person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - L´autre : retournement de situation ?, par Alima - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

L´autre : retournement de situation ?

Chronique

La messe était dite ! Je ne pouvais pas me taire, je suis fatigué j’en peux plus ! Maintenant c’est moi qui veux partir !

Publié le 31 mai 2020, Alima

Elle aime trop ces idioties, je suis sûre que c’est pour savoir si j’en suis arrivée à tomber amoureuse de mon époux, « dafa ssofff »
Mais j’avoue que mon cœur a fait un bon, wow même moi je n’en comprends pas la raison.

-MOI : hmmm « li ma nekh si yaw li ngay mew baralait meunouko produire » (tu mens comme tu respire)
-MIMI : mdrrr pourtant je suis ton ainée… je suis sérieuse pour une fois ! C’était sa copine.

Et au ton de sa voix c’était vraiment sérieux… Je faisais celle que ça n’intéressait pas du tout je regardais ailleurs tout en lui jetant des coups d’œil furtifs.

-MOI : ah ah …ah oui ? T’es sûre ? Comment tu sais ça.

Elle m’a alors raconté, qu’elle les avait déjà aperçus un jour à un feu rouge alors qu’elle était dans un taxi et qu’elle me taquinait en lui disant «diapnaleuuu ! » avant que le taxi ne démarre.
C’est bien elle ça « mom rek moy def sottise yi » (il n‘ya qu’elle pour faire pareilles sottises)

-MOI : mais peut être que tu t’es trompé alors t’as pu bien la voir.
-MIMI : mo ! j’ai eu le temps de bien la regarder je te dis, en plus un visage pareil ça ne s’oublie pas !

Là j’ai senti un picotement là tout au fond… c’est vrai qu’elle est jolie.

-MOI : avec un air tout à fait détaché) c’est bizarre, elle a l’air bien pourquoi ils ont rompu alors ? Ça fait longtemps ce que tu me racontes là ?
-MIMI : pourtant pas, ça doit faire environ trois mois. Pourquoi il a rompu on la connait la réponse… pour toi ! « Ya louki beuteum ! »mdrr (il est raide dingue de toi)

Trois mois !!! Trois mois ! C’est sûrement elle ! Je n’entendais plus rien de ce qu’elle disait ! Mes mains étaient devenues moites, c’est elle ! C’est avec elle qu’il parlait !

-MIMI : mdrrr je savais que t’étais amoureuse, je le savais !
-MOI : quoi de quoi tu parles ?
-MIMI : tu es toute pâle à l’entente de cette nouvelle, tu ne serais pas jalouse !!! mdrrrr
(Si seulement tu savais)
-MOI : pfff n’importe quoi ils ne sont plus ensemble alors jalouse pourquoi ? C’est que ça m’intrigue qu’ils aient mis un terme à leur relation alors que la fille a l’air bien… Je vais devoir l’éviter ni rek !
-MIMI : « ko diok rek doug ko » (tu ne l’as connais même pas, et tu pensais en faire une amie)
-MOI : une amie non pas du tout, mais je l’apprécie c’est tout…
-MIMI : « li dé Yalla rek mo kameun » (Dieu nous réserve de ces surprises !)

Sauf que moi j’ai compris pourquoi il me l’a fait rencontrer…
C’est d’elle dont il est épris, ce sont ces deux êtres que j’ai séparé, nos parents n’ont pas fait deux victimes mais trois. Il y en aura une qui ne s’en sortira pas indemne, et on sait qui c’est…

Je suis résignée, je suis fatiguée… Pourquoi me suis embarqué dans ça d’ailleurs. Pourquoi me suis-je permise de croire que j’avais une chance d’être heureuse au coté d’un homme.

***
Aicha a vraiment changé. Elle faisait beaucoup plus d’efforts avant ? Elle prenait beaucoup plus soin de moi. Ce n’est pas que ça m’intéresse, mais il se passe quelque chose… Elle est beaucoup plus détachée… presque indifférente. Elle ne me calcule en rien. Elle m’attendait jusque tard dans la nuit elle ne le fait plus. Quand je rentre je la trouve endormie.
Elle est encore plus belle quand elle dort...

