person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - La vie tourmentée de Aicha (4), par Ladyba - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

La vie tourmentée de Aicha (4)

Chronique

Ce qu'elle ignorait c'est que lui n'arrêtait pas de penser à elle depuis ce jour même s'il l'ignorait quand il passait devant elle.

Publié le 24 mars 2020, Ladyba

Daba avait organisé une sortie à Monaco plage pour célébrer la fin des examens et décompresser un peu. Comme d'habitude jusqu'au jour de la sortie, aïcha ignorait si elle pourrait y assister bien sûr à cause de pa allemand!! La veille au soir, avait eu lieu " Guantanamo moment ”, laps de temps entre le moment où tu demandes gentiment la permission de sortir et celui pendant lequel papa Camara réfléchissait à tous les dangers qui pouvaient t'arriver si jamais il t' accordait la permission . Et pendant ce court instant, tu te sens comme une prisonnière attendant le verdict sans appel du juge. C'est Momo qui avait donné ce surnom á ce moment et oui même lui en tant que garçon avait justifier ses sorties.

Aïcha avait envoyé sa petite sœur lala pour tâter un peu le terrain avant de se lancer. Et lala était sortie de la chambre des parents en lui disant : bon courage, papa vient juste de voir la facture d'eau que maman avait caché

Aïcha : pfff j'avais fait un deal avec maman pour que mou diokh koko demain
Lala : loool elle l'a caché deh mais mal
Aïcha : teyye ma dé mais j'ai pas trop le choix , c'est demain matin
Lala : wa nala gnannal.
Aïcha : pffff.
Toc toc, frappa timidement Aicha
- oui répondit son père
- salut Pa ça va?
- Aicha tu me salue combien de fois par jour?
- ah papa dama la namone rekk
- ah ok c gentil!! Salut
- papa demain, daba organise une sortie à la plage avec des amis je peux y aller? C'est pour décompresser un peu avant les exams
- tu as réussi?
- quoi?
- tes exams?
- Ben non, papa tu sais que les résultats ne sont pas encore sortis
- dama khamoul loyye décompresser? Comme si tu étais sûre d'avoir réussi .
- mais Pa on était tellement stressé aussi?
- ah ok c bien !! Mais non
- pa stp?
- non .
- bon ok. Bonne nuit
- bonne nuit ma chérie, lui dit sa belle maman qui s’était faite toute petite dans un coin de la chambre

Le lendemain matin, Aïcha faisait la moue quand elle pénétrait dans la cuisine pour prendre son petit déjeuner. Son père le rejoignit :
- bonjour Aicha, bien dormi?
Aïcha : moyen j'ai presque pas dormi
Papa Camara : ah c'est dommage alors tu ne vas pas pouvoir aller à ta sortie
Aïcha : hein
Papa Camara : la sortie avec daba c'est aujourd'hui non ?
Aïcha : oui oui papa c'est aujourd'hui mais tu avais dit non hier
Papa Camara : ah bon? Ben en même temps je venais de voir le montant de la facture d'eau . La prochaine fois que tu veux me demander quelque chose attend au moins que je digère le fait que vous gaspillez autant mon argent
- pardon! Merci merci papa je coure me préparer
- ok vas y je te dépose si tu veux


Elle était l'une des 1ères arrivées avec daba et commençait à étaler les nattes. Les gens venaient par petits groupes et elle vit arriver le beau gosse (celui quelle avait croisé à côté de la fac quand elle allait manger avec daba) .Elle l'avait croisé par la suite à la fac mais ils ne se calculaient même pas. En même temps ils ne se connaissaient pas, elle détestait ce gars sans même le connaître. Il ressemblait à ces mecs qui avaient toutes les filles qu'ils voulaient et qui se la pétaient un peu se croyant irrésistible. Ce qu'elle ignorait c'est que lui n'arrêtait pas de penser à elle depuis ce jour même s'il l'ignorait quand il passait devant elle.

La plupart des gens se connaissaient déjà et donc après quelques minutes de discussion Ils étaient déjà tous prêts à aller dans l’eau. Aïcha était timide de nature et avait donc un petit foulard sur son maillot 1 pièce .Elle jouait dans l'eau avec une de ses amies quand elle sentit quelqu'un l'attraper par la taille :
- hey hey tu fais quoi la? Fit elle en se dégageant

Beau Gosse : je voulais t'enlever ton foulard !! Yeuffou sserr yi rekk la beigne
Aïcha : non mais tu te prend pour qui
Beau Gosse: pour le futur propriétaire de ce corps magnifique
Aïcha: non mais et puis quoi encore? Que ce soit la dernière fois que tu poses tes mains sur moi . non mais t’es malade toi
Aïcha était énervée mais elle ne voulait pas faire de scène et décida de sortir de l’eau. En courant, son foulard tombait et avant qu’elle ait eu le temps de le ramasser.

Le ‘beau gosse’ l’avait déjà ramassé et a recouvert le corps de aicha avec un petit sourire : C’est vrai qu’il est magnifique mais je dois être le seul à profiter de cette belle vue.

Avant qu’elle n’ait pu répliquer , il courrait déjà vers la natte où il y avait ses affaires et prit une serviette sèche . Aïcha était devenue muette. Il l’enveloppait déjà avec sa serviette et lui murmura à l’oreille : Je ne veux pas que tu attrapes froid ma belle et il était tout de suite reparti rejoindre ses amis dans la mer.

