person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Mon mari, l´autre et moi... (11), par Bisse - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Mon mari, l´autre et moi... (11)

Chronique

Je ne sais pas si un jour vous êtes déjà resté plusieurs jours sans parler, mais c’est drôlement bizarre !

Publié le 10 mars 2020, Bisse

Lorsque j'ouvre les yeux, je suis toujours dans mon lit. Les pompiers sont toujours là et ma mère aussi. Ils me parlent, j'essaye de répondre mais, je n'y arrive pas.

Le Samu arrive et m'emmène à l'hôpital. Je subie un tas d'examens (prise de sang, monito, echo, tension...) Tout pour savoir si le bébé va bien.
Apparemment oui, car j'entends son coeur.

En fait, c'est moi qui ne vais pas bien du tout. Le médecin me dit que j'ai beaucoup trop de carences et que le bébé me prend toute mon énergie. Il faut que je mange et que je me repose beaucoup......

Ensuite, ils me mettent dans une chambre afin que je puisse me reposer et ils souhaitent aussi me garder en observation sous perfusion durant la nuit.
Ma mère est là, elle ne parle pas. Je ne le fais pas non plus et puis cela doit faire 3 jours que je n'ai pas parlé.

Je ne sais pas si un jour vous êtes déjà resté plusieurs jours sans parler, mais c’est drôlement bizarre !

Elle s’en va sans me dire un mot.

J’allume la télé, mais je ne la regarde pas. J’ai les pensées qui vont loin, très loin, trop loin.

Environ une heure plus tard, ma mère revient avec de la soupe et des fruits, pleins de fruits mais, surtout des pommes. Bien que je kiffe les pommes, je n’en peux plus, lol j’en ai trop mangé. Je fais une razzia sur les bananes afin de m’ouvrir l’appétit.

Je mange en silence. Pas un son or mis celui de la télé. Ma mère non plus ne parle pas, elle me regarde simplement. Dans son regard, j’y lis de la compassion, de la tristesse et aussi un peu de déception et de la colère.

Lorsque j’ai fini la moitié du sac de bananes lol, elle me tend le bol de soupe. Je mange un peu pour ne pas l’offusquer.

« Lève-toi pour prendre une douche. »

Je m’exécute sans broncher. Je n’ai plus la capacité de réfléchir par moi-même.

Je reste longtemps sous la douche, comme ça fait du bien.

Lorsque je sors, il y a des vêtements tout propres sur le lit. Je les mets et je m’assois sur la chaise. Je n’en peux plus de rester couchée.

Ma mère me regarde un moment puis me dit :

« Donc toi tu n’as pas de famille, ni d’amis pour te refermer comme ça sur toi-même ? Tu as un souci et au lieu de prendre ton téléphone pour nous appeler tu préfères te laisser mourir toute seule chez toi ? C’est donc comme ça que je t’ai élevée ? Je ne le savais pas, je ne sais même pas si je dois être déçu ou en colère par rapport à ce comportement. Tu vas vite devenir folle si à chaque fois que tu apprends une nouvelle tu décides de ne plus vivre. La vie est comme ça. J’avais pensé t’avoir donné toutes les armes qu’il fallait pour que tu puisses rester debout et ne pas trébucher. Je suis une femme comme toi il y’a certaines choses que je comprends et d’autres un peu moins. Comment Toi qui es une personne si réfléchie, tu as pu te laisser dépasser par de tels évènements ? Tu y penses à ton bébé ? Tu imagines si aujourd’hui les médecins t’avait dit que ça en été fini de lui ? Tout ça pour de stupides conneries. Ne crois pas que tu sois la seule qui vit des choses difficiles et horribles. Le monde est rempli de gens en détresse. Combien de femmes rêvent d’avoir la moitié de ce que tu possèdes ? Pleins, ouvre les yeux et tu le verras par toi-même ! Pense aussi que tu n’es plus seule, d’ailleurs tu ne l’as jamais été. Et je pense avoir fait le maximum pour te le prouver mais apparemment ce n’est pas assez. Te rendre malade pour des choses comme ça ne sert strictement à rien. Au lieu de te rendre folle lève-toi et bat toi pour ce que tu veux.

