person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Le repentir de Sidy (La chronique d'Alima), par Alima - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Le repentir de Sidy (La chronique d'Alima)

Chronique

Non c’est certain maintenant, soit ce n’est pas Sidy, soit on lui a fait un lavage de cerveau. Et en plus il n’arrive toujours pas à la fermer.

Publié le 18 avril 2020, Alima

Il y avait quelqu’une d’autre derrière moi ?
Ce n’est pas Sidy, non c’est certain même. Je le regardais comme si j’avais affaire à quelqu’un d’autre. Parce que celui que j’ai en face de moi ce n’est sûrement pas Sidy.
Et puis lui qui lui a donné la permission de s’asseoir ? Ah c’est sa chaise aussi, c’est son fric, mais t’inquiet je vais tout te laisser ici. Je ne disais rien, je me contentais de le regarder comme s’il était issu de la planète mars.

-SIDY : qu’est-ce-qu’il y a lol, tu m’as toujours fait rire quand t’avais cet air Béa.

Non c’est certain maintenant, soit ce n’est pas Sidy, soit on lui a fait un lavage de cerveau. Et en plus il n’arrive toujours pas à la fermer.

-SIDY : Tu m’a vraiment manqué sérieux !
-MOI : ha… c’est bien…j’imagine. Pas trop fatigué j’espère ?
-SIDY : Juste un peu… mais je me languissais de te revoir, savoir comment tu allais…

Stop ! C’est qui celui que j’ai en face de moi ? Ce n’est pas Sidy j’en suis certaine maintenant. Alors qui est-ce ? Parce que Sidy n’oserait quand même pas.

-MOI : « Sidy ki yaw leu » (c’est toi ça ?)
-SIDY : lol bien sûr pourquoi ?
-MOI : Oh non rien, je voulais juste en être certaine.
-SIDY : alors tu serais plus surprise si je te disais, que je suis rentré pour toi.

« GNEUW LEN, GNEUW LEN » (qu’on m’éclaire) Il est rentré pour qui il a dit le monsieur là ?

-MOI : ah oui, et que se passe t-il ?
-SIDY : ben rien, ça fait des années que je ne suis pas venu au pays.
-MOI : « fofou mo nekhone rek » (parce que tu ne t’ennuyais pas) (je le disais, comme pour moi-même)
-SIDY : « di la khol moko dak ndekete » (je préfère passer mon temps à te regarder)

Hey, bon fini les blagues !

-MOI : « hey » toi qu’est-ce-qui se passe, tu as un problème ? Si oui dis le tout de suite, pour que t’ailles te faire soigner !
-SIDY : lol n’ai-je pas droit de le dire, quand, tu m’as manqué ?

« Anhan kay » (sisi) il en a le droit.

-MOI : « khol meu » (regarde-moi bien) je veux que tu me regardes attentivement)
-SIDY :….
-MOI : « yaw lay wakhal » (je te parle), c’est fait ? Tu m’as bien regardé…..maintenant dis moi « lo ma yabee » (tu te fiches de moi) pour venir m’emmerder.
-SIDY : « waw » Anna qu’est ce qui te prends ?
-MOI : « hey » tu as fini de déblatérer, maintenant tu te tais !

“SAMA KHOL BI DAFA DIEKH WAY” (Il abuse!)

-MOI: tu te prends vraiment pour qui, pour oser venir « nane meu »(me dire) tu m’as manqué, venir faire comme s’il ne s’était jamais rien passé)
-SIDY : Anna, tu as changé hein !
-MOI: « dimbeulima nga nane t’as changé », (fous moi la paix je dis) « yow » tu te prends pour qui!

Sidy qui se lève, « yaw legui danga rew » (t’exagère là)

« Mane » je vais me calmer, parce que je suis entrain de lui montrer, que son geste m’a achevé, c’est trop facile.
Je ne m’étais même pas rendue compte, que j’avais quitté le lit pour me poster en face de lui. Je suis alors retournée m’asseoir tranquille sur mon lit, assez énervée et prête à lui sauter dessus.

-SIDY : « balou leu akh moma takha gneuw », Anna(c‘est pour me repentir que je suis venu Anna) Mais je ne savais pas comment aborder la chose.
-MOI : te repentir ? C’est bien ce que tu as dit ? Mais de quoi, tu n’as rien fait ! Il fut un temps tu étais mon époux, tu m’as répudié c’est ton droit. Je ne t’en veux pas du tout pour ça.

Sidy qui ne me regarde même pas, il a la tête baissée, « Sidy yabo meu », tu ne va pas me dire que t’es gênée. Tu ne vas pas me dire que tu as honte n’est ce pas ?

-SIDY : je te demande pardon, je ne pensais pas, t’avoir autant blessée…
-MOI : qui t’as dit que j’étais blessée ? Dis moi, qui ? Mais je suis une pute c’est vrai, je t’ai trompée, j’ai couché avec tout les gars de Dakar, alors, tu as bien eu raison tu sais…

Il ne disait rien, il était silencieux.

