person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Comment se résument les quotidiens d'Anna ? (La chronique d’Alima), par Alima - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Comment se résument les quotidiens d'Anna ? (La chronique d’Alima)

Chronique

Rien y faire hein, il faut croire que je ne le voulais pas vraiment … lol. Mais comment ai-je pu me priver d’autant de plaisir à cause d’un enfoiré !

Publié le 27 février 2020, Alima

J’enchainais sortie sur sortie. Les gens jasaient de plus en plus dans mon dos… peu m’importe ! J'avais tellement mal ,et au lieu de me ressaisir, je sombrais de plus en plus dans mon trou, un trou que j'avais d'une certaine manière creusé moi même. Je fréquentais toujours mes copines. Une voisine (FANTA), plus une collègue à moi (IRENE).Un jour alors que nous étions en boite, assise à une table, un gars s’approche, pas mal du tout.

- LE GARS: Bonsoir, je peux ?
- IRENE : oui oui, pas de soucis !
- LE GARS : je me présente CHEIKH.
- IRENE : Anna, Fanta, et moi c’est Irène.
- CHEIKH : ravi je vous paye un autre verre ?
- IRENE : pourquoi pas merci !
- MOI : pour moi c’est bon merci

Il croit que je ne l’ai pas vu depuis, qui me lorgnait. Il est assez mignon. Moi ma consommation était toujours devant moi… alors...
Il est allé chercher des boissons, puis il commençait à poser des questions, d’où on venait, ce qu’on faisait dans la vie etc.
Puis les filles on commencé à saisir son jeu, esprit très averti. Donc elles sont allées danser et nous ont laissés seuls.
Il s’est alors rapproché de moi….

- CHEIKH : Tu t’es bien rendu compte que tu me plaisais, n’est ce pas ?

Je le regarde droit dans les yeux…

- MOI : oui.

Il a sourit …

- CHEIKH : et je sais aussi que je ne te suis pas indifférent ;
- MOI : ah bon ?
- CHEIKH : Lol... bon je vais droits au but, j’aimerais qu’on se revoit ailleurs qu’ici.
- MOI : Lol et… vous imaginez vraiment qu’il puisse y avoir quelque chose entre nous ?

Il avait un sourire assez provocateur en plus.

- CHEIKH : oui, parce que vous me plaisez
- MOI : de mieux en mieux... lol.
- CHEIKH : on ne s’entend pas là, on sort prendre l’air.
- MOI : ok je préviens les autres.

Je sais, je suis venue avec elles… mais on ne va nulle part, juste dehors.
Nous étions dehors, ça fait du bien de respirer un peu d’air frais... haaaa !

- CHEIKH : j’ai envie de t’embrasser.

« Ki eupeuloul ! » (zélé va !)

- MOI : ah oui ?!Pas moi !
- MOI : mdrr, à ce que je sache nous ne sommes pas un couple.
- CHEIKH : hé bien maintenant je le décrète ! Lol.

Nous étions dans sa voiture. Nous discutions de tout et de rien. Il était Chef Comptable dans une société de la place. Il était assez drôle, pas à cent pour cent mon genre, mais mignon quand même, et il a l’air cool.

Il en ensuite proposé de nous ramener jusque chez nous … nous étions encore seuls.

- CHEIKH : je ne regrette pas d’être sorti ce soir… j’y ai rencontré la femme de ma vie… peut-être... lol.

Faut pas rêver mon chou ! « Awma diotou mariage sakh ish » (je ne veux pas entendre parler de mariage).
Il me caressait le visage et dans ma tête je me disais « tu perds ton temps ».

- CHEIKH : on se revoit demain ?
- MOI : demain je ne pourrais pas non (rien à faire demain, juste envie de faire la compliquée... lol).
- CHEIKH : quand alors ?
- MOI : je ne sais pas trop, rappelle moi et je te dirais.
- CHEIKH : Lol... hé bien ça risque d’être dur avec toi… mais j’ai mon temps.
- MOI : bonne nuit et je lui ai fait un bisou sur la joue.

Je sais, je le rencontre à peine et déjà et nous décidons de sortir officiellement ensemble. Très dangereux, mais je m’en fou, je veux m’éclater c’est tout voilà !

Le lendemain ver 16h30…

- CHEIKH : allo ça va ?
- MOI : oui et toi ?
- CHEIKH : t’as bien dormi ?
- MOI : oui merci.
- CHEIKH : dis, on peut se voir ce soir ?
- MOI : Lol... j’ai bien dit que c’était impossible non… demain c’est mieux.
- CHEIKH : j’avais vraiment envie de te voir ce soir… mais vas y pour demain ! On se fait un resto.
- MOI : Ok… je te laisse, je suis un peu occupée (pas le moins du monde).

Le lendemain nous nous sommes alors faits une petite grillade de poisson… fruit de mer, rien de mieux que dans un seul endroit, vous-même vous savez... lol.
Je me suis bien régalée. Il sait faire la conversation, c’était bien, il m’a ensuite proposé qu’on aille dans une des chambres du milieu pour être au calme.
Pourquoi pas ?
Nous nous sommes, mis à l’aise. Il s’est alors approché de moi… il m’a regardé droit dans les yeux…

- CHEIKH : j’ai envie de toi.

Lui aussi il est bien trop direct. Mais je m’en fou, on aurait dit que je perdais la tête. Je faisais du véritable « ma tey » (je m’en fou). Quand j’y repense j’avais vraiment envie de me détruire.

- ANNA : embrasse-moi

Il me caressait de partout, mais ça ne lui suffisait plus, ça devenait de plus en plus chaud
Il me caressait de partout.
Woooy... ne suis pas entrain de commettre une bêtise. Je n’avais pas du tout envie de l’arrêter. Il répétait à mon oreille « mon amour », mdrr... ce n’est pas trop tôt ?
CHEIKH commençait à s’emballer de plus en plus, j’ai eu peur « nak doyna doyna ! » (Ça va, ça suffit !)

- CHEIKH : Anna tu me rends fou !
- MOI : Lol... oui mais faut qu’on se calme, avant qu’on ne commette une grosse bêtise.

Rien y faire hein, il faut croire que je ne le voulais pas vraiment … lol. Mais comment ai-je pu me priver d’autant de plaisir à cause d’un enfoiré ! Je sais vous avez sûrement envie de me fracasser la tête, c’est mon cas quand j’y repense. J’ai été mariée pendant cinq années. Je me suis conservé pour mon mari. Et à quoi ça m’a servit, à rien, rien du tout ! Juste à ce qu’on me traite de pute ! Ma virginité… pfff... c’est quoi ça même. Ça n’a plus aucun sens de nos jours. Tout le monde croit que je ne suis plus vierge alors… La virginité c’est que dalle, oui voilà ! Le plaisir rien que le plaisir, c’est ce que je recherchais et je vais en avoir !

- CHEIKH : Je te désire tellement...

«Mdrr... bou fi kheum rek » (faut surtout pas t’évanouir sur moi )

Wow c’est moi ça ? Mais qu’est ce que j’ai et je n’arrive toujours pas à me ressaisir...

« Bon je m’arrête là !!!! « Mane bind rek la ci am » (je ne fais que transcrire…) Dites lui de rester tranquille please ! Bilahi mane Anna elle me terrorise des moments... # Alima


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.