ERROR: Could not able to execute .
person_outline Me connecter close
Fermer
Shop Life Réussite Africa Vidéos News Chroniques Publier mon article
search
Recher.
menu
Menu

Vous
EN
English
Shop
Life
Réussite
Africa
Vidéos
News
Chroniques
English

video_libraryAbonnez-vous


Accueil
share
@

Partager
arrow_back
Retour
Quels sont les avantages de la douche vaginale au vinaigre ? - SEYTOO.COM

keyboard_arrow_rightSuivant

keyboard_arrow_leftPrécédent

save

Enregis.
share
@


Partager

Quels sont les avantages de la douche vaginale au vinaigre ?

Santé, bien-être et cuisine

Evitez les aliments et les boissons comme le pain, les beignets, la bière, le vin, le vinaigre, les cornichons, les aliments fermentés, le fromage, les champignons et les jus de fruits.

Mis à jour le 23 janvier 2021, Pr. Serigne Samba Ndiaye
Quels sont les avantages de la douche vaginale au vinaigre ?

« Essayez les douches vaginales au vinaigre et dormez en costume d’Eve pour soigner infections mycosiques (brûlures et démangeaisons) »

Candida albicans, une levure, est un champignon qui prolifère naturellement et de manière inoffensive dans le vagin et dans l’intestin. Il fait parti de la flore naturelle et vit comme les bactéries de la bouche. S’il survient un déséquilibre dans l’écologie interne de votre système suite à la prise d’antibiotiques ou à cause du diabète, par exemple, vous avez une plus grande prédisposition aux infections mycosiques et vaginales.

Qu’est ce qui favorise ces infections mycosiques ?

Les infections mycosiques sont aussi favorisées par la grossesse, l’usage des contraceptifs oraux ou la prise d’hormones à la ménopause, les douches vaginales chimiques, les spermicides, les lésions à la paroi vaginale causées par les tampons, la sécheresse vaginale au cours des relations sexuelles et les relations sexuelles avec un partenaire infecté.

Lorsque vous souffrez d’une infection mycosique, le médecin confirme le diagnostic en examinant les sécrétions vaginales au microscope. Puis, il prescrit un médicament qui détruit l’excès de levures dans le vagin. Cela semble très simple, mais les femmes qui souffrent d’infections mycosiques savent que ce n’est pas le cas. Les levures causent des démangeaisons et une sensation de brûlure. Elles ont une odeur caractéristique de levure et entraînent la sécrétion de pertes blanchâtres épaisses. De plus, elles sont récurrentes. Certaines personnes présentent une plus grande prédisposition aux infections mycosiques. Voici ce que les médecins recommandent pour les personnes souffrant d’infections mycosiques.

Dormez en costume d’Eve. Les champignons prolifèrent dans un climat chaud et humide. L’une des meilleures mesures préventives contre ce champignon consiste à garder la région vaginale bien ventilée, c'est-à-dire au frais et au sec. Dormez nue ou ne portez pas de slip sous votre chemise de nuit pendant que vous dormez et donnez à votre corps un repos de 8 heures.

Portez des vêtements amples. Pendant la journée, évitez de porter des vêtements serrés ou des vêtements faits de fibres qui ne permettent pas une bonne circulation de l’air, notamment le latex, le polyester et le cuir. Ne portez pas plusieurs vêtement l’un par-dessus l’autre. Lorsque vous rentrez à la maison, enlevez les couches de vêtements superflues, comme les collants, et laissez votre corps respirer.

N’utilisez pas de poudre. L’amidon est le milieu de culture idéal pour la croissance des champignons. Comme la plupart des poudres de bain sont fabriquées à base d’amidon, vous ne faites qu’encourager l’infection lorsque vous les utilisez. Evitez surtout d’en mettre dans vos slips.

Prenez toujours l’avis de votre médecin. Il y a certains endroits où on ne peut pas se gratter (du moins en public) et celui-ci en est un. Les médicaments sur ordonnance éliminent les champignons, mais vous pouvez soulager les démangeaisons à l’aide d’un médicament que votre pharmacien vous conseillera. Il peut aussi être utile d’appliquer une crème à l’hydrocortisone autour de la vulve et de l’orifice du vagin. Cependant, n employez pas ce genre de crème avant d’avoir consulté votre médecin car elles peuvent masquer une infection et rendre le diagnostic plus difficile.

Utilisez un lubrifiant naturel. L’huile minérale, la vaseline, le blanc d’œuf ou le yaourt naturel sont d’excellents lubrifiants à utiliser pendant les relations sexuelles, car ils ne contiennent aucun irritant chimique et ne vous irriteront pas, à moins que vous n’y soyez allergique. (N’appliquez pas de vaseline si vous utilisez des préservatifs car cette substance perce le latex.) N’utilisez pas non plus les huiles pour bébés, car elles contiennent du parfum qui pourrait vous irriter.