-MOI : ah mais monsieur l’ex-mari que se passe t-il, d’ailleurs pourquoi des remords ?
-SIDY : Anna on dirait que tu te moques ?
-MOI : lol mais bien sûr que je me moque, parce que t’es drôle quand même ! Mais bon, tu demandes pardon, d’accord je te pardonne. « Yalla moko toudone rek » (c’est la volonté divine)
-SIDY : il ne s’agit pas que de cela…. Durant tout ce temps je n’ai cessé de penser à toi.
-MOI : « doyneu mou nane penser », penser à qui tu dis ? « yaw fouyo » (pour qui tu te prends ?) Pendant que j’étais là toute sage, à t’attendre, tu étais avec ta garce, à faire tout ce que tu voulais.
-SIDY : HEEE
-MOI : hé quoi, oui ta garce ! « Mane sa diabar, ak lou ma sik sik ma tok fi di la mougneul khamo lek na, khamo nane na » (moi ta femme, malgré tous mes défauts, je restais là, fidèle à t’attendre, tu ne te préoccupais plus de mon bien être, tu t’en fichais de moi) Tout le monde pensait que tu étais le meilleur des maris, parce que je le voulais bien ! Et maintenant tu viens me demander pardon et en plus me dire que je te manque !? « Wa legui balou mala sidy ! » Ok (je ne te pardonne pas)

Le gars qui a la mine tristounette, ah non, il ne pense quand même pas que je vais le prendre en pitié !

-SIDY : Anna… tu n’as pas idée des choses horribles qu’on me racontait sur toi…
-MOI : et tu y as cru, Sidy. Donc ne me tympanise pas ! Tu savais très bien, que j’étais une férue des bêtises, mais tu savais aussi, que je connaissais mes limites. Jamais je n’aurais osé manquer de respecte à mon époux. Tu m’as humilié de la pire des manières, tout le monde était au courant de ce qui se tramait sauf moi la principale concernée. « Sidy gathia bi ngue meu tek », (tu m’as humilié) A cause de toi, j’ai vu de la tristesse dans les yeux de mon père !) « balnaleu lep » (je te pardonne tout !)Mais ça tu l’emporteras dans ta tombe !

« Ma sokhor dee » (je suis méchante, je sais !)

-MOI : non mais et pourquoi ce revirement soudain ?
-SIDY : parce que j’ai compris qu’on voulait nous séparer…
-MOI : « mo » et qui ça ? lol Moi je dis « Alhamdoulilah », merci à celui ou celle qui en est la cause. « Wa yow khana » t’es pas marié ? Pour venir ici m’emmerder, vas-y prendre soin de ta femmelette.
-SIDY : Quoi ? Je ne me suis pas remarié après toi…

N’est-on pas venu jusqu’ici me dire « Sidy a épousé sa concubine » ?

-SIDY : Qui t’as dit ça ?
-MOI : Sidy tu ne t’es pas marié avec ta concubine là ?

Il avait vraiment l’air surpris. Il est resté un instant silencieux, peut être essayant de se souvenir de quelque chose.

-MOI : mddrrr c’est la meilleure, (j’oubliais même, que je lui en voulais tellement c’était drôle.)
-SIDY : attend, c’est Sokhna qui t’en a parlé ?
-MOI : pff
-SIDY : ça ne peut être qu’elle, je lui ai juste dit que je pensais finalement le faire, mais « kokou dal moy lolou » (mais elle n’en vaut pas la peine)

Bien sûr après avoir bien profiter d’elle.

-MOI : elle te l’a fait à l’envers lol

Il m’a jeté un regard assassin, qui me laissa de glace, seul celui de Cheikh pourrait me faire trembler.
En parlant de lui, il devrait être là d’un moment à l’autre, et je ne veux pas de lui ici !

-MOI : tu m’as trouvé avec la tête en feu, tu es rentré c’est très bien, bon retour chez toi !
-SIDY : « yaw da nga may dak di » (tu me jettes dehors)

Remercie Dieu que je ne te jette pas hors de la maison, « fi mom mak sama rak ak sama mame kesse gnoko mom ! » (Mon frère, grand mère et moi, sommes les proprios)

-MOI : écoute je vais avoir de la visite, alors si tu pouvais me laisser me reposer un peu avant.
-SIDY : une visite ? C’est qui ?

Parce que ça le regarde …

-MOI : « ya khoromou dé », (t’es drôle quand même)
-SIDY : hé t’es ma femme, ok !

Juste à cet instant, Cheikh fait son apparition alors qu’il me tenait le coude.

(Dans tous les cas, Sidy il devrait savoir que Cheikh LE MAGNIFIQUE il donne des coups…)


Du même contributeur, Alima


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.