person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
CONFIDENCE - « Ma femme préfère Dieu à moi... », par Malick Tall - SEYTOO.COM
save

Enregis.
share
@


Partager

« Ma femme préfère Dieu à moi... »

Confidence

L’épouse qui n’entendrait pas la souffrance de son mari délaissé ne serait pas non plus raisonnable. Partir seule pour se ressourcer dans un lieu saint??

Publié le 13 mars 2020, Malick Tall

«Ma femme est tellement pieuse que j’ai l’impression que je ne compte pas, m’écrit un mari. Dieu passe avant tout, dit-elle. C’est Lui qu’on doit aimer en premier. »

Nombreux sont les maris ravis d’avoir une femme chrétienne?: ils estiment pouvoir compter sur sa fidélité et, de plus, ils savent qu’elle transmettra à leurs enfants des valeurs qu’ils n’ont pas toujours eux-mêmes.

Mais d’autres au contraire finissent par trouver exagéré le temps que leur femme consacre à ses dévotions ou aux multiples services qu’elle rend à la paroisse?: «?La grande partie de la vie de ma femme se passe à l’église?: catéchisme, nettoyage de l’église, liturgie… Autant de tâches qu’elle fait avec un plaisir qu’elle ne semble pas toujours trouver à la maison. De plus, elle ne manque aucun office, et chaque année elle part huit jours seule, dans un lieu de pèlerinage, pour se ressourcer ».

J’ai même connu des maris qui se disaient jaloux de Dieu?!

Pour répondre à cette situation où les priorités sont mal définies, je voudrais rappeler à votre épouse qu’il n’y a pas d’opposition entre l’amour de son conjoint et l’amour de Dieu, si on a une juste idée de l’amour de Dieu. Aimer Dieu, ce n’est pas Le préférer affectivement à son mari. Aimer Dieu, c’est faire sa volonté?: « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements ». Or ce que Dieu demande à cette épouse, c’est d’aimer son mari… et chaque fois qu’elle aime son mari en acte et en vérité, de fait, elle aime Dieu.

Dieu n’appelle pas à côté de mon mari, ni a fortiori contre mon mari, mais à travers mon mari?: toute demande ­raisonnable de mon conjoint est dans ma vie volonté de Dieu. L’époux qui empêcherait sa femme d’avoir un investissement ecclésial lui donnant épanouissement et joie d’être utile ne serait pas ­raisonnable. Mais la femme qui délaisserait sa fonction première d’épouse et de mère ne le serait pas non plus?: d’ailleurs, combien d’enfants prennent en grippe telle association qui accapare leurs parents??

L’épouse qui n’entendrait pas la souffrance de son mari délaissé ne serait pas non plus raisonnable. Partir seule pour se ressourcer dans un lieu saint?? Oui, mais à la condition formelle d’en revenir plus aimante que jamais?! N’oublions jamais que Dieu ne nous est pas donné en direct, mais à travers des médiations?: c’est à travers l’amour de mon conjoint que je rejoins l’amour de Dieu et, à l’inverse, c’est la tendresse de mon conjoint qui est tendresse de Dieu. Il n’y a qu’un seul amour !


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.