menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Chronique

Sur les rives du désespoir (10, fin)

Publié le 05 juillet 2020, Safinousta

Réactions


Partager
save

Enregis.
keyboard_arrow_left

Précéd.

Il allait partir quand il lança : au fait tout est aux frais de Monsieur Ndiaye, deux gammes de produits Caudalie vous ont également été offertes. Il vous transmet ses salutations.

Avant tout je tiens à m'excuser, hier j'étais vraiment épuisée, j'ai écris du n'importe quoi, au fait qu'ai je dit même? Voilà je me suis assoupie et comme j'avais promis à une de mes lectrices la suite pour hier, je ne pouvais aller au lit sans publier. So, là je vous écris la partie 9 en version Safy éveillée! Navrée :(
___

Elles franchissaient le seuil du salon quand Mayriam s’exclama !

-Mayriam : chiiiiiiihhhh ! Puce, demi-tour !

-Mina : Quoi ?demi-tour pourquoi ?

-Mayriam : il ne manquait plus que lui dans le décor

Mayriam tira Mina par la taille, celle-ci ripostait en vain. Une fois qu’elles fussent loin, Mina s’écria ! Mais qu’es tu entrain de faire ?

-Mayriam : calme toi et écoute moi attentivement, il y a une personne là dedans que je ne suis pas du tout prête à rencontrer. Je te raconterai tout après, mais là reprogrammons rék !

-Mina : Je n’irai nulle part et qui que ce soit tu vas devoir l’affronter car je suis vraiment décidée à le faire ce massage. Please, allons y way khana nak il ne va pas te bouffer issh niou dém !

-Mayriam : bouche bée et voix aphone

-Mina : alors, c’est qui ?

-Mayriam : Un gars que j’ai rencontré il ya de celà 5 ans quand je faisais mes traitements et que j’ai revu récemment à la plage

-Mina : Et…… ? Il t’a fait la cour ?

-Mayriam : non pas expressément, il est juste trop aimable. Il voulait me revoir et m’a même donné sa carte de visite.

-Mina : Lol je vois ! Juste ça et tu trembles déjà en l’apercevant. Tu ferais quoi quand il t’aura pour lui seul ? C’est clair qu’il ne t’est pas indifférent. Sinon tu ne saurais pas dans tous tes états.

-Mayriam : oui vas y railles autant que tu peux ! Ton heure viendra, fi ma lay kharr soriwoul

-Mina : allez nak, « noues bien ton courage » niou dém !

-Mayriam : Ok on y va mais tu me le paieras, comptes sur moi

Quelques minutes plus tard, elles revinrent sur leurs pas et se dirigèrent directement vers les escaliers.

C’était en fait, un institut de beauté doté d’un salon de coiffure et d’une salle de massage située au premier niveau.

Cheikh les vit traverser et guettait un salut de la part de Mayriam, mais cette dernière s’éclipsa, il aurait juré qu’elle l’avait bien vu, mais décida d’entrer dans son jeu.

-Mayriam : ouf ! on l’a échappé belle !

-Mina : sérieusement tu en fais trop cocotte ! Ne me dis pas que Momar a inhibé toute ta sensibilité, tes canaux sensitifs sont bouchés hein ? sa yaram dou sakh frissonner touti devant autant d’attrait, refile lui mes coordonnées moi ça me tente de faire l’objet de ses fantasmes.

-Mayriam : non mais vraiment ! Un peu de décence way ! wa yaw deugueur nga fiit dé, koula bayi ? mane batay je ne t’ai pas encore montré le gars

-Mina : pas la peine, ne crois pas que tu l’aies échappé rék, je l’ai bien épié, il te lorgnait depuis notre entrée. Ca a son avantage de porter des lunettes de soleil.

-Mayriam : rakadiou dé nga déf mais bakhna !

<<<<<<<1h avant qu'elles ne se séparent (fi Cheikh feul ak niom )>>>>>>>>>>>>>>


Quelques instants après un des kiné pénétra dans la salle de massage et demanda après elles.

-Lui : Bonjour, personne n’est encore venu s’occuper de vous mesdames ?

-Les filles : Bonjour, non ! firent-elles en chœur

-Ca ne saurait tarder, donnez moi juste une poignée de secondes

Il revient après accompagné d’une jeune femme avec un plateau bien garni, on pouvait y voir toutes sortes d’huiles et de relaxants.

-Les filles : excusez nous, nous avons opté juste pour un massage Amma « assis »

-Lui : êtes-vous trop pressées ?

-Les filles : non pas vraiment

-Lui : alors laissez moi vous faire découvrir notre massage ayurvédique complet à base d’huiles comestibles, comme vous le remarquez les huiles de base pour ce massage sont diverses, allant de l’huile de sésame, l’huile de moutarde, l’amande douce, le gingembre, l’orange à la cannèle. Vous ne pourrez que vous sentir légères et apaisées après.

Je me présente Julien chef masseur, elle c’est Bineta et elle va s’occuper de vous.
Il allait partir quand il lança : au fait tout est aux frais de Monsieur Ndiaye, deux gammes de produits Caudalie vous ont également été offertes. Il vous transmet ses salutations.

-Mina : Je fonds littéralement pour ce gars ! Oh j’aime les hommes raffinés et attentionnés

-Mayriam : zut alors ! là j’ai honte

-Mina : va falloir que tu rectifies le tir, il mérite amplement nos remerciements.

-Mayriam : Et comment ?

-Mina : ses coordonnées bien sur, car je sais pertinemment que t’as pas jeté sa carte
Mayriam l’avait en effet gardé précieusement sans même savoir pourquoi

-Mayriam : oui, je vérifierai dans la poubelle ! (dans sa tête elle se disait déjà que c’était la deuxième fois qu’elle se sentait obligée d’appeler un homme dans certaines circonstances, la première fois ça avait chamboulé sa vie, aujourd’hui elle ne veut surtout pas refaire la même erreur)

-Mina : oui c’est ça ! Please, ça te coute vraiment rien d’être reconnaissante. Positivez jolie madame ! A nous la délicieuse relaxation !

Une heure plus tard, les deux amies se séparèrent, Mina devait repasser chez Mayriam le lendemain pour l’annif. Une fois seule chez elle, cette dernière, la carte de Cheikh Ndiaye à la main tergiversait. A maintes reprises, elle composa le numéro, à maintes reprises elle raccrocha avant d’entendre le son émis par la tonalité du téléphone.

Va-t-elle le passer cet appel ?





Vous allez apprécier ceci !


▼ Lisez plus sur Chronique

Qtions

« C’est un menteur... Que faire de cet amour ? » (1)

Alima

Encore du jeu de pouvoir entre Alima et son Alph... Le cri d’une célibataire endurcie (21)

Alima

Colère, humiliation, tristesse… Le cri d’une célibataire endurcie (21)

Alima

Les retrouvailles… encore ! Le cri d’une célibataire endurcie (20)

Alima

Pourquoi Alima a-t-il refusé de se marier, malgré tout ? Le cri d’une célibataire endurcie (19)

▼ Nous vous recommandons


▼ S'instruire et S'épanour par Email.





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×