Seytoo — Des idées et des histoires qui inspirent. « Je n’ai pas pu résister.
×
menu
EN
add_shopping_cart

Actualités
Analyses
Lifestyle
Vidéos
Chroniques

En cliquant sur « Je m'inscris », vous acceptez la Politique de Confidentialité de Seytoo.
Créez votre compte !
keyboard_arrow_left

Préc.


Partag.



Comm.

save

Enreg.
keyboard_arrow_right

Suiv.

Amour et famille

« Je n’ai pas pu résister... »

26 octobre 2021, Seytoo
« Je n’ai pas pu résister... »

C’est ce que tendent à démontrer certaines idéologies, basées sur l’affirmation d’un principe de plaisir qui orienterait nos actes en dépit de tout choix conscient. La liberté de la personne consisterait à aller vers son plus grand plaisir !

Education sexuelle ? Disons plutôt « éducation de la volonté » !

Eh oui ! Le premier organe sexuel, c’est le cerveau ! Et pour vivre une sexualité épanouie et authentiquement humaine, les adultes ont d’abord appris à vouloir, et ont la mission de transmettre ce savoir aux jeunes. Vouloir, c’est apprendre à se contrôler, à vivre dans son corps, avec son corps, en harmonie avec son cœur.

Si souvent on entend : « Je n’ai pas pu résister, m’empêcher… », « J’ai fait n’importe quoi ! C’était plus fort que moi… », « Je me suis éclaté, je n’ai pas géré… », comme si l’acte sexuel entre un homme et une femme, répondait à un déterminisme biologique pulsionnel, qui faisait d’eux des marionnettes… C’est ce que tendent à démontrer certaines idéologies, basées sur l’affirmation d’un principe de plaisir qui orienterait nos actes en dépit de tout choix conscient. La liberté de la personne consisterait à aller vers son plus grand plaisir !

Non ! Je ne peux me donner réellement et recevoir l’autre en tant que personne, qu’en étant pleinement incarné, intégré, unifié. Il faut du temps et de la maturité pour cela : je ne suis ni un pur esprit, ni un matériau purement biologique ! Mon corps sexué est beau et bon : il m’est donne ni pour l’aduler, ni pour le mépriser ou le brimer, encore moins pour le chosifier : il n’est pas qu’un instrument de plaisir. Il est ma Personne que, dans un acte conscient de ma liberté, j’offre à celui ou celle que j’aime, pour lui dire tout mon amour, un amour que nous voulons fécond, à l’image de l’Amour Trinitaire.

Eduquer à vouloir : vouloir une sexualité différente de celle que le monde prône sans pudeur. Ni éclatée, ni schizophrène. Je veux que mon corps exprime ce que mon cœur veut et décide. Alors ma sexualité sera « éduquée » et je serai plus libre !
▼ Nous vous recommandons