menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Réussite

Les femmes sacrifient-elles leur carrière pour le mariage ?

Mis à jour le 02 mars 2021, Seytoo
Les femmes sacrifient-elles leur carrière pour le mariage ?

Une maman parlant de sa fille : « Ma fille fait des études en sciences économiques… mais à la fin elle se mariera et aura des enfants …» Traduction : ma fille fait des études jusqu’à ce qu’elle se trouve un mari.

Jadis les filles, étaient considérées « vieilles filles » à partir de 20 ans. Très jeunes, elles étaient préparées à devenir épouses. Certaines avaient leurs premières menstruations une fois dans le foyer conjugal.

Le mariage, les enfants et le foyer étaient le seul plan de carrière envisageable.

Avec l’émancipation des femmes, de nouvelles tendances apparaissent. Petite fille déjà, la femme commence à se projeter dans l’avenir comme médecin, enseignante ou actrice.

De nos jours, la durée moyenne des études est de quatre ans après le bac. Si la jeune fille décide de reléguer son mariage à son recrutement, elle devra attendre encore une année, voire plus.

Ce n’est pas par hasard que la moyenne d’âge du mariage chez les femmes est de 27 ans.

A force d’être déçues sentimentalement « les célibattantes » se donnent à fond à leur travail.

Les femmes se concentrent elles sur leurs carrières faute de pouvoir se marier ?

Adja 28 ans : « C’est après une déception amoureuse que je me suis lancée dans mon propre projet, j’y consacre tout mon temps… et il me le rend bien »

Le travail devient une drogue douce, un être qui récompense pour les efforts et sacrifices fournis. Le résultat de l’engagement est palpable et certain, contrairement aux frustrations qu’engendrent les rapports humains.

Dans une société comme la nôtre, le mariage continue d’être perçu comme une carrière.

Une maman parlant de sa fille : « Ma fille fait des études en sciences économiques… mais à la fin elle se mariera et aura des enfants …» Traduction : ma fille fait des études jusqu’à ce qu’elle se trouve un mari.

L’excuse des études arrange bien des parents qui refusent de « donner » leur fille, c'est-à-dire de la marier : « Désolé mais notre fille n’est pas à marier ; elle est encore étudiante. »

Seulement lorsque la décision sera sans recours : « Elle peut concilier les deux …voyons ! »
Certaines femmes laissent carrément tomber leurs projets et ambitions à la venue d’un bon parti.
Les plus sensées arrivent à concilier les deux, tant bien que mal.

Le responsable d’une agence de recrutement affirme que « Les femmes célibataires sont plus appréciées pour l’embauche que les femmes mariées…Elles sont plus libres et moins liées par des obligations familiales. »

Les plus entières font des études et du travail un moyen de subvenir à leurs besoins, un moyen d’accomplissement et de développement personnel. Elles arrivent par-là à le dissocier de la vie privée, notamment le mariage.

Si le couple est en danger à cause de la carrière ou vice versa, une décision saura être prise le cas échéant.





Ta
Tala diop
Juillet 06

C'est inprotane la vie

Ta
Tala diop
Juillet 06

C'est inprotane la vie

Vous allez apprécier ceci !


▼ Lisez plus sur Réussite

▼ Nous vous recommandons


▼ S'instruire et S'épanour par Email.





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×