person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Life TV Africa News Club

Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CHRONIQUE - Nadège... elle s’emballe !, par Bessy - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Nadège... elle s’emballe !

Chronique

Au même moment que Bra réfléchissait à l’issue de sa relation avec Nady, un avion atterrissait sur les pistes de l’aéroport national Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Publié le 18 juillet 2020, Bessy

Je jette un coup d’œil sur ma montre et m’aperçois que cet après midi à filé, je pivote sur mon siège et esquisse un sourire de satisfaction à la vue de la pile de gros dossiers traités, mon efficacité croissante au travail m'a valu de bien bonnes appréciations et une promesse de promotion !

Je commençais déjà à penser à mon avenir : j’offrirai à mes parents un voyage à la Mecque et les soutiendrai financièrement, et peut être même que je serai également en capacité de prendre en charge la scolarité de ma sœur ainsi que celle de mon frère, aussi j’aimerai prendre un appartement en location, j’en ai vu un qui a beaucoup attiré mon attention, spacieux, agréable et non loin de chez mes parents .

Le bip de mon téléphone me sort de mes pensées, c’est un message de Nady : « Hello Babe cmt vas tu ? Tu viens toujours me chercher ce soir ? Miss u », j’esquisse un sourire bien malgré moi et lui répond que ça tenait toujours, en effet je lui avais promis de passer la prendre à sa descente des cours ce soir.

Ca faisait maintenant un peu plus de trois semaines qu’on se voit souvent avec Nady, j’aimais passer des moments avec elle. De compagnie agréable, joviale, souriante ,elle avait toujours un truc intéressant à raconter, et j’avoue qu’elle avait un fort pouvoir d’attraction sur moi, cependant je me demandais toujours si c’était vraiment de l’amour, du désir, ou juste de l’amitié ? j’étais un peu perdu, et je ne me sentais jamais totalement apaisé lorsque j’étais avec elle car je pensais encore et toujours à ma Diarra.

Un peu plus tard je me retrouvais devant la faculté de Nady, toujours dans ma voiture, je la cherchais du regard et pouvais l’apercevoir avec son groupe de copines en train de discuter gaiement, je savourais ce délicieux petit moment d’observation et quelques instants plus tard elle reconnut ma voiture et prit congé de ses copines pour se diriger vers moi, elle entra dans la voiture

- NADY, me faisant la bise : Salut bébé, comment vas tu ? Tu m’as trop manqué !
- MOI, avec un sourire : Salut ! Je vais bien ma puce, t’as passé une bonne journée ?
- NADY : Oui mais j’avais juste hâte qu’elle se termine pour pouvoir te voir ! Alors où m’emmènes tu aujourd’hui ?
- MOI : haha, surprise !
- NADY , joignant les mains en position de prière et faisant une moue triste, ce qui la rendait terriblement craquante : Allez, dis moi un tout petit peu !
- MOI, avec un sourire attendrissant : Tu verras bien ma belle !

Plus on s’approchait de la destination, plus je voyais le visage de Nady s’éclairer, en me jetant des regards surpris, l’air de me dire « sérieux, tu m’emmène là bas, t’as donc pas oublié ? » et lorsque, quelques minutes plus tard, je garais ma voiture devant le club de karting qu’elle fréquentait à son adolescence, en lui adressant un sourire, elle sauta de joie et m’embrassa, j’étais sincèrement heureux de la voir contente !

- NADY : T’as pas oublié hein ! !
- MOI : Je me disais qu’une séance de karting te ferait plaisir et te permettrait de décompresser un peu du stress de la journée !

Nous sommes alors sortis de la voiture et elle me prit hâtivement la main. N’ayant pas oublié la configuration du club pour l’avoir fréquenté pendant de nombreuses années, elle me guida vers les vestiaires pour récupérer nos casques sous le regard amusé de la caissière qui n’eut même pas besoin de nous répéter les consignes car elle pouvait constater que Nadège, qui lui demanda après son moniteur qu’elle avait eu pendant son adolescence, connaissait parfaitement bien les lieux.

Nady mit son casque et m’ajusta le mien, elle me désigna ensuite la piste ou nous avions choisi nos voitures, elle me donna quelques consignes en tant « qu’experte » et nous démarrions en trombe, c’était génial de ressentir ces sensations fortes dans ce véhicule, je voyais la miss Nady qui me narguait en faisant de folles manœuvres que seules des années d’expérience pouvaient permettre, elle m’épatait, mais je restais concentré dans ma conduite, nous fîmes plusieurs tours de pistes et la course par occasions.
Après cette dose d’adrénaline, je lui proposais de prendre un verre à la buvette qui allait bientôt fermer vu l’heure tardive qu’il faisait.

- MOI : Tu m’épates toujours autant la miss Nady ! !
- NADY, tout sourire : Toi aussi tu te débrouilles bien pour un débutant !
- MOI : "del di ma togn rek !" (Je lui tendit son verre de Coca et trinqua avec elle) "Tchin tchin"
- NADY, le regard malicieux : à nous deux !

Je sentis un petit remord lorsqu’elle dit cela, j’avais l’impression qu’elle commençait à s’attacher à moi et que mes sentiments à son égard ne surpassaient pas le siens.

- NADY, toujours souriante, continua : J’aimerai d’ailleurs que tu passes à la maison pour que je te présente à la maisonnée ! Ils seront contents de te revoir, je ne sais pas si papa te reconnaîtra! !

Je restais silencieux, regardant Nady... Oui elle commençait à s’attacher à moi et je ne pensais pas que ca irait aussi vite… Peut-être qu’il était temps de lui dire que je ressentais énormément d’affection pour elle mais était ce de l’amour ? Non je ne pense pas, ou du moins si c’était de l’amour, ce serait l’amour que l’on porte à un être cher, a un ami, mais avant que je n’aie pu dire un mot, elle se blottit contre moi et me regarda de ses yeux pétillants, me disant : « je t’aime Bra », je lui fit un sourire, lui caressant les cheveux et déposa un baiser sur son front…je risquais de la blesser mais il faudrait que je le fasse avant que ses sentiments ne grandissent davantage! !

Au même moment que Bra réfléchissait à l’issue de sa relation avec Nady, un avion atterrissait sur les pistes de l’aéroport national Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Après avoir réglé les formalités à la douane et avec la police, Diarra, toute heureuse et les bras grands ouverts, allait à la rencontre de ses parents venus la chercher et lui souhaiter bonne arrivée ! Elle n’avait rien dit à son amour car voulait lui faire la surprise !!


Du même contributeur, Bessy


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


groupRejoignez le Club,
Vous allez adorer.

Life
TV
Africa
News
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.