person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - La vie tourmentée d’Aicha (2), par Ladyba - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

La vie tourmentée d’Aicha (2)

Chronique

Aïcha descendit dés qu’elle reçut le texto. Elle savait que son frère était cap de partir sans elle. Elle alla dire au revoir sa belle mère.

Publié le 21 mars 2020, Ladyba

Une petite intro à la chronique : j’aurais dû commencer par cela mais excusez moi, je débute dans l’écriture et je ne savais pas trop par où commencer. En fait, la 1ère partie, je l’ai écrite depuis longtemps je n’avais pas encore le courage de la publier ; c’est la raison pour laquelle elle était si courte.

La vie tourmentée de Aïcha raconte la vie d’une jeune fille sans histoires, gentille belle et intelligente qui avait tout pour réussir et qui d’un coup s’est retrouvée dans un tourbillon de tourmentes. Let’s do it !!!! J’espère ne pas vous décevoir. Je n’ai pas une aussi belle plume que les stars de la sénégalaise mais je ferais de mon mieux.

Ils étaient tous dans le salon avec la mère de Lamine qu’ils venaient de rejoindre. Cette dernière adorait aïcha et elle la considérait comme la fille quelle n’a jamais eue. En effet, la mère de lamine n’avait eu que des garçons.

- Wa ma fille chérie, pourquoi tu te fais rare ces temps ci ? je ne te vois plus
- Maman ne dit pas ca, je suis en pleine période d’examens, c’est pour ca
- Ah d’accord, c’est une bonne raison alors amgua chance. Bon je vous laisse je vais aller me reposer un peu la journée a été dure
- Ok maman je passerai te dire au revoir avant de partir
- Ok ma puce, wa lamine do servir a boire a tes invites
- Mo maman, aïcha mo la gueuneu khamm où se trouve la cuisine di
- Wa ggua aïcha lou mou fi kham sakh manne khamoumako fi looool
- Mamannnn bayil dima togne .

C’est dans cette bonne ambiance qu’apparut Safy.

- salamaleikoum,
-salut la plus belle, comment tu vas ? fit aïcha en embrassant safy
- manguifi chérie , hier je t’ai aperçue prés du restau U mais tu courais tu ne m'as pas vu, fit safy tout en continuant à saluer lamine et Momo
- ah ouais khamngua tarder rekk la bégne j’avais TP. Sinon et toi tes cours ça se passent ?
- oui ça va. J’ai retrouvé quelques amis de mon lycée donc je ne me sens pas seule
- bonjour, moi c’est Momo , le frère de aïcha – fit celui ci en se levant et se mettant face a Safy bousculant presque sa soeur
- wa lilane la nii, momo fait doucement j’allais te présenter
- N’importe quoi, quand demain matin ? wa je l’ai fait moi même that’s it. Safy et ta soirée d’hier ?
- Safy, un peu surprise par cette question répondit, ca c’est bien passé et alla s’asseoir

Pendant ce temps , aïcha était allée chercher les boissons dans la cuisine et revenait pour les servir. En bonne sénégalaise diongué elle servit en 1er son lamine sans oublier le baiser :

- pffff manne nekholene ma dara, se moqua momo, bon sers moi stp du jus de bissap
- ah parce que tu crois que je vais te servir ? tu n’as pas de main ?
- aaahhh mais lamine aussi en a
- eyhoooo gosse qui te laisse tu te compares a moi ?
- bébé boul ko tontou, viens on va dans ta chambre dafa am lou ma la beugue wakh
- looool ; wa manne di na la servir, lui fit safy
- Voilà je savais que tu es une fille gentille pas comme certaines
- Looooool à plus et soyez sages, lui fit aïcha alors qu’elle montait dans la chambre avec lamine

Arrivés dans la chambre, lamine et aïcha sautèrent sur le lit ensemble et commencèrent à flirter. Lamine voulut pousser les caresses un peu plus loin mais comme d’habitude aïcha le repoussa gentiment :

- Non non, honey, toi aussi combien de fois je vais devoir te dire je ne suis pas prête et je ne le serais jamais d’ailleurs avant d’être mariée
- Mais bébé, comprend moi aussi, je suis un homme et j’ai des besoins naturels
- Oui je sais et parfois je m’en veux mais toi aussi comprend moi, je tiens á rester vierge jusqu’au mariage
- Mais tu sais parfois, physiquement j’ai mal là où tu sais.
- Oui oui, toujours le même discours mais toi aussi tu devrais me comprendre. Lamine on est ensemble depuis 4 ans bientôt, on est plus qu’un couple, je suis ta soeur et donc tu ne voudrais pas que ta soeur fasse certaines choses.
- Pffffff ok ok. Attendons. Mais il faut vraiment que tu finisses vite les études pour que l’on puisse se marier parce que je n’en peux plus d’attendre.
- T’inquiète, ca va passer vite
- Mouaissss parle pour toi, si on se mariait l’année prochaine.
- Moooo yow tu veux que Papa me tue khana
- Suis sérieux, attends 2 secondes.

