person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Anna et Cheikh se sont-ils réconciliés ? (La chronique d’Alima), par Alima - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Anna et Cheikh se sont-ils réconciliés ? (La chronique d’Alima)

Chronique

Cheikh pourquoi ne t’ai-je pas choisis toi ? Mais qu’est ce qui me prend à moi ? Je pensais à tout ceci, quand je reçois un message...

Publié le 30 mars 2020, Alima

- CHEIKH : Dis-moi plutôt pourquoi tu n’as pas voulu ?

A cause, de ce par quoi je suis passée avec lui. Je suis toujours gênée, quand je parle avec lui d’intimité.

- MOI : Parce que je ne suis pas comme ça, j’ai un temps voulu être de la sorte… Sheut, je ne veux plus parler de la sorte, je t’avais tout expliqué.
- CHEIKH : Oui mais cette fois tu l’aimes non, pourquoi n’est tu pas prête à faire ce qu’il veut ?

Quoi, c’est bien Cheikh ça ?

- MOI : c’est toi qui me dis ça cheikh ?

J’étais un peu choquée.

- CHEIKH : réponds à ma question s’il te plaît.
- MOI : mais que veux tu que je dise, nous n’avons fait que nous embrasser et il a voulu plus.
- CHEIKH : Anna «da nga diangue fene ba mokal » (pourquoi tu mens)
- MOI : Cheikh arrête de me dire ça, pourquoi te mentirais-je ?
- CHEIKH : tu veux dire que depuis que vous êtes ensemble, il ne s’est jamais rien passé ?

Il avait un rire cynique. Il ne me croyait pas du tout. Mais pourquoi je tiens autant à ce qu’il me croit. Ça me blesse que même lui ne me croit pas.

- MOI : Cheikh, ce n’est pas parce que l’on a commis une fois une erreur, qu’on se doive de la répéter, ou même d’être toujours jugé selon.
- CHEIKH : je sais, mais le gars que j’ai rencontré n’est pas du genre à se contenter de bisous.

Comme tu as raison… si seulement j’avais su…

- MOI : parce que t’es du genre toi à te contenter de bisous avec Mame Fatim ?
- CHEIKH : shiii... ne parlons pas de ça, Mame elle est trop bien, je la respecte trop.

Ça m’a blessée, plus que je ne voudrais. Est ce à dire que je ne suis pas une fille bien ? Tout est de ma faute !

« Donc tu ne me respectais pas », je me parlais à moi-même, sans pour autant faire attention au fait qu’il m’entende ou pas.

- CHEIKH : hey, de quoi tu parles ?
- MOI : rien, laisse tomber... lol.
- CHEIKH : non, non, pas question, pourquoi penses tu que je ne te respecte pas ? ça va chez toi ? Parce que je t’ai dit, qu’il ne s’est rien passé avec Mame ?
- MOI : oui… et tu as raison de ne pas m’avoir respectée, je ne suis pas une personne bien.
- CHEIKH : Anna arrête de dire des bêtises, si je ne savais pas à qui j’ai affaire, je n’aurais même pas entretenu cette amitié. Dis-moi plutôt pourquoi t’es tu refusée à lui ?
- MOI : mais, parce que je ne voulais pas !
- CHEIKH : alors avec moi tu le voulais ?

Ay... Cheikh efface ça de ta mémoire.

- MOI : non plus… tu sais bien que c’était plus par colère.
- CHEIKH : hum hum...
- MOI : t’es sérieux, tu ne crois rien de tout ce que j’ai dit...
- CHEIKH : si si, je voulais en être sûr.
- MOI : « yaw sakh da nga ma yap » (tu te fiches vraiment de moi), je ne vois même pas pourquoi je tiens à ce que tu me crois... pffff !
- CHEIKH : lol (il me fixe intensément), il n’y a que toi qui peux y répondre.

WARNING !!! WARNING !!! (danger)... hmm Anna, c’est Cheikh !

Mais pourquoi alors, pourquoi, j’éprouve autant de plaisir à me plonger dans son regard ? Pourquoi son regard à l’air si différent ? Parce que c’est mon meilleur ami simplement...

- CHEIKH : donc je ne t’ai jamais vraiment intéressé.

Mais pourquoi il ramène tout ça sur la table, je ne pensais même plus à tout ceci.

- MOI : tout ça ce n’est plus important, tu me pardonnes dis ?
- CHEIKH : …ok, on oublie.

J’ai eu envie de lui sauter au coup, de lui donner un bisou sur la joue, mais pour la première fois je me suis retenue, je ne comprends toujours pas pourquoi ? Peut être parce que nous avons beaucoup trop parlé de notre passé.

- MOI : Allons plutôt fêter notre réconciliation.
- CHEIKH : Shiii... Anna je suis KO, je ne comptais pas ressortir de la soirée. Même Mame Fatim ne m’a pas vu de la journée. Je lui avais dit que je n’irais nulle part.

Mame Fatim, ça m’a énervé d’entendre son prénom !

- MOI : Mais maintenant que t’es là on peut faire une petite promenade. Ou bien c’est parce que tu ne m’as pas vraiment pardonnée ?

Je faisais une petite moue, je rêve ou je suis vraiment entrain de faire du charme à Cheikh ? Il y a vraiment quelque chose qui ne va pas.

- CHEIKH : lol, ok faisons un petit tour.
- MOI : tout ce que tu veux, mais fais moi sortir d’ici, prendre l’air avoir un fou rire.
- CHEIKH : « pére ma ngui dem bok » (je rentre)
- PAPA : vous avez fini, en êtes vous arrivés à vous battre ou pas ?

Nous nous sommes tous les deux esclaffés.

- PAPA : puisque vous avez réglé vos différents par vous-même, tant mieux. Communiquez, parlez vous, ainsi ce genre de chose ne se répétera pas.

Cheikh et moi sommes allés faire un tour, puis je suis retournée à la maison beaucoup plus sereine. Je me sentais tellement bien ! A dire vrai, je ne suis vraiment moi qu’avec lui. Je ne suis jamais triste, jamais quand je suis avec lui. Il me manque déjà, mon frère et ami. Je savourais cet instant de pur bonheur…

Cheikh pourquoi ne t’ai-je pas choisis toi ? Mais qu’est ce qui me prend à moi ? Je pensais à tout ceci, quand je reçois un message...

« Garce, imbécile*** je savais qu’il y avait quelque chose entre vous, je vous détruirais


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.