Dans la chambre plane cette senteur tellement douce qu’on dirait que ce n’est pas de l’encens, je ne sais pas comment elle fait. Tant de fois j’ai imaginé Nafi couchée dans ces draps, cette même senteur flânant entre mes narines, mais ce n’est pas Nafi.
Ce qui m’intrigue c’est qu’il était assez perceptible qu’Aicha me cherchait, elle me faisait de petits sourires lorsqu’on était devant les autres, même si ça me laissait indifférent je le remarquais. Mais là carrément alors là carrément elle m’évite ! Elle ne me regarde jamais dans les yeux. Elle ne reste jamais dans la même pièce que moi. Les week end je trouvais toujours un moyen de sortir de la maison et aller voir ma Nafi, ou errer qu’importe ma destination. Mais ce week end où je décide de rester à la maison, elle ne sort pas de la chambre ! Hier quand elle a fini de cuisiner elle est restée barricadée dans le chambre, prétextant des maux de tête. C’est elle qui fait le thé les week end depuis qu’elle est là. Les après midi, après avoir obligé Khalil à faire une sieste elle joue au foot avec lui dans la cour. Elle reste des fois dans la chambre de Mayna à discuter ou même avec maman, mais il n’y a pas tout ça cette fois !
Serait –elle malade ? Ou en a-t-elle finalement marre ?
Mon dernier questionnement m’effraie un peu et je me demande pourquoi d’ailleurs c’est tout ce que je voulais non ?
Mais je n’ai jamais voulu ça, si elle souffre c’est de ma faute et pourtant elle ne m’a rien fait. Elle n’y est pour rien.

Ce week end il ne se passe rien…Je suis vraiment inquiet.
Ma mère m’a convoqué dans sa chambre et m’a demandé si je m’étais disputé avec elle et ma surprise a été vraiment sincère ; parce que nous ne nous parlons jamais il ne peut y avoir de dispute entre nous donc! Mais que la situation en aille au point que maman le remarque…

-MAMAN : donc c’est peut être parce qu’elle attend mon petit fils.

Avec un sourire triomphant sur les lèvres…Si seulement tu savais ! N’espère pas qu’elle ait un enfant de moi chère mère.

-MOI : lol elle a des maux de têtes maman rien d’autre !
-MAMAN : cachottier va ! Mais prends soin d’elle !

Un moment plus tard je suis allé la trouver dans la chambre, je voulais voir comment elle se sentait tout en faisant comme si ce n’était pas le cas, genre du désintéressement intéressé lol
Je l’ai trouvé allongée, se couvrant d’un drap. A cette heure ?!
Khalil était par terre à ses cotés à jacasser et elle de rire, elle est jolie quand elle sourit…
Je lui ai alors tendu sa tasse de thé. Mayna lui avait proposé de le faire à sa place. Elle avait l’air vraiment surprise, elle est resté quelque secondes bouche bée avant de prendre la tasse d’entre mes mains.

-AICHA : Merci, je dirais à Khalil d’apporter la tasse.
-KHALIL : hé Derrick !
-AICHA : Mdrrr pardon je donnerais la tasse à Derrick.

(Ce surnom vous comprendrez par la suite)
Je suis reparti mais plus inquiet, je ne me suis même pas rendu compte qu’elle avait perdu du poids… Est-elle vraiment malade ?
Quelques instants plus tard Khalil est revenu apporter la tasse.

-MOI : Khalil viens ici, et laisse Aicha se reposer un peu. Elle est fatiguée.
Il est grave ce petit lol il s’est approché ma chuchoté à l’oreille avec ses petites mains sur la bouche.
-KHALIL : qu’est ce qu’elle a Aicha pourquoi, on pleure quand on a mal à la tête ?

Mon sang n’a fait qu’un tour, savez vous quelle image est remontée à la surface, celle où je voyais ma mère pleurer dans sa chambre, et que je lui demande ce qu’elle avait pour qu’elle me réponde qu’elle avait mal à la tête…

Aicha pleure à cause de moi !

Je le sais si non pour qu’elle autre raison ? Que peut-il bien lui arriver d’autre ? Quand bien même elle serait malade aussi, c’est de ma faute.

