person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Nadège… Elle me manque !, par Bessy - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_rightSuivant
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Nadège… Elle me manque !

Chronique

Je composais son numéro et le téléphone sonna un long moment avant qu’elle ne décroche. Sa douce et chantonnante voix résonnait à l’autre bout du fil, une vague de bonheur m’envahit !

Publié le 14 juillet 2020, Bessy

Trois jours déjà sans news de Nadège… Je commençais à me sentir coupable de mon comportement de la dernière fois, elle a du mal le prendre. Je rejoignais Fallou au restau****, où nous déjeunions souvent avec d’autres collègues à nos heures de pauses, je le trouvais assis, feuilletant le menu.

- MOI : Yeah boy, « naka waar » ? (Lui dis-je en lui faisant un check)
- FALLOU : Ah tranquille! Matinée chargée, notre boss nous a encore réunis en comité, et je sens comme un vent de promotions cette fois ci ! Il était tout sourire.

Fallou a commencé à travailler bien avant moi. Déterminé, bosseur et s’étant toujours fait apprécier par sa courtoisie et sa bonne humeur, il a toujours réussi sur le plan professionnel et j’ai souvent eu de très bons échos de son travail. Il travaillait dans une boite proche de la mienne.

- MOI : Ah mais c’est super tout ça ! « Yalla na leep sooti » ! Il faudra que l’on fête ca une fois que ce sera fait !
- FALLOU : Compte sur moi ! Et toi, quoi de neuf de ton coté ?
- MOI : Ça se passe plutôt bien au travail, missions enrichissantes, bonne ambiance et bonnes appréciations !
- FALLOU : Ah c’est bien tout ca ! « Waw » au fait boy, « khalé magg na han » (Elle a grandit) ! !

J’ai tout de suite fait le rapprochement avec Nadège

- MOI, m’emparant du menu et faisant mon choix : Sisi, elle a beaucoup changé …
- FALLOU : « Waye, lii kegn dou » changement ! Lii « rupture technologique » la boy ! Et t’as vu comme elle ne t’a pas quitté des yeux de toute la soirée ?
- MOI , appelant le serveur : T’as fait ton choix Fallou ? (Et je passais ma commande au serveur ainsi que celle de Fallou, je repris). Oui j’ai bien remarqué qu’elle avait l’air intéressée, mais t’oublies que j’ai une copine.
- FALLOU : Bane copine ? Boy Bra « da nguey déconner » quoi ? Elle est à des millions de kilomètres de toi !

Là je reconnaissais bien Fallou, il n’a jamais cru aux relations à distance et selon lui « loin des yeux, loin du cœur », les tentations étant trop grandes, il est quasi impossible d’ajouter au paramètre « tentations » le paramètre « distance » entre deux personnes qui s’aiment. Mais il a bien dit deux personnes qui s’aiment ! Et si deux personnes disent s’aimer, la distance ne devrait rien y faire, selon moi.

- MOI : Diarra c’est celle que j’aime, elle est géniale cette fille et c’est du sérieux !
- FALLOU : Vraiment ? Tu tiens le coup ? Je ne sais vraiment pas comment tu fais !
- MOI : Je tiens à cette fille, d’ailleurs il faudra que je te la présente, tu changeras d’avis à son sujet.
- FALLOU : Je demande à voir ! Vous êtes ensemble depuis combien de temps déjà ?
- MOI : Ça va bientôt faire trois ans
- FALLOU : Ah je vous souhaite le meilleur alors, frérot!

J’ai fini plus tôt aujourd’hui. Et je décidais de récupérer Cheikh et Tima à la maison et les emmener manger des fruits de mer, histoire de nous retrouver ensemble entre frères. Ça faisait un moment que nous n’avions pas eu l’occasion de nous retrouver ensemble, car j’étais toujours pris par le travail. Etant l’aîné et nos parents nous ayant toujours inculqués les valeurs familiales, j’ai toujours tenu à entretenir cette complicité et cette entente avec ma sœur et mon frère, qui sont en train de grandir à une vitesse phénoménale et auxquels je devais consacrer de mon temps!

Je rentrais alors à la maison et les trouvais tous les deux postés devant la télé, regardant des clips vidéos.