C’est comme ça que tu as toujours fonctionné, alors pourquoi tu baisse les bras au premier problème ? Le mariage c’est comme ça semer d’embûches ! Arme-toi dès à présent pour pouvoir les affronter. Sinon tu as perdu d’avance toutes tes batailles et dans ce cas prépare-toi à être malheureuse pour le reste de ta vie ! Je te laisse, je pense avoir été suffisamment clair. C’est bien la dernière fois que je viens te parler pour ce genre de bêtises. Tu n’es plus en âge de recevoir des morales comme celle-ci. Lève-toi et grandie ! »

Et elle s’en va après avoir fini sa tirade. A l’heure actuelle j’ai besoin de plus que ça pour me relever mais ça fait du bien d’entendre ça. C’est dur mais c’est la stricte vérité ce qu’elle vient de me dire.

Les filles viennent me voir, on discute un peu, elles me font la morale bien comme il faut, puis s’en vont.

Ensuite c’est au tour de mes sœurs et mon père d’arriver. On se dit bonjour normal puis on discute, ou du moins elles discutent entre elles moi je les écoutes simplement. Elles me font aussi la morale… me dise que ça ne vaut pas le coup de réagir comme ça….

Mon père non plus ne dit rien, il est posé sur une chaise avec le regard dans le vide. Puis ce décide enfin à prendre la parole :

« -Mariama, Omar t’as-t-il informée de son souhait de prendre une autre femme ?
- Oui, uniquement dans le courrier qu’il m’a laissé.
- Donc tu n’as pas donnée ton accord ?
- Non.
- Alors pourquoi il persiste à dire à tout le monde que tu es au courant depuis le début ? De plus Fama aussi confirme qu’elle été présent que il te l’a dit ?
- C’est faux. Tu me connais je ne suis pas une menteuse. Je ne sais pas pourquoi ils ont dit mais une chose est sûr c’est que la lettre qu’Omar m’as écrite est belle et bien réel. Et dedans il dit lui-même qu’il n’a pas eu le courage de me le dire en face.
- Hum d’accord. Est tu prêtes à supporter la polygamie ?
- Non, ni maintenant, ni jamais
- Pourquoi ?
- Je vous ai toujours vu maman et toi heureux à deux, et je sais que la polygamie n’est pas une bonne chose pour moi. Je suis trop jalouse et trop rancunière pour pouvoir vivre ça. Et puis regarde tous malheureux que ça fait ? Il suffit juste de voir Djélia et sa sœur pour reconnaitre que même pour les enfants ce n’est pas bon.
- Tu ne peux pas prendre un cas unique pour justifier ton refus de la polygamie en entier ? Cela existe depuis des siècles et ça marche très bien dans la plupart des cas.
- Je ne dis pas le contraire, lorsque les choses sont bien faites dans les règles de dieu et que tout le monde y trouve son compte oui. Mais de la manière dont l’a fait Omar cela ne risque pas de marcher. Je ne connais même pas la fille que je la déteste déjà. Comment les choses vont telles évoluer si le début est déjà comme ça ?

- Et si tu avais à choisir, tu préfères rester dans un mariage polygame ou bien partir ?
- Je préfère partir, et ce pour les raisons que je t’ai déjà expliquées.
- Tu sais que je vous ai toujours éduquées dans le respect des lois divines ? La polygamie est autorisée devant Dieu. Je ne peux donc pas la condamner. Cependant en ne t’informant pas de ses intentions depuis le début, Omar a forcé les choses. Tu es maintenant la seule qui peut décider de ton avenir. Sache néanmoins que son mariage en Guinée ne s’est pas fait. Ton oncle à découvert les choses à temps et a pu les en empêcher. Cependant, je ne doute pas que dans quelques temps Omar redemande de nouveau la main de cette fille. C’est à toi de voir, je te soutiendrais dans ta décision comme je l’ai toujours fait. Tu me feras savoir ton choix quand il sera fait. En attendant, on s’en va. »


Du même contributeur, Bisse


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.