Lamine se leva et alla chercher un truc dans un de ses tiroirs. Il revint se mit á genoux et sortit un anneau en fer rouillé (ce genre d’anneau que l’on retrouve sur les porte clé).

- Aicha Camara , je t’aime depuis le 1er jour , non depuis notre 1er baiser en fait lol , tu es belle, gentille, drôle je ne me suis jamais sentie aussi bien avec quelqu’un. Je veux que tu sois ma femme, la mère de mes enfants.
- Hahahahahah, non mais seriously ? avec cette ferraille ?
- Arrête de rire suis sérieux
- Lamine tu pense k je ne mérite que ce bout de ferraille ? rouillé en plus ?
- Non mais je t’achèterais une bague plus tard. Stp dis moi oui, je t’aime tellement ma chérie. Je te laisserai continuer tes études. Tu es ma reine. Je veux me réveiller chaque matin à tes côtés.
- Baby toi aussi, tu sais que papa ne sera jamais d’accord. Il m’a toujours dit les études d’abord.
- Bon c’est oui ou non, gawal la position n’est pas confortable du tout
- Wa djogueul viens, elle le prit dans ses bras et lui chuchota à l’oreille, je serais un jour ta femme, la mère de tes enfants mon cœur je t’aime aussi à la folie. Mais dans 2 ans au moins parce que ma famille ne sera jamais d’accord avant
- Non mais ça m’énerve aussi, on s’aime pourquoi on ne peut pas se marier ?
- Parce que j’ai une famille très très compliquée et tu le savais depuis le début. Depuis 4 ans qu’on est ensemble, c’est juste il y a 3 mois que l’on a commencé à arrêter de se cacher. Alors tu imagines dans quelle famille je vis ? ils croyaient que jusqu’à 21 ans je ne sortais avec aucun garçon
- Oui je sais mais c’est toi qui dois t’affirmer et leur montrer que tu es une adulte
- Oui oui , on en reparlera. Stp mets moi de la bonne musique

Pendant ce temps dans le salon, Momo tentait le rapprochement avec Safy:

- Alors comme ça tu viens d’arriver à Dakar? Ca te plait?
- Oui ca va, meme si bien sûr je préfère “sama deukk gnarri gare” ( c’est comme cela qu’on appelait affectueusement la ville de Thiès )
- C’est normal, on préfère toujours le lieu où on a grandi, momo préférait jouer la tactique du désintéressé, sachant que Safy était déjà dans une relation, s’il la draguait tout de suite il risquait de se prendre un grand rateau. Mais c’est vrai que Thies est une trés belle ville
- Ah ouais tu y a déjà été
- Oui en fait je viens souvent voir des matchs de foot
- L’équipe du rail? J’ai mon frère qui y joue donc je vais souvent voir leur match
- Oui je les adore, ah mais on a donc dû se croiser un jour
- Peut etre

La sonnerie de la porte les interrompit . Safy alla ouvrir. Momo reluquait les belles formes de Safy. C’est vrai qu’elle était trés belle, de teint un peu clair un peu courte de taille. Elle revint quelques seconds plus tard tenant la main de son jules.

- pffff oh merde , se dit Momo, quand il reconnut le petit ami
- bonsoir, fit ce dernier, moi c’est jules je suis le copain de Safy, fit il en prenant place
- salut mec, moi c’est momo et je suis le chauffeur de Aïcha lui repondit il avec un ton plaisantin
- ah ok. Chéri do ma servir lou ssedd fit ce dernier à l’endroit de Safy

Et là momo dût se retenir de rigoler. Il trouvait le mec tres beau mais il lui manquait un charme. Ce genre de mec tres beaux mais un peu gauche et sans elegance. Il prit son telephone et envoya un texto a sa soeur; “ boy tiaff kheummneu, si tu ne descend pas d’ici 2 minutes, je m’en vais “

Aïcha descendit dés qu’elle reçut le texto. Elle savait que son frère était cap de partir sans elle. Elle alla dire au revoir sa belle mère.


Du même contributeur, Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba

La
Ladyba


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.