person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Identité (5), par Choolida - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Identité (5)

Chronique

On n’a pas confiance en l’amour. Elle m’aime mais elle a peur de me l’avouer et que je lui dise non ; je l’aime et j’ai peur de lui avouer et qu’elle me dise non.

Publié le 07 mars 2020, Choolida

- Salut comment vas-tu ? me lance Aïcha souriante.
- Super bien, lui répondis-je en lui rendant son sourire.

Que se passe t-il ou mieux que s’est-il passé pour que je me mette à sourire à l’ennemie ? Tout simplement, elle n’en est plus une. Je me suis rendue compte qu’avec Omar il y avait une certaine complicité et on l’a développé. Nous sommes très amis, il me raconte tout, me demande des conseils… Je me surprends à apprécier plus notre amitié que l’amour que je ressentais pour lui. L’ai-je oublié ? Je préfère ne pas me poser la question. En plus après l’avoir sondé psychologiquement (en bonne espionne qui écoute plus qu’elle ne parle), j’ai découvert que ce qu’il lui fallait vraiment c’est une fille belle, avec de belles courbes et surtout stupide. Il est évident que je ne remplis aucun de ces critères. Donc, une fille comme Aïcha. Son teint clair et ses cheveux moutonnant trahissent ses origines peulh. En somme, me voilà à sourire à la belle stupide en question. Je sais je suis dure… avec moi. Il faut vraiment avoir de la maîtrise pour ne pas retirer son minuscule cerveau de sa tête. Oui, c’est anatomiquement impossible. Pas de lui retirer le cerveau mais qu’il soit minuscule. Ils ont tous la même taille mais pas la même contenance. Il faut croire que si les cerveaux étaient des bouteilles d’un litre, le sien en est un de 25 centilitres. Bon qu’est ce que tu me veux chère amie.

- J’ai un service à te demander.

(Rien que ça. Ne t’inquiètes surtout pas j’ai rien d’autre à faire qu’écouter un australopithèque.)

- Vas-y, je l’encourage.
- J’aimerais que tu m’arranges un rendez-vous avec Omar. Je suis folle de lui. Tu es sa meilleure amie, il ne peut pas te le refuser. Je t’en prie. C’est une question de vie ou de mort !

Eh ! Respire. Attends mais elle se fout de moi là, c’est une blague, une plaisanterie, un canular. Vite un autre synonyme ! Un gag ? Calme toi, elle ignore ce que tu-ressens-ou-ressentais-pour-Omar, vous êtes maintenant amies et c’est tout à fait normal qu’elle te le demande, ça veut même dire qu’elle te fait confiance tu vois …Putain je vais l’a tué, elle veut mon Omar, rien que ça, « folle de lui » ? Mais tu es folle tout court !

- Il n’y a pas de problème, c’est comme si c’était déjà fait !
- Je savais que je pouvais compter sur toi. Merci, merci, merci. Bon je me sauve.

***

Je marche dans le couloir, disons que je flâne comme une âme en peine, quand Amina apparaît avec un garçon. Encore un ! Faites qu’il soit gai mon Dieu.

- Salut toi, me lance-t-elle, je te vois plus très souvent ces temps-ci.
- Oh, je faisais dans l’écologie ce qui m’a quelque peu accaparé.

(Je trie en quelque sorte. Pas les plastiques avec les plastiques, les conserves avec les conserves mais plutôt les idiots avec les idiotes.)

- Yannick, Fanta ; Fanta, Yannick. C’est ma meilleure amie.
- Enchanté, Amina m’a beaucoup parlé de toi.

(Sans blague, elle t’a donné ma garçonnographie ?)

- Enchantée de même mais elle ne m’a pas parlé de toi.
- Je suis son cousin mais elle préfère me cacher pour que je ne divulgue pas la vidéo, quand elle avait 6 ans, et qu’elle avait faite pour avouer à un de mes amis son amour fou.
- Elle a fait ça ! Ce n’est pas vrai.
- Mais ne faites pas comme si je n’étais pas là, rétorque Amina.
- Non, je plaisante, reconnait son cousin.

