person_outline Me connecter close
Fermer
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English

groupRejoignez le Club.
Vous allez adorer Seytoo !


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
OPINION - Mais où sont Dieu, Allah, Yahvé et les autres ?, par Wiseman - SEYTOO.COM
keyboard_arrow_leftPrécédent
save

Enregis.
share
@


Partager

Mais où sont Dieu, Allah, Yahvé et les autres ?

Opinion

Le corps sans vie d’un sans-abri a été trouvé dans l’église Notre Dame de Bon-Secours de Bruxelles. C’est dans les toilettes de l’église, sur la cuvette d’un W.-C., qu’il a été trouvé mort.

Publié le 18 mai 2020, Wiseman

Le pèlerinage de La Mecque vient de débuter. Qu’apprend-t-on ? Voici déjà 4 morts à cause de la grippe A et l’Arabie Saoudite qui se trouve sous des trombes d’eau. Alors que les pèlerins convergent vers La Mecque pour le pèlerinage annuel du Hadj, 48 personnes ont péri dans les inondations provoquées par les pluies torrentielles qui ont frappé le pays. Les services de la défense civile ne précisent pas s’il y a des pèlerins parmi les victimes. Mais les inondations ont fermé une autoroute conduisant à La Mecque, empêchant les fidèles de poursuivre leur pèlerinage vers la ville sainte.

En 1987, des pèlerins iraniens manifestent à la Mecque contre les Etats-Unis. A la suite de ces événements, on déplore 402 morts. En mai 1994, on estime à 270 le nombre de morts dus à des bousculades et des arrêts cardiaques. En 1998, ce chiffre est de 118morts et en 2004 de 251 morts. En 2006, 362 personnes y ont trouvé la mort, piétinées dans une bousculade. La catastrophe est survenue au troisième jour de la fête du Sacrifice et dernier jour du pèlerinage en Terre Sainte. Un véritable raz-de-marée humain avait déferlé sur le site, à la mi-journée, pour procéder au rituel de la lapidation des stèles symbolisant le mal.

La liste est longue. Et Allah n’est pas le seul à laisser mourir ou souffrir ses fidèles.

Le corps sans vie d’un sans-abri a été trouvé dans l’église Notre Dame de Bon-Secours de Bruxelles. C’est dans les toilettes de l’église, sur la cuvette d’un W.-C., qu’il a été trouvé mort.

L’effondrement du toit d’une église évangélique de Sao Paulo a causé la mort de 9 personnes, tandis qu’une centaine autres ont été blessés. Au moment de la catastrophe, il y avait 600 personnes dans l’église qui peut en accueillir 2000. Une autre église s’est effondrée à Dharan, dans l’est du Népal, tuant 23 personnes et en blessant 65 autres. Quatre enfants figuraient parmi les personnes tuées. Plus de 1.800 personnes assistaient aux prières dans l’église quant l’incident s’est produit. En Colombie également, le toit d’une église s’est effondré pendant un office religieux. Six personnes ont été tuées et 45 blessées. Le toit de l’édifice s’est effondré sur les fidèles au moment de la communion à la suite de vents violents et de fortes pluies. Enfin, une ambulance qui transportait les blessés à l’hôpital a été accidentée, faisant trois autres blessés. Au Kenya, 30 personnes ont été brûlées vives dans une église où elles avaient cherché refuge. Les victimes s’étaient rassemblées dans l’édifice pour fuir les violences post-électorales.

Une cinquantaine de fidèles réunis dans une église de Saint-Cyr d’Angres dans le Pas-de-Calais ont été intoxiquées au monoxyde de carbone. Aucun décès n’a été constaté mais la présence de nombreuses personnes âgées dans le lieu de culte a entraîné le déploiement d’un vaste dispositif sanitaire. Idem à l’église de Phalempin au sud de Lille où 68 personnes qui assistaient à un concert ont été hospitalisées après une intoxication au monoxyde de carbone émis par le chauffage au gaz du bâtiment.

Le tremblement de terre dans la province d’Aquila a endommagé plusieurs églises, parmi elles, la basilique Santa Maria di Collemaggio, construite au 13e siècle, est présentée comme le symbole de L’Aquila. Un énorme morceau du toit au-dessus du transept s’est effondré. Le toit et la coupole de l’église Santa Maria Paganica se sont effondrés.

L’église médiévale Anime Sante, a de son côté perdu son dôme alors que le clocher de l’église San Bernardino, qui date du 16e siècle, s’est effondré, tout comme la coupole de l’église baroque Sant’Agostino, des pierres se sont détachées de la cathédrale de la ville, elle-même reconstruite après un tremblement de terre en 1703.

Là aussi, la liste est longue.

Et, il est inutile de revenir sur l’holocauste… pour également exprimer des doutes sur l’existence de Yahvé.

Que font-ils ? Il n’y en a pas un pour racheter l’autre ! Quelle preuve d’incompétence…


Du même contributeur, Wiseman


Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons

Vie
Réussite
Regardez
Seytoo.Africa
Actualités
Vous



À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2020, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.