person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Mon mari l´autre et moi... (4), par Bisse - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Mon mari l´autre et moi... (4)

Chronique

Oui c’est ça mieux vaut que je dorme avant de dire aussi des choses que j’en viendrais à regretter. Puis d’ailleurs même si je suis enceinte je ne lui dirais rien.

Publié le 29 février 2020, Bisse

Bon je passe quelques mois, retour à la réalité…
Depuis notre mariage et notre lune de miel, tout va pour le mieux au sein de notre couple. Nous avons même prévu d’aller faire un tour en Guinée et au Sénégal à nos prochaines vacances.

Ma routine ce résume à faire plaisir à mon mari. Préparation de petit déjeuner que nous prenons ensembles le matin, diner aux chandelles pratiquement tous les soirs et les week-ends c’est souvent restaurants et autre visites à la famille et la belle famille. Sans oublier les tenues coquine et sexy ….

Un samedi quelques mois après notre mariage, nous sommes allez rendre visite à ma belle-mère. Tous mes beaux-frères et belles-sœurs étaient présents. La soirée se déroule sans accros jusqu’à ce que Mademoiselle Fama fasse des siennes. Noter que Fama est la femme du grand frère à Omar. Madame ce plaint de douleurs au dos. Et oui sainte Fama est enceinte et il faut que tout le monde le sache. Oh elle n’a pas un ventre qui déborde ou quoi que ce soit, non c’est tout juste si on le remarque.

Elle s’est mariée quelques semaines après moi, et est déjà enceinte. Je sens que les reproches ne vont pas recommencer à tomber.

Et voilà que je n’ai même pas fini de penser que ça commence.

« - Omar, alors c’est pour quand le bébé ? Nous on attend toujours hein, Iba (son grand frère) s’est marié après toi et sa femme est déjà enceinte.
- Ah ma’ c’est Dieu qui donne à qui IL veut ! Pourquoi ce presser, ça viendras in sha allah.
- Ah j’espère hein parce qu’avec tout ce qu’on a dépensé pour aller chercher celle-là (en parlant de moi), il ne faudrait pas non plus qu’elle ne puisse pas avoir d’enfant. Il ne manquerait plus que ça.
- Mais pourquoi tu parles comme ça ? Laisse faire le temps de toute façon je t’ai dit que c’est DIEU qui décide. Et puis qui t’as dit que nous voulons des enfants tout de suite ?
- Hum c’est toi l’homme non ? Pourquoi tu ne voudrais pas d’enfants? Tu travail, tu as ta maison, tu as une femme ? Qu’elle te serve au moins à faire des enfants ou bien ?
- Cheu Ma’, ça viendras quand ça viendras. Vous aimez trop mettre la pression et vous imposés dans la vie des gens. C’est pour ça que le noir jamais ne va avancer ! Je suis tranquille avec ma femme je ne demande rien à personne et sous prétexte que mon frère va avoir un enfant il faut aussi que je me précipite pour aller en faire un ? Ce n’est pas comme ça que ça marche. Nous aurons un enfant quand nous serons prêts et surtout quand DIEU l’aura décidé.
- Ah donc toi t’es un homme c’est pour cela que tu oses me parler d’une telle manière ?
- Mais non Ma’ mais vous aussi, vous passer votre temps à mettre la pression aux gens. Si on a un enfant maintenant qui va l’élever sachant que l’on travaille tous les deux.
- Cela ne sert à rien de parler avec toi quand tu décides une chose personne sauf toi ne peut te faire changer d’avis. »

Puis elle se tourne vers moi :

- « Et toi, ma fille c’est pour quand le bébé ?
- Ah Ma’ comme Omar l’a dit c’est DIEU qui donne à qui il veut
- J’ai très bien entendu ce qu’a dit Omar je ne suis pas sourde encore. Je te demande ton avis à toi ou bien tu n’en a pas ?
- Bien sûr que j’en ai un mais qu’importe ce que je pense, c’est l’avis de mon mari qui est le plus important.
- C’est bien ce qui me semblait. En tout cas dépêcher vous de me faire des petits enfants, je ne vais pas faire la compréhensif longtemps. Tchiip » dit-elle en se levant pour aller vers sa chambre.

Non mais alors la pincer moi j’ai du rater une saison carrément. Il s’est passé quoi ?

