menu
search
EN
Life
Réussite
Africa
Vidéos
Chroniques
News

Chronique

Une nouvelle rupture et une réapparition... Le cri d’une célibataire endurcie (9)

Publié le 15 janvier 2021, Alima

Je suis resté quelques instants sans pouvoir répondre, pourquoi il me faisait ça ! Je décide d’esquiver.

…Mais pour qui il se prend lui, c’est lui qui voulais plus de moi juste à cause d’une histoire de flirt. Et là il ose me dire que je lui manque. S’il à pour but de me rendre folle c’est gagné ! Je ne sais plus ou j’en suis-je l’aime, mais c’est lui qui n’a pas voulu de moi…. Et ALPHA K… lui alors pourquoi je ne l’aime pas ? Alors que je suis certaine de ses sentiments. Je ne sais plus quoi faire… me donner une chance avec lui… apprendre à l’aimer… ou bien le laisser partir. Je suis en plein dilemme, je me sens perdue. Et pourtant ma décision était déjà prise, il y a quelques minutes. Je voulais carrément me détacher d’ALPHA K, pffff ! Je n’étais même plus concentré sur mon boulot. J’avais hâte qu’il soit 16 h pour en finir. Bon je me prépare et j’y vais.

Arrivée chez lui, j’entends une voix féminine. Qui ça peut bien être ? Je frappe et j’entre. Je trouve une jolie jeune fille assisse sur un fauteuil et je ne me suis pas du tout sentie jalouse. C’est de plus en plus clair là, je ne l’aime pas. Je ne sais pas si c’était fait exprès ou pas, mais en tout cas je l’ai trouvé plus sûr de lui. Nous avons était présentées .Elisabeth si je me souviens bien…

- ALPHA K : Elisabeth, elle c’est Alima, c’est la femme de ma vie, mais elle ne m’aime pas.

Hééé ! À cet instant je voulais juste être une petite souris, j’avais tellement honte.

- ELISABETH : Nooonnn… Elle te fait juste languir mais c’est sûr qu’elle t’aime aussi. N’est ce pas Alima ? Alors comment tu va ?
- MOI : Je vais très bien merci, et toi ?
- ELISABETH : Ça va… mais tu n’as pas répondu à ma question ? (rires)
- MOI : Elisabeth « bayil togn way » (arrêtes de me charrier)… (rires)
- ELISABETH : Bah non ! C’est juste que beaucoup de filles lui courent après et si tu es celle qu’il choisit c’est parce que tu sauras bien le lui rendre. (rires)

« Mooo ki kou ko yoni » (c’est une émissaire ou quoi, celle là). On est resté là à bavarder de politique, de l’actualité (comme c’était une journaliste).Un instant je me suis dis et si elle publie un article sur nous « nak » ! Noon ! Elle n’est pas folle « sakh » ! A peu prés une heure après elle est rentré.

- ALPHA K : Ma princesse, tu m’as manqué.

Et il se lève pour venir à mes cotés. Mais celui là je lui avais déjà fais part de ce que je voulais vraiment, non ! Pourquoi est ce qu’il fait semblant, comme si je ne lui avais pas dis que je voulais qu’on s’en arrête là.

- ALPHA K : Excuse moi pour ELISABETH, je ne savais pas qu’elle allait me rendre visite aujourd’hui.
- MOI : Ah bon, n’est ce pas un piège que vous m’avez tendu plutôt ? (rires)
- ALPHA K : Noon… je te jure que non .Tu sais elle aussi elle m’a fait des avances c’est surtout pour ça que je lui ai fait savoir, que tu es celle que j’aime.

Je restais toujours silencieuse .je n’osais pas le regarder.

- ALPHA K : Alima…
- MOI : Mon ex m’as dit aujourd’hui que je lui manquais….
- ALPHA K : Quoi !

Shiii… qu’est ce qui m’a pris !

- ALPHA K : Alors c’est pour ça que tu veux rompre ?
- MOI : Nooon… ma décision je l’ai prise depuis hier et je n’ai eu de nouvelle de lui qu’après t’avoir fait part de ma décision.
- ALPHA K : Ne me fais pas ça STP. Il te faut juste du temps, je sais que tu réussiras à m’aimer. Ne m’abandonne pas, je t’aime.