Pour une fois qu’elle ne trouvait pas ses mots quand elle était énervée . En plus d'être énervé, le souffle chaud de ce mec l'avait fait frissonner. Elle en avait eu la chair de poule mais voulut penser tout de suite à autre chose.
Elle s’empressa d’aller prendre sa propre serviette et remis sa robe. Elle décida d’appeler lamine qui était encore en déplacement et la journée se termina tranquilement. A la fin de la journée, le ‘ beau gosse ‘ vient vers elle pendant qu’elle attendait le taxi avec des amis:

Beau gosse : tu peux au moins me remercier pour la serviette? Tu l’as remise a ma place sans même un merci

Aïcha : hahahaha non mais tu me fais rire , tu ne penses pas que tu devrais t’excuser pour ce que tu m’as fait dans l’eau?
Beau gosse : non mais je voulais te détendre, il n y avait rien de mal. bon au fait moi c’est Thierno , Thier pour les intimes dont tu feras bientot partie. Bye et bonne fin de journée
Aïcha : pffff. Aïcha lui servit un grand tchipatou ce qui fit sourire le beau thier
Daba : Aïcha Camara , tu me caches des choses, fit daba qui n’avait rien raté de la discussion
Aïcha: je te cache quoi?
Daba : De quoi tu parlais avec thierno?
Aïcha : Non mais daba qui est ce que amoul des problèmes psychiatriques?
Daba : Lool pas a ma connaissance
Aïcha : Tu es sûre qu’il n’est pas un locataire a fannn
Daba : Hahaha non dangua neupp, maguoume dieumm dara diottou ko, moi je le connais vite fait rekk. Tout ce que je sais c’est que c’est un coureur de jupons ou ce sont les jupons qui courent derriere lui looool
Aïcha : Non mais manne makk bou khamaddi rekk la begne il ma trop énervé.

Elles étaient dans le taxi. Et Aïcha reçu un text d’un numero qu’elle ne connaissait pas

“ Bon désolée ma belle pour tout à l’heure, jai comme limpression de perdre mes moyens en ta presence. Thierno ”
“ S’il ya bien quelque chose que tu n’as pas perdu c’est bien tes moyens. Et puis d’où tu as eu mon numero?
-Je te le dirais quand on se reverra
- nous revoir toi et moi. NO WAY et efface mon numero .
- c’est fait!!! ADIEU

Quelques semaines plus tard, les résultats des examens sortirent et aïcha devait repasser certaines matières en septembre mais il ne lui manquait pas beaucoup de points.

Un jour quelle révisait à la bibliotheque afin de se preparer , presque 3 mois après cette fameuse sortie a la plage. Elle reçut un texto, le numero lui disait vaguement quelque chose :

“ J’ai essayé mais je n’arrive pas à t’oublier et te voir devant moi étudier est la chose la plus sexy qu’il m’est arrivé de voir. Tu es juste irresistible thierno
Elle leva les yeux et ne put s’empêcher de sourire quand elle vit thierno assis devant elle, dammm il est mortel ce mec se dit elle en silence sans rien laisser paraître.

“ Pause café, stp, je serais sage promis. Ecrit il sur une note qu’il lui glissa en lui faisant un clin d'oeil"

Elle le regarda un instant puis fit oui de la tête et ils se levèrent en même temps pour se diriger vers la cafeteria:

Thierno: Bon et si on faisait table rase du passé?
Aïcha : Ok on va faire ça , et on va essayer d’être des gens civilisés
Thierno: Voila , je me presente Thierno Sall
Aïcha : Hahaahhahhaha
Thierno : Quoi?
Aïcha: Non mais ton nom ça fait trop agriculteur au Fouta
Thierno : Non mais c’est mort hein , on ne peut pas être civilise tous les 2; tu me provoques?
Aïcha : Bon ok ok balma, moi c’est aicha camara
Thierno : Wa mais nakk ma narone nekk beykatt bou amm classe!!!! Ba ma sssoll thiayya bou blanc avec des converses blanches avec un petit tee short blanc près du corps
Aïcha : Looooool non mais tu me tues la arrête .

Elle riait aux larmes et thierno le fixait avec un sourire aux lèvres

Aïcha : Pourquoi tu me regardes comme ca?
Thierno : Je me demandais comment faire pour pouvoir te voir rigoler de la sorte jusqu’a la fin de ma vie
Aïcha : Ohohoh ca va vite la. Déjà je t’arrête tout de suite je suis avec quelqu’un et je l’aime plus que tout
Thierno : Lool et qu’est ce que ca peut me faire?
Aïcha : je ne veux pas sortir avec toi puisque j’en aime un autre
Thierno : Et qui t’as demandé de sortir avec moi?
Aïcha: Wa tu as raison de manne ma euppeull
Thierno : Je ne veux pas que tu sois ma petite amie, je veux que tu sois ma femme et la mère de mes enfants. Il s’appelle comment ton copain?
Aïcha : Je croyais tu ten foutais
Thierno: Bien sûr je m’en fous je veux juste savoir son nom
Aïcha : Lamine
Thierno: Bon tu peux dire à lamine de profiter de ces derniers moments avec toi. You will be mine bientôt
Aïcha : Oui oui bien sur. Mais tu perds ton temps
Thierno: On verra. Bon je te laisse réviser je rentre
Aïcha : Mo yow tes arrivé quand pour repartir?
Thierno: Non mais serieux tu as cru que j’étais venu réviser? Mann akk reviser bibliothèque? Diott bi la amoul ssi bopamm
Aïcha : looooool Ben tu faisais quoi là alors??
Thierno: Je t’ai vu rentrer et je t’ai suivi
Aïcha : Ok merci pour le café .
Thierno: De nada, bisous ma princesse, révise bien

Et la hop bisou sur la joue. Rien de méchant mais thierno avait réussi à impressionner aicha. il l’intriguait et elle avait l’impression de l’avoir connu depuis des siècles. C’était trés cliché mais elle se sentait bizarre même si une petite voix lui disait DANGER


Du même contributeur, Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.