person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
OPINION - Entre un « beau black » et une « grosse blanche », une affaire de papiers ?, par Miss Epicée - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Entre un « beau black » et une « grosse blanche », une affaire de papiers ?

Opinion

Sa corpulence, strictement proportionnelle à celle d’un fil de fer, la ferait confondre à un moineau anorexique; rien de très étonnant quand on sait que les blancs n’aiment pas les grosses.

Publié le 17 juin 2020, Miss Epicée

Avec une amie (blanche), on était dans sa voiture, arrêté à un feu rouge. Soudain nous vîmes un couple mixte : le noir plutôt élégant, grand et clinquant, et sa blanche plutôt grosse, trapue et moche, bref la blonde du chignon, chaude de l’oignon. Alors mon amie me dit « Ah tu vois comme c’est beau l’amour ! ». Je lui ai répondu que ce n’était pas toujours de l’amour comme elle le croit.

Pour ne pas trahir le secret de mes « frères », je n’ai pas voulu lui expliquer la nécessité d’avoir les papiers pour ces noirs qui sont obligés de se coltiner ces grosses blanches que personne ne veut, sous couvert de l’amour. Car en réalité, le plus souvent ce n’est pas une histoire d’amour, mais une affaire de papier. Je suis désolé mais dans notre société, les grosses sont mal barrées. Aucun homme noir qui a tous ses sens n’aimerait se mettre avec une grosse femme blanche dont un manuel d’utilisation est nécessaire pour lui faire l’amour tellement elle est joufflue, ventripotente, boursouflée et lourde.

Mais si ces noirs sont obligés de devenir des « chauffeurs de poids lourds », je veux par là dire que s’ils sont contraints de se mettre avec ces grosses blanches, c’est tout simplement parcequ’elles sont faciles; faute de mieux, elles ne peuvent se permettre de leur dire non puisqu’elles n’intéressent personne d’autre. D’ailleurs, une fois les papiers obtenus, la plupart des gars se débarrassent de la grosse. Vous l’aurez donc compris, les gars se cherchent !

Mais bon, quoi qu’il en soit, ils ne sont pas les seuls. C’est chacun qui se « cherche » ici dehors, même les blancs ! Ah ouiiiiiii, parce que quand il s’agit de femmes noires, je suis désolé, certains blancs n’ont pas plus de goût ! En effet, et cela n’engage bien évidement que moi, j’ai constaté que quand il s’agit de se mettre en couple avec une noire, beaucoup de blancs n’ont aucun, mais alors aucun goût ! Rien de très étonnant quand on sait que le plus souvent ce sont de vieux blancs pas du tout terribles ! Je ne parle pas des hommes blancs, je parle de certains hommes blancs qui sortent avec certaines femmes noires : profil physique déplorable, consistance intellectuelle dérisoire, configuration morale pitoyable.

Voilà donc le portait O combien pathétique du bouseux de province à l’accent agricole. Éleveur de vaches folles à ses heures perdues, esseulé dans une campagne paumée quelque part dans le sud de la France, voilà Monsieur Dechapuis qui n’a d’autre solution que de recourir à l’immigrée illettrée, pour mettre fin à sa misère sexuelle et son indigence affective. Tenez vous tranquille, ce sera sa deuxième expérience sexuelle après la prostituée.

La jachère dans laquelle il est plongé depuis une décennie, a fait qu’il s’est plus investi dans le kleenex que dans le durex. Quant à sa femme noire, elle est tout simplement d’une noirceur sépulcrale; entendez par là, une noirceur digne d’un tombeau ! Sa corpulence, strictement proportionnelle à celle d’un fil de fer, la ferait confondre à un moineau anorexique; rien de très étonnant quand on sait que les blancs n’aiment pas les grosses.

Notre Fatou, avec son visage abîmé par les balafres de la pauvreté et sa dentition jaunie par les caries, se prend pour une « Rihanna Traoré » quand elle snobbe ses « frères black » dans le métro parisien. Se pavanant aux bras de son blanc, alors qu’elle a plus d’enfant que de diplômes, cette analphabète presque parfaite, dont le cerveau a rendu l’âme en classe de 6ème, n’est en réalité avec Monsieur Dechapuis que pour ses papiers ou son fric.

Après bien évidemment qu’on pourra toujours me dire « ouais y’a des couples qui ne rentrent pas dans ce canevas gnagnani gnagnana« . Mais à bien des égards, ma description n’est pas loin de la réalité, car en effet, vous verrez très rarement un couple blanc et black où les deux, je dis bien les DEUX sont mignons à due proportion et d’une aisance sociale équivalente.

Prenons nous garde de s’émerveiller à la vue du premier couple qui passe, car les apparences sont souvent trompeuses. S’il y’a des couples, mixtes ou pas mixtes, dans lesquels les deux partenaires s’aiment pour de vrai, il y’en a aussi où chacun n’est là que parcequ’il ou elle y poursuit un intérêt. Et une fois celui ci atteint, le ou la concerné(e) prendra souvent la poudre d’escampette.

Vérité difficile à avouer, mais vérité quand même.


Du même contributeur, Miss Epicée


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.