- MOI : « Gars yi tey **** la lenn di yobou » (Aujourd'hui je vais vous amener à ***), vous êtes partants ?
- TIMA : Cool ! Enfin un programme intéressant !
- CHEIKH : Yeah bonne idée bro !! Mais « nak » faudra pas que je tarde car je devrais retrouver mes gars dans la soirée !

Cheikh c’est le plus petit, mais c’est aussi le plus terrible. Sa passion c’est le Slam ; cet amour du Slam qu’il a développé lui a valu de participer à de nombreux concours et gagner plusieurs prix, je lui rappelle souvent que c’est excellent d’avoir une passion, mais que les études priment ! J’ai l’impression qu’il a bien compris cela car il est également un bon élève. J’avoue et je suis très proche des mes bros et que je les encadre beaucoup, je suis également assez fier d’eux !

Je montais donc prendre une bonne douche et troquer mon habituel « costume-cravate » contre des habits plus confortables. Lorsque je redescendais ils étaient prêts et avaient l’air bien impatients

- MOI : Let’s go !

Nous montions dans ma voiture et Cheikh décida de mettre un son de Sexxion d’Assaut, Tima se chamailla un petit temps avec lui car elle voulait écouter du Cabo Love. Finalement on opta pour Sexxion d’Assaut. La musique à fond, nous allions à la plage dans une ambiance bon enfant en nous faisant des petits clash de temps en temps par ci par là :p !

Une fois arrivés, nous avions choisi une bonne table et nous discutions de tout et de rien. Ils me parlaient de leurs profs, de leurs amis, des parents… j’étais content d’être avec eux, qu’est ce qu’ils ont grandi !! Cela faisait exactement trois ans que je ne les avais pas revu mais ils sont toujours aussi… terribles ! Fatima est devenue une belle jeune femme (d’ailleurs il faudra que je la surveille davantage). Dans ses propos je sentais qu’elle avait beaucoup mûri, bien qu’elle ai été « waané » de tout temps. Cheikh lui, toujours égal à lui même, perspicace, il aime chercher la petite bête et frapper là où ça fait mal, il m’a beaucoup manqué celui là ! J’étais heureux de retrouver ma petite bande et j’avais une folle envie de partager ce plaisir avec Diarra, je me levais et m’éloignais un moment pour l’appeler !

Je composais son numéro et le téléphone sonna un long moment avant qu’elle ne décroche. Sa douce et chantonnante voix résonnait à l’autre bout du fil, une vague de bonheur m’envahit !

- DIARRA : Allô mon cœur « loubess » ? Je reviens des cours « nii ». J’ai validé mon dernier semestre !!
- MOI : Hello bébé ! Je suis super content pour toi, ça ne m’étonne pas, t’es une gagnante ma chérie. Congrats!
- DIARRA : Merci, Mais boy « ma la name, yow daal » tu rentres et on t’entends rarement
- MOI : Ah c’est le travail « rek » mais je n’arrêtes pas de penser à toi, tu me manques…
- DIARRA : Moi aussi tu me manques ! Et tout le monde ici demande de tes news
-MOI : Ah comment ils vont ? Souleymane , Sean et toute la clique ?
- DIARRA : Tout le monde va bien et te salue, tu me manques terriblement bébé, mais j’ai une surprise pour toi !
- MOI : Quoi ?
- DIARRA : Tu le sauras au moment venu !!
- MOI : Allez, un tout petit peu ! De toute façon, la seule chose qui pourrait me faire plaisir est de t’avoir à mes cotés…
- DIARRA : Haha, on verra bien !
- MOI : Tiens je te passe ma petite clique !

Je me dirigeais vers mes frères qui étaient en train de se chamailler comme d’habitude et je tendis le téléphone à Tima :

- MOI : Tiens, c’est Diarra
- TIMA : Allô Diarra, comment vas tu ?

Elles discutaient un bon moment et elle passa le téléphone à Cheikh qui me paraissait bien timide en lui parlant, LOL !

Nous avions ainsi passé une superbe soirée entre frères et ils avaient pour la première fois entendu la voix de celle que j’aime !


Du même contributeur, Bessy


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.