-MOI : laisse là quand même se reposer, reste ici
-MAYNA : Aziz qu’est ce qu’elle a ta femme ? Ne nous cacheriez vous pas quelque chose lol
-MOI : hé go ! (fiche nous la paix)

Elle n’est pas enceinte ça c’est sûr mais elle est vraiment mal.
***
Lorsqu’il est venu m’apporter la tasse je tombais des nues.
C’est la toute première fois qu’il a une marque d’attention à mon égard, et c’est plus inquiétant qu’autres chose. Ce n’est qu’une vulgaire tasse de thé qu’il m’a apporté mais je ne m’y attendais pas le moins du monde. Alors là pour vous dire à quel point le gars a su être désagréable.
Quand il est reparti même devant Khalil je n’ai pas su retenir mes larmes. Je lui en voulais pour ce gentil geste ! Alors que j’écrasais une larme du coin de l’œil à l’insu du petit…

-KHALIL : Aicha pourquoi tu pleures ? (avec sa petite voix et sa frimousse joufflue)
Il s’est encore plus rapproché, pour essuyer mes joues avec ses petites mains, et ça n’a fait qu’empirer les choses.
-MOI : rien, j’ai mal à la tête, ne le dis à personne. Tu ne voudrais pas que Mayna se moque de moi parce que j’ai pleuré comme un bébé

Il a fit non de la tête.

-MOI : donc shuuut mais dis moi tu ne m’as rien dit à propos de ta chérie Rabi, vous êtes réconciliés alors !
-KHALIL : « mo kokou dou sama chérie » (ce n’est pas ma chérie !)
-MOI : mdrrr « khana tey » tu ne m’avais pas dit qu’elle est jolie ?

Avec son petit doigt qui faisait non.

-KHALIL : « dédét » tu es plus jolie qu’elle.
-MOI : lol « wa yoboul kass bi gneuwat » (rapporte la tasse et reviens)

Mais c’est mon « cher et tendre époux » qui es revenu; Il est resté sur le pas de la porte à me regarder, c’est dirigé vers l’armoire, l’a ouvert, refermé, est allé de l’autre coté du lit, a ouvert les tiroirs, refermés, c’est dirigé vers ma coiffeuse, tournoyait. S’en était presque drôle.
« Ki sou ma ko khétaliwoul dou bakh « (je ferais mieux de l’aider)

-MOI : tu cherches quelque chose ?

Il s’est brusquement retrouvé, m’a fixé, s’est rapproché pour ensuite s’asseoir. Instinctivement j’ai tiré mais jambes vers moi. Nous n’avons jamais été aussi prés alors…

-AZIZ : tu es malade ?

Non je crois que c’est lui qui es malade, ou ce n’est pas mon mari qui est assis là !

-MOI : j’ai juste un peu mal à la tête.
-AZIZ : et c’est pour ça que tu as pleuré ?

Khalil !!!!! Non mais qu’est ce que je lui ai dit à ce petit !

J’ai abaissé mes yeux, je n’appréciais pas ce que je voyais. J’y voyais ce en quoi j’ai toujours cru justement, qu’il avait du cœur, mais qu’il m’en voulait parce que j’étais celle qui l’empêchait d’être heureux avec la femme qu’il aime et je m’en veux quelque peu pour ça.
Je l’ai fixé droit dans les yeux,
-MOI : c’est un mal de tête et ça va passer.

Mais ma gorge était tellement nouée que je ne suis pas sûre qu’il m’ait entendu.

-AZIZ : Je sais que si tu as pleuré ce n’est pas pour un mal de tête.
-MOI : pardon ?
-AZIZ : Je te fais subir un calvaire et…
-MOI : parce que ça t’intéresse ?

Wow c’est Aicha ça ?! Ses yeux étincelaient de colère. Ce n'est pas la fille timide que je connais...

-AZIZ : je regrette.
-MOI : surtout ne change pas s’il te plaît ! Je n’ai pas besoin de ta pitié ni de ta compassion. Continue de te comporter tel que tu es. Et quand tu auras pris tes responsabilités fais le moi savoir.

Et je me suis recouché, pour m’envelopper de la couverture.
La messe était dite ! Je ne pouvais pas me taire, je suis fatigué j’en peux plus ! Maintenant c’est moi qui veux partir !


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.