menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Réussite

Diriger c'est aussi l'intention de servir, l'intégrité et la crédibilité

Mis à jour le 25 février 2021, Seytoo
Diriger c'est aussi l'intention de servir, l'intégrité et la crédibilité

Un véritable dirigeant ne s’arrête pas à ses intérêts personnels, mais il pense bien au-delà, vers ce qui est « juste ».

Il y a deux sortes de « dirigeants ». Ceux qui utilisent « l’autorité » et imposent l’obéissance à leurs sujets – et ceux qui stimulent, qui persuadent et qui montrent l’exemple.

Généralement, un dirigeant du type autoritaire n’a de considération que pour lui-même, et son but est d’espérer d’atteindre le développement d’un empire, d’une nation ou d’une société. Un tel chef n’a aucune considération pour les besoins légitimes, les désirs et les aspirations de ses sujets. Par contre, un bon dirigeant commence par servir.

Un bon dirigeant doit commencer par vouloir servir

Très souvent, les gens veulent un poste de direction et de responsabilités pour se mettre en valeur et non pour servir. C’est une grave erreur, qui cause beaucoup de tort et de malheur à de nombreuses personnes, et non seulement à celles qui y sont directement impliquées.

Celui qui s’humilie pour servir les autres deviendra, le moment venu, un dirigeant parce qu’il a le désir sincère d’aider, et parce qu’il a développé les compétences nécessaires. Cet esprit d’humilité est l’approche fondamentale pour exercer un poste de direction. Un chef, disposé à se sacrifier pour accomplir une tâche à portée de sa main, stimulera ses sujets, qui s’efforceront alors de suivre ses traces. Car, c’est un dirigeant qui se sacrifie, qui sert et qui exerce son pouvoir en montrant l’exemple.

L'intégrité et la crédibilité

Un dirigeant dont les intentions sont sans cesse mises en doute par ses subordonnés perd sa crédibilité. Pour diriger, il doit être constamment un exemple d’impartialité, d’intégrité et d’une grande force morale de caractère – s’il a à cœur la « bonne marche » du groupe ou de l’entreprise.

L’autodiscipline est une nécessité absolue pour celui qui a une fonction de dirigeant. Si ses valeurs morales commencent à s’altérer – s’il commence à baisser les bras, à manquer de probité dans sa conduite, etc. – il arrivera à un moment où tout le succès de son autorité sera remis en cause. Très peu de gens, en effet, sont fidèles et loyaux envers quelqu’un qui est instable, malhonnête, faible ou débauché.

Un véritable dirigeant ne s’arrête pas à ses intérêts personnels, mais il pense bien au-delà, vers ce qui est « juste ». Une telle intégrité personnelle de sa part ne sera pas mise en question, car la fidélité et la loyauté s’installeront au sein du groupe.

Vous allez apprécier ceci !


commentRejoignez le Débat

▼ Rejoignez le Débat


Close



mb
mbaye gueye
March 19

je partage cet avis que je trouve tres pertinant .pour vue que nos dirigeans en tirent la lecon et surtout les futures manageurs dans les instituts de formation

▼ Lisez plus sur Réussite

▼ Nous vous recommandons


▼ S'instruire & S'épanour, par email !





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×