Oh mon Dieu qu’est ce que tu me fais là ! Pourquoi je ne peux pas l’aimer lui ! Mais quand j’ai tourné le dos à mon ALPH, j’ai su que je n’aimerais plus de la sorte.

- ALPHA K : Tu sais j’étais vraiment sérieux quand je t’ai dis que je voulais connaitre tes parents parce que je pense sérieusement à t’épouser.

« Eupeuteuleuw » ! Là j’ai un gros problème. Je ne pourrais jamais me marier avec quelqu’un que je n’aime pas.

- MOI : Alpha K, c’est trop tôt ça, moi je ne sais même pas ou j’en suis… et le jour où tu franchis la porte de chez moi ce sera parce que je suis sure de mes sentiments et de toi aussi. Parce que je ne veux pas présenter quelqu’un à mes parents pour qu’après un mois on me demande où est ce qu’il est passé.
- ALPHA K : Hé arrêtes avec ça… c’est moi qui te demande de me présenter, parce que je sais ce que je veux, et c’est toi.
- MOI : S’il te plait… attendons un peu le temps que je sache où j’en suis.
- ALPHA K : Tout ce que tu veux, mon amour.

« Hey way ! »… pourquoi je ne l’aime pas ! Il a voulu m’embrasser…

- MOI : S’il te plait, restons juste comme ça à discuter, je ne suis pas prête…

La résignation que je lisais dans ces yeux me faisait mal, mais je ne pouvais pas… On est resté à discuter, mais au fond de moi j’avais mal, parce que je n’arrivais pas à l’aimer comme il voulait. Je m’apprêtais à rentré quand d’un coup il me prit dans ses bras.

- ALPHA K : Je veux juste que tu saches que je t’aime.

Puis il me raccompagne… Les jours suivant j’essayais tant bien que mal d’agir comme sa copine, on discutait tout le temps, il était vraiment adorable, mais rien. Je me sentais plutôt mal à l’aise, l’autre « mom », il suffisait que je l’aperçoive sur le Net pour prendre mes jambes à mon coup. Dans la semaine il devait aller en mission ; il m’appelle pour me prévenir que ce sera juste pour une semaine. Moi j’étais là toujours en plein dilemme. J’étais perdue, je n’arrivais pas à oublier cette idiot et ces derniers paroles et ALPHA K je ne pensais pas une seconde à lui. Non je n’en pouvais plus, il fallait que je mette fin à tout ça. Je savais maintenant ce que je voulais ; rester seule, toute seule… je n’avais besoin de personne dans ma vie. J’ai toujours bien vécu toute seule et je continuerais comme ça et puis c’est tout. Dés qu’ALPHA K rentre je lui en parlerai, il mérite d’être avec une personne qui l’aime.

Il rentre juste 5 jours après. Huit heures il m’appelle pour me dire qu’il était rentré, je lui ai souhaité un bon retour, on a discuté quelques instants, puis il a raccroché. J’ai rien dit parce que là je ne pouvais pas, il venait de rentrer il était surement fatigué. « Ay mane ! »… et si j’étais en train de laisser partir l’homme le plus merveilleux au monde. Je prends le risque, quitte à détruire quelqu’un que ce soit moi-même. Durant toute la journée il ne m’appelle pas, les jours suivant de toute façon j’y pensais pas parce que j’étais malade ces derniers temps, et le surlendemain il m’appelle.

- ALPHA K : Mais qu’est ce qui se passe ?
- MOI : Rien…
- ALPHA K : depuis que je suis rentré je n’ai pas eu de tes nouvelles, il aura fallu que ce soit moi qui t’appelle pour avoir de tes nouvelles.
- MOI : Tu as raison, je m’excuse.

Je n’ai même pas tenu à lui dire que j’étais malade...

- ALPHA K : Je suis fatigué de tout le temps te courir après…
- MOI : Oui justement… c’est de ça que je veux qu’on parle, je ne supporte plus d’être avec toi alors que les sentiments ne sont pas réciproques.
- ALPHA K : Non mais pour qui tu te prends ? « Khana do nit késsé ! » (t’es pas une personne ordinaire peut-être !)

Hum ! Il était super vénère, je le lui concédais

- MOI : Comme je te disais je veux qu’on arrête !
- ALPHA K : Non c’est moi qui veux qu’on arrête !

