la peur de la perte de soi, la peur de l’errance, la peur du pari manqué, celle-là même qui s’empare d’un homme au moment de défier un désert, seul, nu, sans carte ni boussole. Ce sentiment divise l’Etre en unifiant ses craintes. Les éclats du miroir, jadis brisé par une salvatrice solitude, se reforment, et cette glace froide qu’est le cœur, qui ne ment pas, réfléchit la faiblesse de l’être amoureux, ensanglanté, inachevé. Ensanglanté car inachevé toujours. Et la liberté vraie meurt dès lors ; on lui substitue alors une liberté pour l’autre, une liberté dans l’autre, une liberté des cœurs réunis, une liberté amoureuse. Cette liberté là est une dépendance masquée.

Il n’y a pas d’amour heureux. Où trouver la paix dans l’amour ? Dans les bras de l’autre, à ses côtés. A peine y est-on que l’on voudrait être l’autre, être en lui, se fondre en lui. Mais cela est impossible. Les centimètres deviennent des abîmes. La tristesse revient aussitôt chassée. La présence de l’autre ne suffit plus. L’on voudrait ne former qu’un, mais « l’amour lui-même, comme le disait Rilke, n’est que l’inclination de deux solitudes. » La solitude ne s’y résorbe pas. Elle s’y dilate et s’y perd seulement ; l’on croit y être moins seul, mais c’est la solitude de l’autre qui cache la nôtre. Une mer de solitudes noie sans la tuer la solitude isolée, qui peut resurgir à tout moment.

Il n’y a pas d’amour heureux. C’est la condition humaine de finitude qu’on y retrouve. L’absolu qu’on y recherche est impossible. C’est une fuite en avant éternelle, dont l’horizon est le bonheur, certes, mais dont la route, est une cascade de larmes, de doutes. L’on m’a dit que c’était quelque chose de simple. Rien n’est simple pour les Hommes. Vivre pour eux, même cela, leur est difficile. Alors aimer, vivre pour et par l’autre…

L’on m’a raconté l’histoire de cet homme, mort de n’avoir pas voulu accepter qu’il n’y a pas d’amour heureux. La haute idée qu’il avait de l’Amour comme assurance du bonheur s’est brisée sur les récifs rugueux de la trahison. Il aimait une femme qui ne l’aimait pas. Il a cru que l’amour était une réciprocité obligée. Il a étreint et n’a étreint que du vent. Il s’est livré et n’a vu que sa propre image, nue et vulnérable, dans le miroir. Il s’est suicidé après avoir écrit : « Je meurs dans la croyance qu’elle m’aimait. L’amour ne peut qu’être heureux. Je fus juste une erreur, et je m’en vais en martyr heureux de mon idée.»

Il n’avait pas compris qu’il n’y a pas d’amour heureux. Il n’avait pas compris qu’il n’y a que des hommes amoureux et des femmes amoureuses, qui essaient d’être heureux dans leur amour. L’Amour heureux est un mythe qui oublie la part de désordre, de hasard qu’aucun amour ne peut abolir, présent en tout Homme, fût-il éperdu de ce sentiment. Il n’y a pas d’amour heureux. Il n’y a pas d’amour malheureux. Il n’y a que des Hommes qui cherchent à être heureux par l’Amour. Mais leur bonheur est entre leurs mains, ils le construisent. L’Amour est un moyen, le plus beau des moyens pour être heureux, sans doute, mais pas une absolue garantie du bonheur.

Il n’y a d’amour heureux que celui dont les êtres qui le partagent croient qu’ils peuvent être heureux, et s’aiment follement pour cela, malgré leurs peurs, leurs doutes, leur solitude et leurs larmes. Larmes d’Eros qui là, deviennent belles.


Du même contributeur, Mbougar


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.