person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
OPINION - La consommation d’alcool et l’hypocrisie des Sénégalais, par Achille Ngoma - SEYTOO.COM
save

Enregis.
share
@


Partager

La consommation d’alcool et l’hypocrisie des Sénégalais

Opinion

Ainsi, les après-midi ou le soir devant les " dibiteries " ( points de vente de viande braisée), deux à trois jeunes se confondent aux clients de « soya », avalant presque en catimini le contenu de leurs verres.

Publié le 27 juillet 2020, Achille Ngoma

Dans les pays d’Afrique à vocation chrétienne, les musulmans sont considérés comme des modèles, en ce qu’ils respectent l’interdiction de consommer les boissons alcoolisées. C’est un précepte édicté par leur religion. Or à Dakar, nombre de musulmans font fi de cette coutume.

Ibrahim est un jeune Sénégalais qui vient de rencontrer son ami Jean, parti d’un pays d’Afrique centrale, pour un séjour d’études. Les deux amis ont décidé de s’éclater à leurs heures de repos. Malheureusement, il n’est pas facile de s’afficher comme on le souhaite et passer inaperçu à Dakar. Il faut faire comme tous les musulmans dakarois procèdent pour passer inaperçus. Il faut emballer sa bouteille de bière dans du papier journal et l’abandonner à côté d’un verre en plastique, de couleur blanche souvent. Personne ne devinera, sauf les initiés.

Ainsi, les après-midi ou le soir devant les " dibiteries " ( points de vente de viande braisée), deux à trois jeunes se confondent aux clients de « soya », avalant presque en catimini le contenu de leurs verres.

« Nous sommes la nouvelle génération ! il n’est pas interdit de boire, mais se de saoûler et perdre la tête » argue Ibrahim pour rassurer son ami chrétien qui est visiblement perdu, mais qui trouve sa réponse dans une autre dimension de la dépravation des mœurs au pays de la téranga :« c’est vrai ! Je remarque d’ailleurs que les filles sénégalaises se promènent presque nues ! »

A ces propos le gérant de la dibiterie marmonne quelques mots à Ibrahim. En quelque sorte une consigne de discrétion ou un conseil de sage. Mais le jeune homme qui avait déjà « la tête dans son verre » flanqua au vieux un tendre « xel du doy ! » ( rrel’ dou doye), c’est à dire "le conseil ne suffit pas".

Comme si Ibrahim avait décidé de tomber le masque d’une l’hypocrisie rigoureusement entretenue, il fit la promesse de conduire son ami dans une boîte de nuit située dans le périmètre du célèbre ciné Roxo, loin de leur logis du Point E. Qu’avait-il pu bien découvrir ? Jean est sûrement reparti à Yaoundé plein de souvenirs. Qui a dit qu’ Allah était un homme ?


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Seytoo
Life
Seytoo
Africa
Seytoo
TV
Seytoo
News
Seytoo
Club



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.