person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Nadège, mon amour de jeunesse, par Bessy - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Nadège, mon amour de jeunesse

Chronique

Nous allons alors leur souhaiter la bienvenue en les aidant à débarquer leurs meubles, mais il y avait quelqu’un dans la voiture qui peinait à sortir avec tous ces bagages...

Publié le 09 juillet 2020, Bessy

Neuf ans plus tôt, durant un après midi bien ensoleillé nous étions sur le terrain de basket à marquer des paniers avec mon best pote, Fallou. Notre attention fut vite attirée par un camion de déménagement qui s’approchait.

- MOI : Enfin la maison de PA SOW va être occupée
- FALLOU : J’avoue, j’espère que ces nouveaux voisins seront cool
- MOI : HAHA ! Dis plutôt que t’en a marre d’entretenir quotidiennement la maison à sa demande (PA SOW est l’oncle de Fallou)
- FALLOU : Lol... Ça ne me ferait pas de mal (dit il en marquant le panier, mais la balle n’entra pas et il continua son chemin allant heurter le camion de déménagement).

Un PA, style PA Allemand, baraqué en sort de la maison suivi de sa femme qui avait au contraire l’air douce et chaleureuse. C’est une famille cap verdienne, mais cela ne semblait même pas les déranger.
« Bom Dia Meninos !» nous dit le vieux avec un grand sourire qui se dessinait sous sa moustache. Nous allons alors leur souhaiter la bienvenue en les aidant à débarquer leurs meubles, mais il y avait quelqu’un dans la voiture qui peinait à sortir avec tous ces bagages

- PA : Ne les prends pas tous à la fois Menina, tu vas t’esquinter !
- LA FILLE : Ne t’inquiètes pas papa, « boul faté né mane boxeuse la » (N'oublie pas que je suis une boxeuse) !

Et une fille chargée de deux gros sacs en sortit, je ne pouvais retenir un sourire admiratif (avec le recul je me dis que je devais avoir l’air bête à ce moment là... lol). Elle était d’une beauté… sauvage... lol ! Elle avait ces beaux yeux couleur miel avec ce regard perçant, une cascade de boucles noires et courtes encadraient son visage, élancée, en basket, buggy et t shirt super ample, on dirait qu’elle cherchait à se cacher, un vrai garçon manqué quoi !! Fallou me sortit de mes rêves par un coup de coude, elle me fit un grand sourire. Wow... elle est trop belle cette fille, amazing !

Cette fille c’était Nadège, nous l’appelions Nady, une grande complicité s’était tissée entre nous mais c’était assez ambigu, du moins pour moi car elle me plaisait énormément. Elle, cela ne semblait pas du tout la déranger, plutôt « je m’en foutiste », rebelle, avec beaucoup de caractère. Elle ne semblait pas accorder la moindre attention à certains de mes regards qui pouvaient être remplis de passion.

Non, elle devait en avoir l’habitude car elle ne fréquentait que les garçons, club de boxe, karting, break dance, basketball parfois avec Fallou et moi : c’était ça son délire !

Mais elle avait un charme fou et ne semblait pas s’en rendre compte. Elle était si différente et originale, stylée et amusante, aux antipodes des autres filles de notre âge qui au contraire cherchaient à nous plaire. Non « mane mom » c’était Nady et personne d’autre !

La veille de mon départ pour le Canada trois ans après, nous avions passé ensemble toute la journée à la plage.

- NADY : Tu vas trop me manquer Bra
- MOI : Moi aussi tu vas me manquer mais on a msn (temps yoyou bobou mo khéwone mdrr) puis je t’appellerai souvent aussi…
- NADY : oui, mais ce n’est pas pareil...

Ses yeux commençaient à se remplir de larmes, elle reprend...

« Non ce ne sera pas pareil je ne t’aurais plus à mes cotés, je tiens trop à toi je te jure ! »

Elle dépose sa tête contre mon épaule et je la serre fort dans mes bras. Cette fille je l’aime trop... j’ai juste envie de l’embrasser et de lui demander de sortir avec moi... Ce que je fis. Mais à ma grande surprise elle évita mon baiser et cacha sa tête contre ma poitrine

- NADY :… C’était quoi ça Bra ?
- MOI : Je t’aime Nadège je veux que tu sois ma Queen. Voilà trois ans que nous sommes potes, j’ai appris à te connaître et à t’apprécier comme tu es et tu me plais énormément.
- NADY :… « What the hell Bra yow lou la diot » ? (Mais qu'est ce que t'as toi ?)

Je relâche mon étreinte alors et la fixe dans les yeux, elle semblait troublée et surprise

- MOI : Tu ne vas pas me dire que tu ne ressens rien pour moi non plus. J’ai vu comment tu regarde les autres filles quand elles s’approchent de moi. Tu me dis des trucs toi aussi qui me laissent penser que…pff… bref « bayil mou sedd » (laisse tomber). Et là je m’éloigne, la laissant face à la mer.

Décidément je ne comprendrais jamais rien aux filles…

Une fois au Canada, on a plus jamais reparlé de tout ça, on a gardé de bonnes relations mais ce n’était pus comme avant.

Hier j’ai revu Nadège depuis mon retour au Galsen et je ne la reconnaissait plus. C’est une toute autre fille que j’ai rencontré, oui je sentais qu’elle avait changé, la sonnerie de mon portable me sortit de mes pensées… Quand on parle du loup, c’était un texto de Nad...

« Hello, un message pour te souhaiter une excellente journée, ça m’a énormément fait plaisir de te revoir hier, je t’appelle ce soir j’ai trop hâte de te revoir ! »

Cette fille je n’arrive pas à la saisir !


Du même contributeur, Bessy


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.