person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - La force de l´amour (13), par Nabou - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

La force de l´amour (13)

Chronique

La force de l’amour, treizième partie. Une chronique de Nabou sur Seytoo.

Publié le 03 mai 2020, Nabou

L’invitation de Laye à passer le réveillon à Saly motiva Karim à faire découvrir à sa fiancée. Un nouvel Hôtel, une station balnéaire au cadre enchanteur. Il réserva une chambre pour un réveillon de Noël et en informa ses amis.

Ce complexe hôtelier débouchait sur une mer au sable fin, semé de coquillages multicolores. Une estrade surélevée permettait d’avoir une magnifique vue de l’étendue maritime. Une piscine en forme de mollusque étalait sa couleur azur, avec disposés tout autour, des transats sur lesquels se prélassaient quelques nageurs. Il y avait surtout des Européens qui profitaient du temps ensoleillé pour bronzer. Ils avaient sur des tablettes à portée de main, des punch coco, et se laissaient vivre.

De l’autre côté de la piscine, sous un vaste apatam servant de restaurant, étaient dressées des tables prêtes à accueillir des amoureux bercés par la brise marine et par le spectacle des vagues venant mourir sur le sable fin qui donnait de l’appétit.

Après une escale à la réception pour récupérer les clés, Karim et Marième furent conduits dans leur chambre. C’étaient des cases rondes recouvertes de pailles, disséminées dans un parc sablonneux et auxquelles on accédait en empruntant des pistes recouvertes des blocs granitiques. L’intérieur de la chambre au confort moderne avec Split et lambris, contrastait avec l’extérieur. La profusion de fleurs, d’arbustes et de senteurs rendait les lieux magnifiques.

- J’espère que tu trouveras agréable notre séjour à l’hôtel ! dit Karim à la jeune femme après avoir remercié avec un pourboire, le porteur qui leur avait ouvert la porte.

- Je n’en doute pas. Pour le peu que j’ai vu en arrivant, c’est un endroit paradisiaque.

- Je ne te le ferai pas dire. Allez, viens, nous allons nous baigner. Nous sommes ici pour profiter de toutes les commodités qui nous sont offertes ! s’écria Karim en ôtant son tee-shirt et son jean.

Marième fixa un regard fasciné sur lui. C’était la toute première fois qu’elle le voyait à moitié nu. Il avait une carrure vraiment impressionnante. Elle avait toujours deviné la largeur particulière de ses épaules dans ses vêtements. C’était vraiment un bel homme. Elle dut s’avouer qu’elle l’avait désiré dès le deuxième jour de leur rencontre, quand leurs visages si proches l’un de l’autre. Elle rêvait conditionnellement de lui, de leur corps enlacés, couvert de transpiration. Elle se voyait goûtant à nouveau au plaisir charnel entre ses bras, sa tête lovée dans le creux de son épaule. Mais elle s’était fait une promesse. Comment finirait ce séjour ? Elle ne pouvait qu’en remettre à Dieu.

Elle se dévêtit également et fut prête en quelques minutes. Comme lui, elle avait mis un maillot deux pièces sous sa robe fleurie.

Ils sortirent bras dessus bras dessous avec leurs serviettes et des bouteilles d’eau minérale. En s’approchant de la mer, ils virent Laye et Nafi qui couraient dans leur direction. Ils étaient également en maillot de bain, prêts à prendre la mer d’assaut.

- Vous n’espérez tout de même pas profiter de cette splendide plage et de ce soleil sans nous ! s’écria Laye d’aussi loin qu’il aperçut ses amis.

- La mer et le soleil le plus radieux seraient insipides sans ta gaieté et ta bonne humeur ! lui répondit Karim.

Ils firent les présentations. C’étaient la première fois que Marième rencontrait Laye t Nafi, mais Karim lui avait longuement parlé d’eux plus qu’une fois. Les deux jeunes femmes s’adoptèrent immédiatement, au grand plaisir de leurs hommes. Ils passèrent tous les quatre des moments pleins de bonheur, de rire et de blagues entre la mer, la piscine et le terrain de volley-ball de l’hôtel.

Cette nuit-là, après le diner pris sous le grand apatam, tout en rassasiant du spectacle des lumières d’un bateau quelque part dans le lointain, Karim et Marième regagnèrent leur chambre.

C’étaient la première fois qu’ils passaient une nuit entière seuls, entre quatre murs. Le cœur de Marième s’affola. Les interrogations qui lui avaient traversé l’esprit quelques heures auparavant l’assaillirent à nouveau ? Qu’allait-il se passer entre son fiancé et elle cette nuit ? Serait-elle contrainte de rompre le serment qu’elle s’était fait après le départ du père de Fatou ? Elle s’était juré de ne céder à nouveau à un homme que seulement après qu’elle soit devenue sa femme, dans leur lit de noces. Mais elle sentait au fond d’elle qu’elle se laisserait aller dans les bras de Karim si d’aventure il tentait de la prendre cette nuit. L’appel qu’il adressait à ses sens était si fort, si clair, tellement irrésistible.

Mais au grand soulagement de Marième, Karim ne lui demanda rien. Il ne manifesta le moindre penchant charnel à son égard ; on aurait dit que ces choses étaient loin de sa pensée. Certes il l’avait embrassée pendant quelques instants, mais Marième sentit au fond d’elle que c’était un baiser affectueux, un câlin sans arrière pensée, juste pour la remercier des instants inoubliables qu’elle lui avait permis de passer, rien de plus. Puis, blottie dans ses bras puissants, il lui souhaita bonne nuit après un ultime baiser sur le front, à la naissance des cheveux.

Dès la minute qui suivit, il sombra dans un profond sommeil.

Ce séjour permit au jeune couple de resserrer ses liens et de mesurer la force de leur amour. Ils étaient désormais prêts à surmonter toutes les adversités pour vivre ensemble et heureux.


Du même contributeur, Nabou


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.