person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Assane surprend encore Anna (La chronique d’Alima), par Alima - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Assane surprend encore Anna (La chronique d’Alima)

Chronique

Je l’aime, je l’aime plus que tout, mais il a failli me tuer. Pourtant je l’aime, je n’aime que lui. Tout le monde commet des erreurs, mais cette erreur a failli me coûter la vie.

Publié le 20 mars 2020, Alima

Si je ne m’étais adossée au mur, il est certain que je me serais écroulée. Sokhna, ma cousine était tout sourire et à la limite contemplait Assane. C’était bien lui, que j’avais devant moi. Moi j’avais juste envie de fuir, fuir de ma propre maison, créer le plus de distance d’avec lui. Mais peut être aussi que j’hallucine. Non pas le moins du monde, il était là en face de moi, et souriait peinard comme s’il ne s’était rien déroulé de fâcheux.

IL OSE ?

J’ai envie de lui crier « dégage. »

Mais pas question de me donner en spectacle, en plus il n’est pas fou au point de me faire quoi que ce soit chez moi. Khadim à lui seul peut lui régler son compte.

- SOKHNA : mais allez y en haut.

C’est elle qui me dit quoi faire maintenant. Quand même, j’étais ridicule de rester cloîtrée comme ça comme une statue. J’ai tourné les talons pour remonter les escaliers, et il n’a fait rien de moins que de m’emboiter le pas. J’avais peur, mais je n’allais pas le lui montrer. Je me suis dirigé vers le salon, ma chambre, pas question qu’il y mette les pieds, d’ailleurs il n’y a que Cheikh qui y a accès. Papa était dans la pièce entrain de suivre une émission télévisé. Je n’arrivais toujours pas à desserrer les lèvres. Monsieur qui prend les devants.

- ASSANE : bonjour.

Papa quitte un moment la télé des yeux,

- PAPA : bonjour (avec un regard plein d’interrogations à mon encontre)
- MOI : papa, c’est Assane.
- PAPA : ah… Assane pour une surprise, enfin je te rencontre.
- ASSANE : lol… je m’excuse pour avoir mis autant de temps, avant de venir vous rendre visite.

« Wa » lui il est amnésique, ou bien c’est quoi son problème. Il était debout à coté du meuble ou été assis papa.

- PAPA : mais assied toi donc.
- ASSANE : merci.

Moi je n’y comprends rien du tout. Ils étaient tous les deux entrain de discuter. Assane s’excusait pour avoir mis autant de temps avant de lui rendre visite. Moi j’étais assise, je n’avais d’yeux que pour Assane. A cet instant je me demandais qui était cet homme que j’avais en face de moi. A bien y réfléchir je ne sais absolument rien de lui. Normalement comme toute sénégalaise qui se respecte, j’aurais dû profiter du fait qu’il discute avec papa pour aller lui chercher quelque chose à boire et autre.
« Kone dé mou dé » (il peut toujours rêver) je ne lui servirais rien du tout, ce n’est pas mon invité !
Papa nous a ensuite laissé dans le salon. Assane s’est alors levé pour se diriger sur le fauteuil à mes cotés. Mon premier reflexe a été de relever mes jambes, et me recroqueviller dans le fauteuil. Il s’est alors arrêté pour me fixer, que dis je plutôt fixer mon cou. Ce qui a fait que j’ai instinctivement ajusté mon écharpe croyant bêtement peut être que cela me protégeait. Mon cœur battait cent à l’heure. Même HUSSEIN BOLT n’aurait pas tenu.

- ASSANE : Anna on dirait que tu me fuis.

« On dirait » c’est peu dire !

Zélé, comme il est Assane se dirige vers la porte et la pousse pour ne la laisser rien qu’entrouverte. Et le pire je n’ouvrais toujours pas la bouche, je restais muette. Je ne faisais que m’enfoncer encore plus, dans mon fauteuil. Au lieu de s’asseoir à mes cotés comme je le pensais il s’est agenouillé et a posé ses mains sur mes genoux. Là je n’ai pas pu me retenir, j’ai brusquement sursauté, je me suis mise debout pour sauter d’un fauteuil à un autre.

M’éloigner le plus de lui, quand je le raconte ça me fait un peu rire, mais ce n’était vraiment pas drôle .Il était toujours à genoux.

- ASSANE : Anna « boul meu def ni »(n’agis pas ainsi)

J’étais debout devant lui et j’avais l’impression d’avoir un étranger devant moi.

- ASSANE : Je ne te toucherais pas si tu veux, mais s’il te plaît assieds toi et écoute moi.

Je me devais d’ouvrir ma bouche, au lieu de jouer à l’idiote. Je martelais chacun de mes mots,

- MOI : TU-N’A-RIEN-A-FOUTRE-ICI. « Beugouma thiow » (pas de scandale)

Mais là ma colère, ma peur, tout a disparu… des LARMES !!!! Assane qui pleure ? Un homme qui pleure. De ma vie, je ne me souviens pas avoir déjà été confronté à ce genre de chose. Mais pourquoi il pleure ? J’ai envie de m’approcher mais non, trop facile.

- ASSANE : bébé, je ne saurais dire ce qui m’a pris.
- MOI : ce qui t’as pris, je vais te le dire !

J’avais ma main à la gorge.

- MOI : tu as voulu me TUER, voilà ce qui t’a pris.

Cette fois il pleurait vraiment.

- MOI : hey arrêtes ça, avant que quelqu’un n’entre et je me suis précipitée pour totalement fermer la porte du salon.
- ASSANE : Anna je t’aime, je t’aime. Je ne peux pas vivre sans toi.

« WA KI Assane leu » (c’est bien lui) on ne l’aurait pas échangé ?

- ASSANE : écoute il m’arrive d’être impulsif, au point de…
- MOI : impulsif…ça va chez toi Assane ? J’ai vomi du sang, j’ai failli mourir !

Je pleurais, c’était trop pour moi je n’en pouvais plus.

- MOI : t’imagines vraiment que je vais te pardonner, je ne VEUX pas !
- ASSANE : Si tu m’abandonnes, je sombre. Je n’ai jamais été aussi bien. J’ai fait des efforts avec toi. Je veux être le meilleur homme qui soit, pour toi. Donne-moi une chance de l’être.

Une chance ?

Je l’aime, je l’aime plus que tout, mais il a failli me tuer. Pourtant je l’aime, je n’aime que lui. Tout le monde commet des erreurs, mais cette erreur a failli me coûter la vie.


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.