person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Débbo (10), par Ladyba - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Débbo (10)

Chronique

Lala , elle, était enceinte , suite logique et évènement heureux pour toute jeune mariée, mais elle ignorait que cette grossesse allait bouleverser sa vie et celle de sa famille à jamais

Publié le 26 octobre 2020, Ladyba

Coura et son mari Moctar, s’entendaient bien , et contrairement à Lala, sa belle mère était un ange , le week end elle lui interdisait de faire quoique ce soit arguant qu’elle avait déjà assez travaillé la semaine et avait le droit de se reposer. Mais maintenant, elle ne passait plus la nuit chez Adji, cette dernière ne s’en offusqua pas vu que Lala était là maintenant. Même si le trajet chaque soir était fatiguant, Coura était heureuse de s’endormir chaque jour à coté de son mari. Tous les papiers étaient finalisés et elle avait un rendez vous à l’ambassade dans une semaine, elle stressait: d’une part de ne pas l’avoir ( parce que vraiment sa famille ne tenait plus financièrement parlant, c’était devenu indispensable qu’elle parte) mais aussi elle était tellement heureuse dans son mariage que ça la gênait de se séparer de son chéri aussi rapidement . Pour le moment, peu de personnes étaient au courant de son projet de départ, au sénégal, il y a un adage qui dit « SSouu gneupp khamé fo dieum do aggue » ( si tout le monde connait ta destination, tu n’arriveras jamais ) .

Le jour du Rdv arriva et Moctar l’accompagna à l’ambassade. Ils déposèrent le dossier après une très longue queue et retrouvèrent tonton Babacar pour le déjeuner. Ce dernier rencontrait pour la 1ère fois Moctar et ils le remercièrent beaucoup de tout ce qu’il avait fait. Quand ils retournèrent à l’ambassade, leur demande avait bien été acceptée et son mari cria de joie en 1er alors quils découvraient le visa. Elle fut émue par tant de gentillesse, un autre aurait déjà pu ne jamais être d’accord , mais en plus il la soutenait depuis le début de ses démarches:

Coura était heureuse mais avait très peur : chéri, ca me fait mal de te quitter
Moctar: Ecoute, on en a parlé plusieurs fois, moi je t’ai poussé à avoir ce visa. Tu dois y aller, regarde la semaine dernière, une des jumelles (les soeurs de Coura ) était malade et tu as vu comment on a galéré pour essayer je dit bien essayer de la soigner.

(L’une des jumelles avait eu une crise de paludisme trés aiguë , toute la famille y compris Moctar avaient bataillé pour payer les frais de trois jours d’hospitalisaion et ils avaient même dû faire l’impasse sur certains des médicaments qui étaient trop chers )

Coura: pfffff parfois j’en veux à mon père quoi, épouser autant de femmes alors que tu n’as pas les moyens
Moctar: Ça devient critique chez vous et yow rekk ya meuneu diappallé tes parents ( tu es la seule capable de les aider ). Je sais tout ça et tu as entendu ma mère, elle t’a dit la même chose. Donc boul raggal dara (n’aies pas peur ) , tout se passera trés bien . Toi et moi jusqu’à la mort
Coura : ne parle pas de mort yoww téllna!!! Mais ok Merci, j’apprécie vraiment et je te promet que je ne te ferai jamais regretter cette confiance que tu as en moi. Stp passe moi ton portable , j’appelle tonton babacar pour lui dire que c’est ok.

Elle envoya aussi un message à lala qui la rappela juste pour hurler de joie, même si elle lui reprochait de la laisser toute seule avec la sorcière et grande royale.

Adji penda était sous le choc et très très énervée quand elle sut la nouvelle. Coura avait quand même prévu de terminer sa semaine de travail au moins et elle avait laissé le soin à tonton babacar de mettre au courant Adji Penda. Elle savait que ça allait barder mais bon elle partait donc elle ne dubira pas ses foudres.

Puis ben tout se passa très vite, le jour où elle arrêtait son travail, ses parents vinrent voir Tonton Babacar et Adji Penda pour les remercier pour tout ce qu’ils avaient fait pour leur fille. Une semaine après l’octroi de son visa, Coura décolla pour PARIS un Samedi de Mars, les aurevoir furent trés douloureux et un nouveau chapire s’ouvrait dans sa vie.