Il faut lui accorder qu’il a du charme et de l’humour… Ah non, tu as signé un contrat anti-garçon ne l’oublie pas. Mais il est si mignon. Très clair, de taille moyenne, ses yeux rétrécissent quand il sourit le rendant irrésistible.

- J’ai bien failli te croire.
- Bon je dois vous laisser, prétexte Amina. J’arrive cousin et je te déconseille de reparler de moi !

***

Le cousin d’Amina est vraiment drôle. Je ne me rappelle pas avoir autant rit depuis…, depuis… Je ne sais plus. Il est beaucoup plus facile de se rappeler mes 207 missions. Tout d’un coup, il devient sérieux.

- J’ai toujours voulu te connaître.

Qu’est ce qu’il veut dire par là ? Moi je ne t’ai jamais vu avant ce jour. C’est vrai que tu es mignon et drôle mais les garçons, c’est fini. Il se rapproche dangereusement, oh mon Dieu. Il faut que je bouge, que je me lève, que je m’enfuie, que je disparaisse. Mais je n’arrive pas à bouger. Je suis paralysée par l’électricité qui provient de ses lèvres qui sont à quelques micromètres des miennes maintenant. Oh mon Dieu jamais un baiser n’a été aussi… vibrant ? Je ne sais pas comment le définir, tout s’est passé si vite mais si lentement. Aïe, Amina revient…

- J’espère que vous avez bien fait connaissance.
- On peut le dire…Bon, je me sauve, répond son cousin.

Je commence à trop l’entendre ce « je me sauve » ; ça me rappelle que j’ai un rendez-vous à arranger. Tu peux le dire, tu te sauves, tu t’enfuies même. Me voler un baiser, à moi ? Bon pas si volé que ça… Mais je suis devenu folle! Comment ai-je pu embrasser un parfait inconnu?

- Alors ?
- Il m’a embrassé…

***

- Salut ! Fanta m’a dit que tu voulais me parler en privé, lance Omar lorsqu’il aperçoit Aïcha.
- Euh…oui…en fait…c'est-à-dire…je voulais…Voilà, je t’aime Omar et j’aimerais qu’on sorte ensemble.
C’est dit ; c’est pour ça que j’avais demandé à Fanta de nous arranger un rendez-vous.

- C’est tout elle…
- Pardon ?
- Elle pense que c’est ce qui ferait mon bonheur…
- Tu dis quoi ?
- Quand se rendra-t-elle compte que je l'aime !
- Tu m’écoutes Omar ?
- Je t’ai entendu… Mais je dois t’avouer quelque chose. Fanta et moi c’est plus que de l’amitié. Une chose inexplicable nous lie. Je l’aime et elle m’aime aussi. Le seul problème c’est que nous avons un gros problème. On n’a pas confiance en l’amour. Elle m’aime mais elle a peur de me l’avouer et que je lui dise non ; je l’aime et j’ai peur de lui avouer et qu’elle me dise non. Elle se sous-estime trop ; elle est magnifique, intelligente et mâture ; elle est parfaite mais elle l’ignore. J’imagine comment elle a du souffrir quand tu lui as demandé de t’arranger un rendez-vous. Elle m’aime tellement qu’elle a accepté de se sacrifier. Ah, Fanta pardonne moi de m’être tu si longtemps mais il m’a fallu du temps pour comprendre tout cela. Fanta pense que tu es ce qu’il y a de mieux pour moi ; elle se trompe et je vais lui dire ce qu’il y a de mieux pour elle, moi !

Omar : 1 / Aïcha : 0


Du même contributeur, Choolida


Ch
Choolida

Ch
Choolida

Ch
Choolida

Ch
Choolida


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.