person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Anna et Alima vs. Assane : « la guerre froide » (La chronique d’Alima), par Alima - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Anna et Alima vs. Assane : « la guerre froide » (La chronique d’Alima)

Chronique

Tu te fous vraiment de moi ! Tu me cris dessus, m’accuses de chose dont je ne suis pas au courant. Pour encore me dire « tu n’as rien fait ! »

Publié le 30 mars 2020, Alima

- ALIMA : j’ai tout enregistré, publies juste une chose sur elle, et il y aura un démenti avec preuve à l’appuie. Et tu verras bien qui détruira la vie, de qui. J’irai moi-même porter plainte, ne t’avises même pas de passer par le même chemin qu’elle. Tu ne me connais pas, elle n’en est pas capable, moi si !

Elle avait tout déballé d’une traite. C’est vraiment là Alima qui ne dit presque jamais rien ?

J’avais même du mal à croire que c’était moi, j’ouvrais grand les yeux, fixant Anna. On ne savait pas s’il n’avait pas raccroché avant même que je ne termine, j’en tremblais presque.


Il s’en est suivi un long silence tellement long, qu’on avait cru qu’Assane avait raccroché au tout début de notre déballage. Mais juste à cet instant, on entend encore la tonalité du téléphone. Il venait à l’instant de raccrocher. Donc il avait tout entendu, a-t-il eu peur, nous n’en savions rien.

- MOI : wa Alima ?
- ALIMA :lol « dama mérone rek »

Honnêtement avec les problèmes que j’avais avec ALPH à cette période, c’était plus un moyen pour me défouler sur un homme, quelqu’il soit


- MOI : il a tout entendu, Assane n’est pas du genre à se laisser intimider, il va encore plus m’harceler.
- ALIMA : justement raison pour laquelle faut que t’en parle à un homme, on ne sait pas vraiment de quoi il est capable. Parles-en à Khadim.
- MOI : shiii jamais !
- ALIMA : essaie de tout dire à ton père ?
- MOI : t’es folle, je le décevrais, ça lui ferait beaucoup de mal.
- ALIMA : faut vraiment que t’en parle « nak li woroul dé » (ce n’est pas du tout sûr !)
- MOI : j’ai pensé à Cheikh, mais je l’entends déjà me dire, « wakhon nalako. » (Je t’avais prévenu)
- ALIMA : mais et alors, puisque c’est la vérité .Peut être que ce fou est entrain de rire de nous. « tallouma kou ma ray dé té sama yone nekoussi ,kou nek ngeu doug ssi mom !» (Ça peut être dangereux, et je ne sais pas me défendre, arrêtes de fréquenter n’importe qui). Tu peux ne pas tout dire à Cheikh, dis lui l’essentiel qu’il te harcèle, te menace !

Moi Anna, je sursautais sur le lit, je ne tenais plus en place.

- ANNA : je n’arrive pas à croire que c’est Assane, qui est resté bouche bée comme ça mdrrr julie lescault way !
- ALIMA : mdrr parles avec ton ami « mo geune ngeu may kagno »(me charries pas). Je dois y aller, demain je t’appelle ,redonne moi ton numéro.
- MOI : Ali, tu n’as pas mon numéro ?
- ALIMA : ah pourquoi faire, quand je te texto, pour te faire un coucou, ou avoir de tes nouvelles, tu ne me réponds même pas.
- MOI : excuses-moi trop de problème en tête « rek ».
- ALIMA : c’est ça oui ! J’y vais ciao.

Quand Alima est partie, je suis restée à cogiter pendant un instant. Puis je me suis décidée, à appeler Cheikh.

- MOI : comment tu vas ?
- CHEIKH : bien et toi ?
- MOI : ça va t’es où ?
- CHEIKH : chez moi, pourquoi ?
- MOI : Mais toi ces temps -ci, t’es toujours chez toi on dirait lol
- CHEIKH : hey Anna « lou ci sa yone »(de quoi je me mêle)
- MOI :hmm veux pas me disputer, on peut se voir ?
- CHEIKH : qu’est ce que t’as ?
- MOI : j’ai une chose à t’avouer …
- CHEIKH : qu’est ce que t’as encore fait ?
- MOI : viens, plutôt, c’est assez délicat.
- CHEIKH : je suis désolé…je ne me sens pas trop bien, tu peux attendre demain ?
- MOI : qu’est ce que t’as ?
- CHEIKH :hé je n’ai rien de grave, un petit mal de crane, j’ai envie de me reposer un peu. « Boy » je te laisse on se revoit demain, bisou.

Ce n’est pas cheikh. C’est qu’il doit être vraiment malade. J’étais d’un coup bizarre, j’étais inquiète plutôt.

A cause d’une migraine, cheikh est un tantinet sec avec moi. Il doit y avoir autre chose, j’ai essayé de me concentrer sur la télé, mais rien je pensais à cheikh, à ce qui pouvait bien lui arriver. J’ai sauté du lit, me suis changé. Je suis allé voir papa lui dire que j’allais faire un saut chez Cheikh parce qu’apparemment il était un peu malade, j’allais voir ce qu’il avait.

J’avais le cœur qui battait fort. Devant la porte de chez lui, je frappe, quelques secondes il vient m’ouvrir.
Il avait la mine déconfite, à part ça il n’avait pas trop l’air malade. Il était surpris aussi.

- CHEIKH : qu’est ce que tu fais là ? Ce que t’avais à me dire ne pouvais pas attendre ?

Il avait l’air impatient, que je retourne d’où je viens.

- MOI : qu’est ce que tu as ?
- CHEIKH : sheuuut boy je n’ai rien, je ne me sens pas d’attaque. Il me manque juste un peu de tranquillité.
- MOI : Cheikh tu as un problème ? Comment va Mame Fatim ?
- CHEIKH : je n’ai aucun problème, Mame va très bien, qu’est ce que tu voulais me dire ?
- MOI : Cheikh parle moi, qu’est ce que tu as ?
- CHEIKH : MON PROBLÈME C’EST TOI !

Ça m’a tellement surpris que j’ai sursauté, au point d’en trembler. Cheikh m’avait crié dessus et j’avais l’impression d’entendre Assane, il s’est rassis sur le canapé.

Tout part en vrille autour de moi, tout le monde un à un me tourne le dos. C’est quoi tout ça ?!

- MOI : mais qu’est ce que j’ai à voir dans tout ça ? Cheikh qu’est ce que je t’ai fais ?
- CHEIKH : justement, tu n’as rien fait Anna.

J’ai commencé à pleurer, j’en ai marre que tout le monde se comporte comme ça avec moi, assez c’est assez !

- MOI : Tu te fous vraiment de moi ! Tu me cris dessus, m’accuses de chose dont je ne suis pas au courant. Pour encore me dire « tu n’as rien fait ! »

Et là … non je ne l’aurais jamais imaginé, JAMAIS !

Il s’est levé, m’a attiré à lui. Pendant quelques secondes j’ai perdu mon souffle, cela c’est passé si vite !

Qui disait que CHEIKH était un « yambar » ?


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.