Lala fut triste du départ de Coura, plus qu’elle ne l’aurait imaginé. Mais, elle était tellement brave et digne cette Coura qu’elle méritait de réussir et franchement ce n’est pas en étant domestique dans cette maison qu’elle y arriverait. Une nouvelle domestique avait été trouvée mais le courant ne passait pas avec elle , elle était normale et gentille mais elle ne sentait pas cette relation particulière qu’elle avait eue avec Coura dés les 1ers jours de son arrivée dans cette maison.

Pendant que Coura décollait pour une nouvelle aventure, Lala découvrit qu’elle était enceinte et justement ce dimanche, elle était passée voir sa maman pour la lui annoncer. Cette derniere remercia le bon dieu et se rappella que, justement elle avait des ‘kharffakhouffa’ ( talismans) encore pour elle :

Maman: tiens, ça c'est pour toi c'est mon mara qui me l’a donné? Prends en soin nakk ça ma coûté 500 mille
Lala: hannnnnnnn? Ma 500 mille CFA ou oubiyya ?
Maman: loooooooool tu ne changeras jamais
Lala: ah maman pour la petite bouteille là? Khana ça va résoudre tous mes problèmes du reste de ma vie?
Maman: lol je me demande pourquoi tu es si impolie? Yavait pas que ça, il a fait d'autres choses aussi pour ton mariage mais aussi pour tes frères
Lala: cheuuuuuutttt, maman tu sais bien que je n'aime pas ça
Maman: écoutes moi bien, ta belle mère ne t'aime pas deyye massla rekk mais elle te déteste. Et je veux te protéger, fait ça pour moi ça me rassurera stp
Lala: bon ok et je fais ça comment?
Maman: tu montes sur la terrasse de chez vous la nuit. Puis tu montes sur une table et tu te laves avec la bouteille pendant 3 jours?
Lala: hahahaha ma akk ssedd bi? Ma en plus table? Ba douma danou. Je viens de te dire que j’étais enceinte tamittt . Beugue diminuer problème ba djeullé ssi rhume akk jambe cassé
Maman: loooool wa wakhngua deugue dé, non les maras vont nous faire faire tout et n’importe quoi. Mais s’il te plait promets moi de le faire
Lala: ok ok , belle maman sera en voyage ce week end , je le ferais.

Elle resta papoter un peu avec ses frères puis rentra .

De son côté, Aida, elle, avait convaincu son oncle de la donner en mariage sans que ses parents ne soient au courant, l’oncle accepta dés qu’il sut qui était l’heureux ( ou on devrait dire le malheureux élu?) , Saly était une petite ville et donc il savait bien que ce vincent était le propriétaire d’un restaurant, d’une discothèque et aussi d’une trés belle villa. Il fût même un peu jaloux qu’il n’ait pas choisi une de ses filles au lieu de sa nièce. Mais bon, si c’est lui qui le donne en mariage, il aura bien sa part du gateau, en plus c’est lui qui est à proximité donc c’était même tout benef pour lui.

Vincent se convertit même si aida et lui savaient que ce n’était que pour les apparences et le mariage fut céleébre tout de suite après. Aïda rejoignit sa nouvelle maison le lendemain, elle avait trop hâte de sortir de chez son oncle.

Voila, Je vous ai raconté une année de la vie de nos chères DEBBOS .

Chacune d’elle venait de franchir une nouvelle étape mais à cette époque, elles ignoraient que le nouveau chapitre qui s’ouvrait allait être le plus bouleversant de leur vie:

Maï avait retrouvé le Mansour qu’elle avait aimé et sa vie de couple repartait sur de bonnes bases. Elle qui pensait avoir géré le pire et pouvoir tout supporter , allait tomber des nues

Coura s’imaginait arrive dans un eldorado où argent et travail se trouvaient facilement, mais cette ville tant magnifiée, sera le lieu de tous ses malheurs .

Aida pense avoir enfin réussi et rêvait déjà de ses petits De montmirail sauf que parfois dans la vie , on croit tout contrôler mais en réalité non parfois ben parfois on subit !!

Lala , elle, était enceinte , suite logique et évènement heureux pour toute jeune mariée, mais elle ignorait que cette grossesse allait bouleverser sa vie et celle de sa famille à jamais

Vous êtes toujours là? J’ouvre le prochain chapitre de la vie de nos Debbo ?


Du même contributeur, Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.