person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CONFIDENCE - Les confidences d’un homosexuel reconverti, par Safietou - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Les confidences d’un homosexuel reconverti

Confidence

Aujourd'hui, je souffre parfois encore terriblement de ma solitude face à mon sort. J'ai l'impression d'être seul au monde face à Allah dans cette épreuve, sans aucun allié terrestre avec qui mener ce djihad contre Satan.

Publié le 07 mars 2020, Safietou

« Je voudrais vous présenter ma façon de voir les choses concernant l'homosexualité, qui est mon problème, et l'Islam, qui est ma religion.

Je suis né et j'ai grandi dans une famille d'ascendance noble, aux mœurs et aux convictions assez hautaines et plutôt conservatrices. Pour ses membres, il va de soi que l'homosexualité est une turpitude, mais si cette opinion n'est jamais exprimée qu'à mots couverts. On fait plus ou moins semblant de s'accommoder de ce « fait de société », mais on ne se prive pas pour autant de faire des remarques du genre « je n'aime pas beaucoup cette personne, en plus il fait un peu « pédé », tu ne trouves pas ? »

En ce qui me concerne, j'ai eu une enfance globalement heureuse. Je me suis cependant vite fait taxer de « grand timide », dès l'âge de six ans environ. Je ne pourrais pas l'expliquer précisément, mais dans le même temps, je me suis rendu compte que j'admirais certains hommes, me disant qu'ils devaient être de bons pères, ou encore certains garçons plus âgés que moi, en regrettant qu'ils ne soient pas mes grands frères. Et je me prenais souvent à les imaginer m'enlaçant, prenant soin de moi, me disant qu'ils m'aiment, chose dont j'ai aujourd'hui plutôt honte, même si je n'y vois pas de mal directement.

C'est finalement au collège que j'ai pris la mesure de mon problème. A cet âge-là, tout le monde se pose des questions sur sa sexualité. Les garçons en particulier ne rataient pas la moindre occasion pour prouver à tout le monde qu'ils étaient de « vrais hommes », fût-ce au dépends des autres. Et de moi en particulier. Ma timidité faisait de moi une proie facile, car je n'osais pas entrer dans leur jeu, et finalement le seul qui ne montrait pas sa virilité, c'était moi ! Et voilà comment aux yeux de certains, j'étais devenu homosexuel...

Je me suis tout de suite rebellé contre cette condition. J'avais toujours su que les homosexuels étaient mal perçus en général, et dans mon environnement social en particulier. De plus, je trouvais honteux d'avoir besoin d'un homme : cela signifierait-il que je n'en suis pas un moi-même ? Et là, sentiment de révolte, crise d'orgueil, je me suis juré à 12 ans que je ferais tout pour changer ça.

Les années sont passées, mais ma conviction est restée. Au fil du temps, mon attirance homosexuelle devenait évidente, mais grâce à Dieu je n'y ai jamais cédé. Il faut dire que Dieu m'a fait le don de cette timidité, qui limite mes rencontres et me cantonne à des connaissances fiables. Je ne traîne pas avec n'importe qui.

Cependant, vers les 17, 18 ans, je me posais des questions existentielles de plus en plus obsédantes : pourquoi je suis comme ça et pas les autres ? Qu'est-ce que je dois faire de ma vie ?

Un jour, j'étais si désespéré que j'étais prêt à me suicider. Mais par lâcheté peut-être, je ne l'ai pas fait. Catholique pour ainsi dire de naissance, mais insatisfait par cette religion qui ne répondait pas à mes besoins de rigueur et de clarté, j'ai entamé une quête spirituelle.

La question était simple. C'était une question que je posais à Dieu.

« J'ai deux possibilités :

-Soit j'accepte et j'assume mon homosexualité. Je fais un effort pour m'intégrer au milieu gay, pour faire des rencontres afin de trouver un soutien et la compréhension de personnes comme moi. Ce sera une dure épreuve, car je subirai le rejet de ma famille et des homophobes en général. De plus je perdrai un certain honneur, car j'ai toujours associé l'homosexualité à de la honte.

-Ou alors, j'innove, et je deviens hétérosexuel. En fait, c'est l'objectif que je m'étais fixé dès l'adolescence. Là encore, ce sera une épreuve tout aussi dure, sinon plus, car il y aura toujours une partie de moi qui sera insatisfaite et ne trouvera jamais le repos, car je n'obtiendrai jamais le sentiment d'affection masculine que je cherche chez les hommes. Alors, mon Dieu, quelle est la bonne alternative ? »

Et voilà le 11 septembre, et voilà l'islam qui surgit de tous côtés. Apprenant l'arabe, je m'intéresse de plus en plus à cette religion qui me semble si sévère et désuète. Mais au fur et à mesure de mes recherches, je suis de plus en plus impressionné par la rigueur scientifique de cette religion, et surtout par son AUTHENTICITE. Ainsi, j'avais trouvé la vérité. La réponse à mon questionnement ce trouvait là, dans le Coran, dans les Hadiths, et elle était très claire : je prendrai la deuxième voie, le djihad dans le sentier d'Allah !

Cela fait maintenant un an que je me suis converti. Bien sûr, j'ai gardé mon djihad secret, je n'en ai parlé à personne, car je pense que peu de gens comprendraient. Je remercie Allah de m'avoir guidé vers la vraie voie. Car c'est l'issue des gagnants, la seule route vers l'agrément de Dieu.

Aujourd'hui, je souffre parfois encore terriblement de ma solitude face à mon sort. J'ai l'impression d'être seul au monde face à Allah dans cette épreuve, sans aucun allié terrestre avec qui mener ce djihad contre Satan.

Cependant j'apprends progressivement à manier mes armes de combat, qui sont :

- la prière, mon refuge et mon école

- la patience : le prophète disait aux pauvres musulmans mecquois persécutés qu'ils n'étaient pas assez PATIENTS. La clé du succès, pour moi et tous ceux qui sont dans mon cas, est la PATIENCE.

- le discernement et l'humilité : j'entends par là, voir où se trouve Satan, où qu'il se cache, et être tout le temps à l'affût. Le regard de certains hommes me trouble énormément. Parfois, je me surprends même à souhaiter de devenir aveugle. Mais l'humilité suffit : j'ai appris à voir sans regarder, et je vous assure, c'est très utile.

Je ne voudrais pas faire trop long. Par ce témoignage, je souhaitais simplement me manifester auprès de ceux qui, comme moi, se rebellent et cherchent Dieu, même s'il se trouve derrière la pire des difficultés. Soyez PATIENTS mes chers frères et sœurs. Soyez PERSPICACES. Assurément, c'est notre foi qui nous sauvera. »


Du même contributeur, Safietou


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.