« Ay mane »… c’est qu’il était vraiment en colère et j’avais très mal pour l’avoir autant blessé.

- ALPHA K : Dans la vie il faut être humble, arrête de croire que tu es au dessus de tout le monde, au revoir.

Et monsieur raccroche parce qu’il en a terminé ! « Eupeuteuleuwww !»,… il m’a raccroché au nez ! C’était ma première fois, mais le comble c’est que moi qui n’ai jamais cautionné cela. Je ne m’en suis même pas offusqué, tellement j’avais mal pour lui. Le lendemain matin je lui envoie un mail parce que c’était le seul moyen pour qu’il retienne tous ce que j’ai dis. Je ne tenais pas à l’appeler pour qu’il me raccroche encore au nez, parce qu’il n’en sortirait pas indemne comme la première fois. Je lui demande de me pardonner mais que je ne supportais plus cette situation que c’était malhonnête de vouloir être avec lui alors que je pensais à un autre. Mais je lui ai aussi dit que je ne me prenais pour personne d’autre que celle que je suis vraiment. Et je lui ai demandé à quel moment est ce que je me suis mal comporté avec lui ou que je lui ai manqué de respect. Et qu’aussi si je lui concède le fait qu’il m’ait raccroché au nez, ça ne se reproduirait pas.

Une demi-heure après il m’appelle. Je ne savais même pas si je devais décrocher, mais c’est ce que je fini par faire.

- ALPHA K : Tu vas bien
- MOI : Oui merci et toi
- ALPHA K : T’imagine bien… écoute je tiens vraiment à m’excuser je ne pensais pas tout ce que je t’ai dit
- MOI : Sissi… tu le pensais bien, c’est juste que je ne me suis pas vue dans tout ce que tu as dit.
- ALPHA K : Noon… j’avais plutôt l’intention de te blesser, mais je sais à quel point tu es bien éduqué, et c’est ce qui m’a marqué chez toi depuis toute ces années. Je te demande pardon pour tout ça mais je veux juste qu’on en parle de visu.

Cette fois j’étais catégorique, pas question, pas question !

- MOI : Je t’en supplie on laisse tombé tout ça je ne veux pas que tout se dégrade d’avantage, essayons de rester de bons amis. Il avait beau insisté je campais sur ma position. C’était fini ! Je me sentais mieux, j’étais libre, j’étais redevenu la célibataire endurcie... mais pas pour longtemps… Parce que durant toute cette période…, ALPH était là aussi. Il n’avait pas disparu hein ! On restait juste bons amis. Quand on se voyait sur le net, on se saluait, se taquinait un peu et après au revoir. Mais un beau jour...

- ALPH : Salut
- MOI : Salut, « lou bess » (Quoi de neuf) ?
- ALPH : Toi et tes baisers agréables.

Je suis resté quelques instants sans pouvoir répondre, pourquoi il me faisait ça ! Je décide d’esquiver.

- MOI : Comment tu-vas ?
- ALPH : Pas bien parce que tes baisers me manquent !

J’étais certaine qu’il était en train de rigoler, de se foutre de moi…

- MOI : ALPH, t’arrêtes ça s’il te plaît… j’ai dis qu’on restait amis mais ne me taquine pas avec ça, parce que c’est difficile pour moi je n’arrive toujours pas à oublier !
- ALPHA : Mais moi aussi je n’arrive pas à oublier… j’ai rencontré une personne qui te connaissais je lui ai dis que tu es ma fiancée pour pas qu’il t’approche.

Mais…

Vous allez apprécier ceci !


commentRejoignez le Débat

▼ Lisez plus sur Chronique

Alima

Pourquoi Alima a-t-il refusé de se marier, malgré tout ? Le cri d’une célibataire endurcie (19)

Alima

Diallo a-t-il pu profité d'Alima ? Le cri d’une célibataire endurcie (18)

Alima

Qu’a voulu faire Diallo d’Alima ? Le cri d’une célibataire endurcie (17)

Alima

Pourquoi cet homme tient-il tant à aider Alima ? Le cri d’une célibataire endurcie (16)

Alima

Et Alima échappa au viol... Le cri d’une célibataire endurcie (15)

▼ Nous vous recommandons



▼ S'instruire & S'épanour, par email !





À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.



Facebook

LinkedIn

Twitter

WhatsApp

Pinterest

Email

×