Dites non aux potions chimiques. Le meilleur moyen d aggraver la situation est de vous servir de produits chimiques lorsque vous avez une infection mycosique. Evitez les douches vaginales, les mousses et les aérosols contraceptifs, les comprimés antifongiques et les désodorisants féminins.

Préparez-vous un bain curatif. Au lieu d’utiliser les douches vaginales, faites des bains de siège. Remplissez un bain (jusqu’à la hauteur des hanches) d’eau chaude, puis ajoutez-y :

- Du sel (en quantité suffisante pour que l’eau ait un goût salé, environ une demi-tasse) pour équilibrer la salinité de l’eau et la salinité naturelle du corps, ou

-Du vinaigre (125 ml) pour aider à rééquilibrer le pH vaginal à 4,5. Asseyez-vous dans le bain, les jambes écartées jusqu’à ce que l’eau refroidisse. Le bain a un effet nettoyant

Mettez les spermicides à leur place. Les spermicides sont des produits chimiques que vous devez éviter de mettre dans le vagin, surtout si vous avez une prédisposition aux infections. Si vous prévoyez d’utiliser un spermicide pendant les relations sexuelles, mettez le produit au bout du préservatif où il jouera un rôle plus efficacement.

Evitez les produits parfumés. Choisissez des produits d’hygiène intime non parfumés. Les serviettes hygiéniques parfumées peuvent irriter la paroi vaginale ou déclencher une autre vaginite.

Lavez-vous à l’eau claire. Le savon, le shampooing, les sels et les huiles de bain enlèvent les huiles naturelles qui protègent la peau et peuvent laisser un dépôt irritant. Lavez la région vaginale en vous frictionnant à l’eau claire. Un pommeau de douche mobile est idéal pour diriger le jet d’eau.

Utilisez du papier hygiénique blanc. La teinture peut avoir aussi un effet irritant. Evitez les irritations inutiles en utilisant du papier hygiénique blanc non parfumé.

Lavez-vous avant les relations sexuelles. Si votre partenaire et vous êtes parfaitement propres, il y a moins de risques que vous ne vous inoculiez une infection mycosique. Lavez-vous les mains et les organes génitaux avant les relations sexuelles.

Rincez-vous à l’eau claire. Le vagin se nettoie naturellement, mais certaines femmes sentent quand même le besoin de faire des douches vaginales. Si c’est votre cas, douchez-vous à l’eau claire fraîche, mais n’en abusez pas. C’est tout de même ce qu’il y a de moins irritant pour le vagin. Ne faites pas de douches vaginales pendant les règles, car le col de l’utérus est ouvert et le jet de la douche peut pousser une infection dans l’utérus, ni pendant la grossesse, à moins que votre médecin ne vous y autorise.

Faites-vous des douches au vinaigre. Le taux d’acidité du vinaigre se rapproche beaucoup de celui du vagin. C’est la raison pour laquelle une douche composée d’un mélange de vinaigre et d’eau (60ml de vinaigre dans un litre d’eau) est parfois recommandée. Certains médecins pensent qu’un vagin dont le pH est équilibré constitue un milieu moins favorable à la croissance excessive des levures.

Contrôlez les levures et les champignons. Les femmes qui ont des infections mycosiques à répétition peuvent devenir allergiques aux aliments contenant des levures et des champignons. Evitez les aliments et les boissons comme le pain, les beignets, la bière, le vin, le vinaigre, les cornichons, les aliments fermentés, le fromage, les champignons et les jus de fruits.

Surveillez votre taux de sucre sanguin. Selon une étude, les levures prolifèrent en présence de sucre. La consommation excessive de sucre contribue aux infections mycosiques en leur fournissant de la nourriture. Les diabétiques, qui ont une grande prédisposition aux infections mycosiques, doivent surveiller étroitement leur taux de sucre sanguin. De plus, la consommation de produits laitiers riches en lactose et d’édulcorants artificiels augmente les risques d’infection.



Partagez votre commentaire...



Dans la même rubrique



Nous vous recommandons


Seytoo par eMail
Améliorez votre vie par Email.

Shop
Life
Réussite
Africa
Vidéos
News
Chroniques
English




SEYTOO.SHOP - Shopping for love.

À propos| Contacts| Confidentialité| Seytoo.App|English

© 2021, Seytoo, tous droits réservés. Seytoo n'est pas responsable des contenus provenant de site web externes et/ou publiés par ses visiteurs.