Quand la veille pie (appelons-la ainsi) est partie la pression est retombée. Les frères à Omar nous on dit de ne pas nous inquiétés que cela viendrais in sha allah avec le temps et de ne pas trop calculer ce que disais leur mère.

Je sens mon chouchou tout énervé là je pense qu’il est temps pour nous de disposer. Je lui envoie un texto discret pour lui proposer de rentrer. Un quart d’heure après nous voilà dans la voiture en direction de chez nous. La veille pie n’est même pas sortie de sa chambre pour nous dire au revoir. Tant pis, tant mieux que dis-je.

Dans la voiture aucuns son, aucuns bruit. Seulement un son de zouk love dont j’ai oublié le titre qui tourne dans l’auto radio.

Il faut savoir qu’Omar est une personne qui dévoile très peu voir jamais ce qu’il ressent. Surtout lorsqu’il est énervé comme maintenant. Mieux vaut ne pas lui parler sinon, il ne répond que par monosyllabe et encore, quand il prend la peine de répondre.

Le sujet « bébé » est très délicat en fait. La mère d’Omar ne cesse de lui mettre la pression depuis notre retour de voyage de noce. Il ne me le dit pas mais je sais que cette situation commence à lui peser. Surtout que maintenant que son frère va avoir un enfant, cela se fait plus pressent encore. Je pense en plus être enceinte, je n’ai toujours pas eu mes règles, moi qui d’habitude suis si régulière. Maybe on verra lundi, j’ai rendez-vous chez la gynéco.

Bref, on arrive à la maison toujours sans un mot.

Je fais ma toilette normale puis je me pose devant un film avec un plateau repas. Omar lui est dans la chambre à faire je ne sais quoi. Je préfère attendre un peu qu’il déglace un peu pour pouvoir aller lui parler sinon ce n’est pas la peine… A la fin de mon film, je décide d’aller me coucher. Il faut bien affronter l’homme. J’espère qu’il s’est calmé.

- « Chouchou, ça va ?
- Hum,
- Ah donc tu es toujours énervée ?! Ce n’est rien on en aura in sha allah des enfants si DIEU le veut. Pourquoi précipiter les choses ? on est bien la non ?
- On serait mieux avec des gosses. Ne croit pas que je t’ai épousé pour que tu puisses mener la belle vie et ne pas te soucier de ma descendance ! Je pense t’avoir laissée assez de temps pour que tu puisses t’adapter à moi et là il est temps que tu me prouve vraiment ton amour et que tu me fasses des enfants !
- Euh laisse-moi juste te rappeler qu’il faut être deux pour pouvoir faire des enfants. C’est peut-être dû à un problème venant de toi qui sait ? Mais je ne te permets pas de me rendre seule responsable de ça.
- Je ne te rends responsable de rien mais quand une femme veut un enfant, elle y arrive toujours ! Tâche de le vouloir c’est tout et ça viendra. Pourquoi ne fait tu pas comme Fama, elle est tombée enceinte en même pas 6 mois et avec toi cela va bientôt faire 1an que nous sommes mariés et toujours rien.
- Je te répète que DIEU donne à qui IL veut et ne viens pas me rabattre les oreilles avec Fama si ou Fama ça. Elle fait ce qu’elle veut de son corps et moi du mien.
- On a vu que tu fessais ce que tu voulais quand tu voulais…. Elle au moins fait plaisir à son mari
- C’est ça oui, tu n’avais qu’à épouser ta Fabuleuse Fama dans ce cas-là !
- Si j’avais eu le choix…
- Bref, bonne nuit tu pourrais dire des choses que tu viendrais à regretter plus tard !
- Oui c’est ça. »

Oui c’est ça mieux vaut que je dorme avant de dire aussi des choses que j’en viendrais à regretter. Puis d’ailleurs même si je suis enceinte je ne lui dirais rien. Je suis une femme très rancunière et la moindre piqûre, je la rends en centuple si je peux. Ce sera son cadeau.

Pour la première fois depuis notre mariage, on se couche fâchés l’un contre l’autre. Ça ira mieux demain.

Oui demain je revois mes chéries que j’ai légèrement négligées depuis que je suis une madame.


Du même contributeur, Bisse


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.